Faites nous votre Cinéma (2010)

Retrouvez ici des discussions animées où l'on parle bien sur de Bénabar, mais aussi de bien d'autres choses.

Si vous êtes perdus, cliquez ici et suivez le "Guide" (pas encore remis à jour pour la version phpbb3)
Une question à poser sur Bénabar ou sur le forum? Vérifiez qu'elle n'a pas déjà été posée

Modérateur : Modérateurs

Règles du forum
Pas encore le temps de faire une annonce digne de ce nom, pour l'instant je vais au plus rapide.

Le guide (pas encore mis à jour pour phpbb3 mais y a plein d'infos utiles aussi sur Bénabar et le forum qui sont toujours d'actualité) c'est . Pour voir si on n'a pas déjà répondu à votre question (si vous vous la posez, d'autres l'ont peut être déjà fait avant... et le moteur de recherche est pas terrible pour tout ce qui est avant avril 2008) c'est par .

Les présentations (et autres liens) c'est


Pour retrouver les posts de l'ancien forum (méthode d'installation) c'est ici
Avatar du membre
laurence*
Le cœur des tenniswomen bat plus fort pour les tennismen
Le cœur des tenniswomen bat plus fort pour les tennismen
Messages : 4289
Enregistré le : 09 déc. 2004 21:16
Localisation : Lyon

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par laurence* »

J'ai vérifié, c'est bien lui. Je l'aurais pas reconnu^^ :plaitil:
Même serrées à cinq dans une chambre de Formule 1, j'échangerais pas ma place... même si on dort par terre!

"Happiness only real when shared" (Into the Wild)

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12697
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Num »

ah ben c'est pas que moi alors... si ça se trouve il a vraiment vieilli :heinnn:
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
laurence*
Le cœur des tenniswomen bat plus fort pour les tennismen
Le cœur des tenniswomen bat plus fort pour les tennismen
Messages : 4289
Enregistré le : 09 déc. 2004 21:16
Localisation : Lyon

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par laurence* »

Faut croire que oui :wink:
Ou alors c'est le seul à ne pas être passé sous un bistouri :-)p
Même serrées à cinq dans une chambre de Formule 1, j'échangerais pas ma place... même si on dort par terre!

"Happiness only real when shared" (Into the Wild)

Avatar du membre
klem ogre de benabarback
"Pourrisseur noble" compulsif
Messages : 12610
Enregistré le : 10 juin 2003 18:05
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par klem ogre de benabarback »

j'ai vu "Tout ce qui brille" :D
Photos ?
Bisou Petite Fleur :-x-:
EBT ?

Est-ce de ma faute à moi si j’aime le café et l’odeur des ptits chats
me coucher tard la nuit me lever tôt après minuit
aller au resto et boire des diabolos ?
à notre santé !


Urban Trip Paris

Avatar du membre
Ephéméride
Chaperonne beaujolaise en taille basse
Messages : 3885
Enregistré le : 02 avr. 2007 21:38

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Ephéméride »

A propos de Mammuth, j'ai entendu une anecdote drôle : les journalistes des Inrocks sont allés chez Depardieu pour une interview, il avait préparé un lapin et des bouteilles de vin. Les Inrocks avaient bien bien bu et coyaient pouvoir rentrer cuver tranquille mais Depardieu les a rattrappés en leur disant qu'ils n'allaient pas partir comme ça en laissant un souk pareil alors ils se sont retrouvés à faire le ménage et passer la serpillière chez Depardieu :mrgreen:
Les certitudes sont de pâte molle, elles se modèlent à volonté. (Du Domaine des Murmures)

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12697
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Num »

j'adore les titres des catégories des Gérard (ici ceux du cinéma, pour l'année 2010)
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Stéfanie
"Qu'est ce que tu fais pour la soirée?"
"Qu'est ce que tu fais pour la soirée?"
Messages : 7881
Enregistré le : 03 juil. 2006 17:55
Localisation : chez Diane
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Stéfanie »


"Gérard du film pas nul, mais pas bien. Pas nul, hein. Mais pas bien. Mais pas nul pour autant. Mais pas bien non plus. Mais pas nul. Ceci dit, pas bien. Voyez ?" : c'est clair, c'est concis, c'est pas bordélique du tout :mrred: (ah tiens, il y a "L'autre Dumas"...et "Gainsbourg")

Un peu méchant sur les bords (y'a des catégories où l'envie d'être nommé est quand même plutôt moyenne, faut l'avouer^^), mais pas mal, en effet :-)p
"Je voyais passer des ombres, et quand je les appelais, comme dans un autre monde, le brouillard les avalait..."
- monsoleiiil -
"Celui qui anticipe tous les dangers ne prendra jamais la mer."

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12697
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Num »

La Révélation (Storm). film danois, allemand, néerlandais de Hans-Christian Schmid

En 2009, Hannah est procureur au Tribunal Pénal international de La Haye chargé des crimes commis en ex Yougoslavie. Ratant une promotion, elle hérite du cas du général Duric, emprisonné depuis 3 ans et en attente de jugement pour ses crimes. Sauf qu'un témoin est moins fiable que prévu et que tout est à refaire... alors que le temps presse (contraintes budgétaires, pressions en tout genre). Hannah doit trouver quelqu'un d'autre si elle veut condamner Duric. Et surtout le/la convaincre de venir témoigner.

Un film allemand sur les crimes en ex Yougoslavie, c'est pas super attirant. Eh ben c'est une erreur car ce film est construit comme un thriller (et Mladic a été arrêté alors que le scénariste venait de finir le script, m'a t on dit dans le débat post film, donc c'est qu'une coïncidence). Le film montre brillamment l'envers du décor et franchement ce n'est pas très glorieux. D'un côté, il y a le droit, les victimes... et de l'autre la réalité (les compromis ?) politique(s). Dans quelle mesure n'aggrave t on pas la situation en faisant durer un procès et en cherchant à condamner quelqu'un qui pourrait ensuite passer pour un martyre et fragiliser le gouvernement serbe actuel qui fait ce qu'il peut pour se rapprocher de l'Union Européenne. Oui mais en faisant cela, c'est aussi négliger les victimes (qu'on cherche pour témoigner et juger sur des faits). Bref, pas de solution héroïque, plutôt des manoeuvres entre différents écueils.

Même si la justice n'en sort pas grandie, le film est à recommander car il fait réfléchir tout en étant sur un format quasi thriller. On peut noter deux très beaux portraits de femmes : Kerry Fox (Hannah) et Anamaria Marinca (Mira Harendt) .. cela fait Hannah Arendt et ça doit pas être un hasard.
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
klem ogre de benabarback
"Pourrisseur noble" compulsif
Messages : 12610
Enregistré le : 10 juin 2003 18:05
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par klem ogre de benabarback »

et sinon y'a les Gérards du Cinéma en ce moment sur Paris Première ! :love:
Photos ?
Bisou Petite Fleur :-x-:
EBT ?

Est-ce de ma faute à moi si j’aime le café et l’odeur des ptits chats
me coucher tard la nuit me lever tôt après minuit
aller au resto et boire des diabolos ?
à notre santé !


Urban Trip Paris

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12697
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Num »

Mammuth, de Gustave Kervern et Benoît Delépine (acteurs et auteurs de Groland et réalisateurs de Louise-Michel, entre autres).

Serge Pilardosse a 60 ans, a bossé toute sa vie sans jamais être malade et a bien droit à sa petite retraite. Sauf qu'il lui manque certains papiers de ses anciens employeurs pour avoir tous ces points. Du coup, il enfourche sa vieille moto (une Mammuth) et part en quête de ses "papelards". En route, il rencontre des gens.

Forcément c'est un peu ofni-esque, décalé, trash (pas trop, trop encore) avec des tronches pas possibles, des saynètes juxtaposées, des acteurs souvent non professionnels au milieu de Depardieu, Yolande Moreau (ou Adjani). Bref c'est un joyeux foutoir. Enfin joyeux pas tant que ça car c'est un portrait assez dur (et anar) du monde dans lequel on vit, le monde du travail en général et des petits boulots en particulier. Y a des scènes très efficaces (ah le pot de départ... surtout quand on sait que les "acteurs" sont un vrai patron et ses vrais employés ou bien parler avec un serveur vocal) mais bien entendu le but d'un road movie c'est de se trouver soi même. Et une pointe d'émotion apparaît quand on y repense avec cette immense carcasse (bien remplie) qu'est Depardieu.

Un film qui ne plaira pas à tout le monde (je le trouve plus "grand public" que le précédent), en tout cas un film singulier.
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Cécilia »

Num a écrit :Un film qui ne plaira pas à tout le monde
En tout cas, il me plaît beaucoup à moi aussi... :wink:

(Dommage que l'image soit un peu moche par moments... Je sais, c'est fait exprès, mais quand même... :? )



Sinon, depuis mon dernier post sur ce fil, j'ai vu 39 films. Les meilleurs en quelques mots :


Ajami de Scandar Copti et Yaron Shani évidemment.

Un choc - émotionnel et cinématographique - comme on n'en a que quelques-uns dans une année.

Un conseil : prévoyez au moins deux visions du film, d'abord parce que c'est un grand film, ensuite parce que le récit est un peu complexe...

Ensuite, l'excellent Greenberg du décidément très doué Noah Baumbach.

L'impressionnant The Countess (La Comtesse) de (et avec) Julie Delpy.

Franchement, je n'imaginais pas Julie Delpy capable d'une telle réussite. Par contre, c'est très sanglant...

Gros coup de cœur aussi pour Le Fil de Mehdi Ben Attia, sorti la semaine dernière (une toute petite sortie malheureusement : une seule salle à Paris :-(( ) .

Un film magnifique, à la fois joyeux, lumineux et profondément émouvant - ce n'est pas si courant qu'un film soit tout cela à la fois.

En plus, le film est d'une liberté assez réjouissante (j'aime particulièrement le mariage... :mrgreen: ).
Si vous voulez voir quelques images de l'avant-première du 6 mai en présence de Claudia Cardinale :trolaclasse: , c'est ici... (c'est très court et très sombre... :-s )

http://www.youtube.com/watch?v=37m4DG-aQWs[/video]



Autre belle surprise : El secreto de sus ojos (Dans ses yeux) de Juan José Campanella.

Le film commence de manière assez ordinaire, puis ne cesse de se bonifier. Et finit même par être assez vertigineux (le dénouement est assez perturbant...).

(La bande-annonce ne rend pas vraiment justice au film...)


J'ai vu beaucoup d'autres films formidables, notamment ceux-ci...

ImageImageImageImageImageImageImage

Dans Life During Wartime de Todd Solondz, je vous recommande particulièrement les apparitions bouleversantes de Paul Reubens... :love:

Image









A part ça, Jafar Panahi est toujours en prison... :( :( :(

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12697
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Num »

Merci pour ces impressions. Je souligne que je suis à moitié (ok, aux deux tiers) convaincu par Mammuth. Disons que c'est le genre de film qui est assez atypique (d'autant plus quand le co réalisateur en parle longuement en avant première) et qui "mérite" d'exister. Sans pour autant que cela me plaise absolument.

Je note pour Robin Hood (je pensais pas 1/ que t'irais le voir 2/ que tu le recommanderais, comme quoi je suis très faillible :mrgreen: ), en revanche je crois pas aller voir Life During Wartime , de ce que j'ai entendu, ça me branche pas :?

Une exécution ordinaire de Marc Dugain

1952 à Moscou. Staline se meurt mais son peuple vit toujours dans la crainte. Crainte de l'arbitraire, de la torture, de la disparition soudaine. Convaincu d'un complot sioniste, il a emprisonné (ou tué) tous les médecins juifs. Mais comme il va mal, il fait venir Anna, une jeune médecin qui est réputée (sous le manteau) pour avoir aussi des dons de magnétiseuse ce qui pourrait réduire sa douleur voire le soigner. Devenir indispensable à un tel individu s'avère être très dangereux pour Anna et pour sa famille.

Marc Dugain adapte (une toute petite partie de) son propre livre et au début quelque chose choque : Choeurs de l'Armée Rouge sur le générique, ambiance Moscou années 1950 à l'image (y a vraiment beaucoup d'efforts pour mettre des couleurs délavées et dégueulasses), on s'y croit... sauf que les gens parlent français. Cela aurait été tellement mieux en russe... Une fois ceci mis de côté, on débarque dans le monde d'Anna et dans la Russie stalinienne où les menaces de trahison sont légion (si j'ose dire), ce qui engendre pression, lâcheté (superbe Denis Podalydès) menace et ambiance pleine de tension. Cette partie là est très réussie.
Puis Anna rencontre le camarade Staline. Là je dois avouer qu'il y a un peu trop de lenteur alors que le thème (fictif) est très intéressant.

Au final, le film pêche par certains côtés, j'ai un sentiment de "peut mieux faire" en terme de rythme ou narration (cela dit c'est un premier film). Le tout est sauvé par un sujet fort et par une interprétation impeccable d'André Dussolier en Staline (dommage que sa voix soit si atypique), Marina Hands (Anna) et Edouard Baer (son mari).
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Cécilia »

Num, à propos de [i]Robin Hood[/i], a écrit :je pensais pas 1/ que t'irais le voir
Moi non plus... :mrgreen:

2/ que tu le recommanderais
Il ne faut pas non plus s'attendre au film de l'année... Mais c'est plus intéressant et plus subtil que le gros "truc" impersonnel que j'imaginais au départ. C'est du cinéma très classique (mais pas académique), mais qui, pour un "blockbuster", a une "tenue" inhabituelle. En plus, il y a un très beau casting (dont Max von Sydow... :love: ). Et le film est beaucoup moins ennuyeux que certains films "d'auteur". Parce que le cinéma d'auteur, ça peut être sublime, mais ça peut aussi être d'un ennui... :-s Mieux vaut un beau film classique comme Robin Hood que, par exemple, le dernier Hong Sang-soo, sorti la semaine précédente, qui est d'une inconsistance abyssale... :?


en revanche je crois pas aller voir Life During Wartime , de ce que j'ai entendu, ça me branche pas :?
J'ai moi-même une ou deux réserves sur le film (que j'aime au demeurant beaucoup). Une surtout : l'excès de noirceur et de monstruosité (mais c'est un peu la marque de fabrique de Todd Solondz, semble-t-il - je n'ai pas vu ses autres films... :embaras: ). Même les enfants sont assez terrifiants...

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12697
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Num »

Entendons nous bien, je suis très friand (et donc à la fois exigeant et bon public) pour des thèmes de films qui m'ont fait rêver étant gosse, là où le gentil est gentil, le méchant est infââââme, la belle est belle, l'histoire est ultra balisée (mais les gamins adorent qu'on leur raconte des histoires qu'ils connaissent déjà par coeur) et on oublie les énigmes cousues de câble blanc ou le fait qu'en trois tirs (de pistolet ou d'arc), on puisse tuer cinq ennemis.. Bref, les films de pirates, de Zorro ou de Robin des Bois (liste non exhaustive) moi j'adhère plutôt.

Donc je suis allé voir le Robin des Bois de Ridley Scott, aussi car je n'aurais pas la discipline de le voir hors grand écran (2h30...). Alors on est loin de la version Errol Flynn (la plus mythique sans doute) ou celle avec Kevin Costner (qui avait de bons côtés, notamment les personnages joués par Morgan Freeman et Alan Rickman). Là, pas de grande guerre immaculée et glorieuse : la guerre, c'est crade, boueux et pas super manichéen. Ah oui ça tue aussi. Robin Longstride suit Richard Cœur de Lion de retour de Terre Sainte en passant par la France pour se refaire une fortune avant de rentrer en Angleterre. Mais dans un siège qui fait fortement penser au château de Guy de Loimbard dans Sacré Graal, il meurt et suite à une embrouille, Robin et ses acolytes (un gars d'Urgences et un de Lost) sont chargés d'amener la couronne à Londres et une épée à Nottingham... et voilà comment Robin devient Robin Hood. J'avoue avoir eu peur que le film ne fut qu'une version fortement alternative de l'histoire connue alors que c'est en fait une genèse du mythe (et du coup je fronce moins les sourcils car il est "normal" d'éviter les passages obligés). Petite ombre au tableau.. Russel Crowe est un peu vieux pour jouer le jeune Robin Hood tout de même .. c'est aussi le cas pour Cate Blanchett en Lady Marianne. Je ne parle pas des bourdes historiques qui sont longues comme le bras (un débarquement "Soldat Ryan" étranger par exemple) vu que le mythe n'est pas historique mais je relève quelques incohérences scénaristiques qui comme par hasard tombent super bien (le passé de Robin, la Magna Carta ou le dénouement de la bataille finale qui nous dit "si, si c'est comme ça", aheum...).. y a des fois faut vraiment être indulgent :)

A part ça, les acteurs sont bien, surtout les secondaires : Max von Sydow par exemple ou Cate Blanchett (qui n'est pas une demoiselle en détresse et ça c'est bien), idem pour les personnes à la cour (dont Léa Seydoux, française donc sexy et méchante par définition^^) et le méchant a une gueule de méchant (et balafrée en plus). Y a en plus un peu d'humour (même si night/knight c'est pas évident à traduire comme méprise en français), des chevauchées, des batailles, ça ratisse du Retour de Martin Guerre au soldat Ryan via un roi français qui mange des huitres en bord de rivière... chacun peut y trouver son bonheur. Je pense que l'idée de base est bonne mais aurait pu être mieux exploitée

Bref c'est du grand spectacle, à voir au cinéma, plaisant à voir surtout si on aime le genre, mais pas indispensable non plus. Difficile de ne pas penser à Gladiator (Crowe/Scott) mais le héros est moins charismatique et violent (et le spectacle moins sanglant...)
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Stéfanie
"Qu'est ce que tu fais pour la soirée?"
"Qu'est ce que tu fais pour la soirée?"
Messages : 7881
Enregistré le : 03 juil. 2006 17:55
Localisation : chez Diane
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Stéfanie »


Vu dimanche soir, j'en ai gardé un bonne impression générale, et sur le coup je pense qu'il y a des chances pour que je sois encore plus "bon public" :-)p , car pareil, la légende de Robin des Bois fait partie des choses qui m'ont fait rêver en étant petite (garçon manqué ?^^), tout en sachant que je ne dispose pas forcément des bases historiques pour relever les erreurs ou les inexactitudes à ce niveau-là. Bref, faut avouer qu'il y avait quand même une série de bonnes prédispositions et donc de fortes chances pour que ça se passe bien :mrred: .

Je trouve l'approche, c'est-à-dire le fait partir des débuts pour montrer comment Robin Longstride va devenir Robin des Bois, intéressante et bien choisie. Décidément, le film réunit un joli panel d'acteurs : non seulement pour les rôles principaux mais aussi pour les rôles secondaires. Quant à Russel Crowe, j'apprécie sa façon charismatique d'interpréter le personnage, même si, je suis d'accord, Robin Hood en bon quarantenaire déjà avant que l'histoire ne commence "pour de vrai"...ça risque d'être un peu "problématique" (et donc moyennement crédible) pour la suite :-s . Le film est bien rythmé, certes un peu violent par des moments, mais vu le contexte, cela parait peu étonnant. Le jeu stratégique, les intrigues politiques et les questions de loyauté, de justice et de trahison (très classiques, certes) y trouvent leur place, et même si on n'évite pas quelques scènes qui font quand même bien "cliché", le cadre et les costumes sont un vrai plaisir pour les yeux, tout en gardant un côté so(m)bre.

Dans l'ensemble, il y a de quoi passer un bon moment : Ridley Scott mélange avec aisance "spectacle médiéval" et scènes "intimistes", les personnages sont riches en facettes, le récit dynamique et les décors assez impressionnants. Sans doute pas un film "parfait", mais un film qui vaut le détour ;)
"Je voyais passer des ombres, et quand je les appelais, comme dans un autre monde, le brouillard les avalait..."
- monsoleiiil -
"Celui qui anticipe tous les dangers ne prendra jamais la mer."

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12697
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Num »

Un peu poussé par les critiques super enthousiastes (ici par exemple), je suis allé voir Policier, adjectif, film roumain de Corneliu Porumboiu.
Le film parle d'un flic, Cristi en filature d'un adolescent qui a fumé un joint (bouh, c'est mal) et en a offert à deux potes. Sa hiérarchie, respectueuse de la loi veut le foutre en prison quand Cristi trouve que c'est disproportionné et préfère remonter la filière et laisser les ados en paix.

Que ce soit clair, je me suis ennuyé... souvent. Les filatures c'est chiant (surtout dans une ville roumaine grise) mais alors là on dirait du temps réel. Je sais bien que c'est fait exprès mais alors j'ai pas trouvé en quoi cela était melvillien (melvillesque ?), apportant beaucoup de signifiant là dedans. 80% du film est comme ça et c'est pesant. C'est aussi dommage car il y a de bonnes idées de dialogues par exemple sur une chanson à la con plombées par cette chanson en temps réel (là pour de vrai) pendant que le héros mange. C'est bête car le fond est intéressant (loi morale et Loi), mais alors on aurait pu couper une heure de film (au moins)... La fin est très bien jouée (et les deux longues scènes de dialogue sont assez bluffantes). Les scènes de bureaucratie sont assez humoristiques également. Mais à côté de cela, y a tellement d'ennui que franchement, je vous le recommande que si après vous vous passez 2 épisodes de 24h chrono en vitesse x2.
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12697
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Num »

Dans la série "et si..?", j'aime bien :)
Aurélien Ferenczi, dans Télérama a écrit :“Les Dents de la mer” seraient-elle aussi aiguisées, aujourd'hui ?
Et ça donnerait quoi si l'on refaisait Les Dents de la mer aujourd'hui ? Pas un « sequel » – il y en a déjà eu et, si ma mémoire est exacte, déjà en 3D. Pas un remake. Mais comme si c'était une idée originale... La question que pose un journaliste du site Chud n'est pas que rhétorique. Elle lui permet, et c'est plutôt astucieux, de mesurer la distance entre ce tout premier « popcorn movie », réalisé par Spielberg en 1975, et les blockbusters d'aujourd'hui. Car Jaws fut, avec La Guerre des étoiles deux ans plus tard, de ces films qui révolutionnèrent l'industrie du cinéma : prime au spectaculaire, quête du public adolescent, montée des effets spéciaux, découverte du marketing (l'image ci-dessus n'est pas mal, avouons-le) éclosion d'une nouvelle génération d'auteurs. Trente-cinq ans plus tard, comment serait relooké le « patient zéro » du film de requin ? Quelques pistes méritent traduction. Donc, le film, rebaptisé Jaws : Rise of the great white – pas de titres courts par les temps qui courent –, serait réalisé par JJ Abrams, avec Sam Worthington dans le rôle tenu par Roy Scheider (et Justin Beiber dans celui de son fils !), Michael Cera remplaçant Richard Dreyfuss en ichtyologue astucieux, et Samuel L. Jackson dans le rôle du pêcheur bourru joué par Robert Shaw. Le film expliquerait en long et en large d'où vient le requin et pourquoi il est plus futé que ses congénères : il serait le fruit d'expériences génétiques menées par le père milliardaire de Michael Cera. Du coup, le film durerait 2h40.

Jaws : Rise of the great white serait montré dans les salles Imax 3D, mais il n'aurait pas été tourné dans ces deux formats. Le requin ferait du bruit, beaucoup de bruit : « A chaque fois qu'il ouvre la bouche, on entend tous les cris des animaux du zoo compressés en un seul son. » La musique serait signée Hans Zimmer : elle accompagnerait le film sans interruption durant les 2h40 de projection. Une intensive campagne médiatique insisterait sur les scènes en Sharkvision : de nouveaux effets spéciaux permettraient de s'approcher au plus près de la vision sous-marine des requins. Quant au site Internet du film, il passerait des « webisodes », mini-films développant des personnages secondaires. Enfin, Jaws : Rise of the great white serait en fait le premier volet d'une trilogie, présentant une suite, Jaws 2 : Red Waters of vengeance, et un « prequel » final, Jaws : Fall of the Indianapolis. Ce petit jeu journalistique n'est pas invraisemblable – le remake est un filon qui marche outre-Atlantique. Il montre surtout de façon ludique la standardisation des superproductions hollywoodiennes, et les tics de l'époque : le « toujours plus » narratif, visuel, médiatique. Problème : j'ai presque déjà envie de voir ce film qui n'existe pas...
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
klem ogre de benabarback
"Pourrisseur noble" compulsif
Messages : 12610
Enregistré le : 10 juin 2003 18:05
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par klem ogre de benabarback »

:D excellent !
Photos ?
Bisou Petite Fleur :-x-:
EBT ?

Est-ce de ma faute à moi si j’aime le café et l’odeur des ptits chats
me coucher tard la nuit me lever tôt après minuit
aller au resto et boire des diabolos ?
à notre santé !


Urban Trip Paris

Damien A.
Dieu du stade.... mais pas ce soir
Dieu du stade.... mais pas ce soir
Messages : 1865
Enregistré le : 16 oct. 2006 23:43
Localisation : Sèvres (92)
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Damien A. »

klem ogre de benabarback a écrit ::D excellent !
Je ne sais pas si on peut considérer cet article comme une preuve que Télérama a toujours une bonne roue de retard ou si c'est simplement un journal qui a une vision très arrêté et surtout très restreinte du monde culturel. L'article est bon, mais le journaliste manque de culture cinématographique (vu que j'ai un culture de poulpe - pour rester dans le monde animal marin - on va dire que lui à la culture d'un coelacanthe) et ne sait, semble t'il même pas renseigner avant de pondre son article (ce qui entre nous n'a rien de bien surprenant, c'est monnaie courante dans la profession et dans tous les journaux et magasines aujourd'hui).

Bref, un remake moderne de Jaws, ca existe déjà. Le plus connu se nomme Peur Bleue et il est sorti en 1999. L'auteur de l'article est par contre fin au niveau des choix des acteurs puisque dans ce film on retrouve un certain... Samuel L. Jackson (qui se fait d'ailleurs bouffer et pas qu'un peu :mrred:). A part ca le film n'a pas vraiment beaucoup d'intérêt et ne bénéficie même pas du talent de John Williams à la partition (essayez de mettre le thème principal de Jaws dans le haut-parleur d'une cabine de secouriste alors que la plonge est bondée pour voir :mrred:)..
Depuis y'a eu d'autres tentatives comme Blue Demon (Terreur sous la mer) mais qui n'ont connu aucun impact international.

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12697
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Num »

le sujet de l'article n'est pas un remake de Jaws mais "comment serait aujourd'hui un film de ce genre si Jaws (le vrai) n'était pas sorti y a quelques décennies ?" (avec tout ce que ça implique comme surenchère de durée, de longueur de titre, de justification etc etc bref tout ce qui rallonge la sauce des blockbusters made in 2010).
Alors que quand Peur Bleue est sorti, ben oui, c'était dur d'ignorer que Jaws avait "un peu" marqué les esprits quelque temps avant :mrgreen:
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12697
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Num »

Je connais peu Tati et je dois dire que ce que je connais m'ennuie un peu. Je n'ai pas vu "Les Triplettes de Belleville" de Sylvain Chomet donc j'allais un peu à reculons voir son nouveau film d'animation, L'Illusionniste adapté d'un scenario de Tati himself.

C'est l'histoire d'un illusionniste de music hall qui à la fin des années 1950 a moins de succès car le rock commence à démarrer. Il quitte Paris va cachetonner à Londres puis se retrouve en Écosse où il rencontre une personne qui croit en lui.

C'est très bien fait, bien mis en musique (quasi muet), très tati-esque on dirait et ça donne envie de revoir l'Ecosse mais bon je me suis quand même un peu ennuyé/endormi. Bref, j'apprécie plus la performance et le travail que je n'ai de plaisir à voir le film... :-s
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Mareck
Mareck mais n'Halter pas
Messages : 4793
Enregistré le : 16 févr. 2007 0:05
Localisation : Talence

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Mareck »

J'y vais demain après le taf bien que je n'ai pas été conquise plus que ça à l'époque par "les Triplettes de Belleville" :?

Sinon, j'ai vu "Rabia" que je conseille :wink:
"elle est pas belle la vie. Advienne que pourra, inch allah Youpi!"

Avatar du membre
klem ogre de benabarback
"Pourrisseur noble" compulsif
Messages : 12610
Enregistré le : 10 juin 2003 18:05
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par klem ogre de benabarback »

Château Rabia ?

:ane:
Photos ?
Bisou Petite Fleur :-x-:
EBT ?

Est-ce de ma faute à moi si j’aime le café et l’odeur des ptits chats
me coucher tard la nuit me lever tôt après minuit
aller au resto et boire des diabolos ?
à notre santé !


Urban Trip Paris

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12697
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Num »

y a un remake anglais de Cible émouvante 8|

http://www.telerama.fr/cinema/films/pet ... itique.php

l'humour était déjà très anglais faut dire :)
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12697
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Num »

Les Mains en l'air de Romain Goupil
(j'aime beaucoup ce titre)
Une bande d'élèves de CM2 du 18e arrondissement de Paris refuse qu'une copine sans papiers soit expulsée... nom d'un petit bonhomme, ça se passera pas comme ça !

Goupil est un filou car en se mettant à la place des enfants, il fait oublier son film à thèse pour justement en parler :D
C'est un conte, un joli petit film sur des enfants qui ne sont pas des anges (trafic de DVD, vol de bonbons) mais qui sont "à la vie à la mort" pour leur copine, Milana (Linda Doudaeva, parfaite), Tchétchène et font avancer l'intrigue et bouger les adultes. Goupil filme magnifiquement la complicité de l'enfance où tout est simple (où on se bat aussi pour ne pas aller dormir parce que ça non plus c'est pas juste) alors que du côté des adultes, c'est plus le bordel ou plein de compromis. Valeria Bruni Tedeschi est une mère (assez irréaliste sur le "fond" du dossier, mais bon c'est un conte) qui réagit sans réfléchir, avec ses tripes. Cela donne des répliques justes "pourquoi vous avez fait ça?" "si vous posez la question, vous ne pourrez pas comprendre la réponse" .. en plus du "je ne me souviens plus qui était président en 2009".
Le thème n'est pas loin des Invités de mon père (si vous êtes sarkozystes bon teint, n'allez pas le voir) et le côté réaliste des enfants fait penser aux Beaux gosses (en 3-4 ans plus jeunes)... oui car le film est à la fois un conte mais aussi super réaliste dans la description de ce moment de l'enfance. Un très bon moment plein de malice(s) qui donne foi en l'humanité à venir et donne envie de faire des tartines de ketchup :mrgreen:
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Ephéméride
Chaperonne beaujolaise en taille basse
Messages : 3885
Enregistré le : 02 avr. 2007 21:38

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Ephéméride »

Vu il y a quelques temps avec deux grandes filles de 8/9 ans. Nous avons beaucoup aimé et bien parlé du film et du thème après la séance :-)1
Num a écrit :(si vous êtes sarkozystes bon teint, n'allez pas le voir)
Oui et j'ai trouvé amusant que ce soit sa belle-soeur dans le rôle de cette maman "militante" ! Et assez jubilatoire d'entendre de sa bouche une réplique très critique "du gouvernement" ! :mrgreen:

Autre dernier gros coup de coeur : 8 fois debout et j'en espère un autre avec Les Petis ruisseaux
Les certitudes sont de pâte molle, elles se modèlent à volonté. (Du Domaine des Murmures)

Avatar du membre
Mareck
Mareck mais n'Halter pas
Messages : 4793
Enregistré le : 16 févr. 2007 0:05
Localisation : Talence

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Mareck »

Hier soir, vu "Les petits ruisseaux" :love: avec un Daniel Prévost époustouflant au même titre que les autres acteurs. C'est joyeux, tendre, émouvant, avec une bonne dose de dérision...C'est diablement bien fait pour notamment parler d'un sujet tabou : les gens agés et la sexualité mais ce n'est pas que ça. C'est une ode à la renaissance. Et comme je sais pas quoi dire d'autre, je finirais par : allez-y :-)1
"elle est pas belle la vie. Advienne que pourra, inch allah Youpi!"

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12697
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Num »

Bernard Giraudeau est mort :(
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Mareck
Mareck mais n'Halter pas
Messages : 4793
Enregistré le : 16 févr. 2007 0:05
Localisation : Talence

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Mareck »

Un grand Monsieur qui vient de nous quitter :(
"elle est pas belle la vie. Advienne que pourra, inch allah Youpi!"

Avatar du membre
Ephéméride
Chaperonne beaujolaise en taille basse
Messages : 3885
Enregistré le : 02 avr. 2007 21:38

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Ephéméride »

:(



Ephéméride a écrit :Autre dernier gros coup de coeur : 8 fois debout et j'en espère un autre avec Les Petis ruisseaux
Espoir récompensé :D
Mareck a écrit :Hier soir, vu "Les petits ruisseaux" :love: avec un Daniel Prévost époustouflant au même titre que les autres acteurs. C'est joyeux, tendre, émouvant, avec une bonne dose de dérision...C'est diablement bien fait pour notamment parler d'un sujet tabou : les gens agés et la sexualité mais ce n'est pas que ça. C'est une ode à la renaissance. Et comme je sais pas quoi dire d'autre, je finirais par : allez-y :-)1
Je l'ai vu le même soir que toi et j'en pense comme toi :love:

(à un buraliste, à propos des marques de cigarettes) "Que conseillez vous à quelqu'un qui n'a pas fumé depuis 30 ans ?" (le buraliste n'ayant aucune marque à conseiller) "Bon ben donnez-moi un paquet de Fumer tue" :mrgreen:
Les certitudes sont de pâte molle, elles se modèlent à volonté. (Du Domaine des Murmures)

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12697
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Num »

Image

une affiche parmi tant d'autres

Toy Story 3 de Lee Unkrich

A chaque long métrage de Pixar, je m'étonne qu'ils réussissent à faire des films de si bonne facture, à la fois grand public et intelligents ce qui pour moi est une gageure (rien à voir avec les films bas du front (certains sont sympas, d'autres franchement débilitants) ou les films intellos compréhensibles par 8 personnes dans le monde). Je l'écris à chaque film mais le constat est bien là, cela reste de très haute tenue sur bien des plans.
Toy Story le premier épisode prenait comme postulat de base, l'idée (géniale) que les jouets ont leur vie propre. Le deuxième épisode se demandait s'il fallait mieux être aimé par un enfant qui va grandir (et donc passer à autre chose) ou bien être adulé par des visiteurs dans une galerie de musée. A chaque fois (et c'est pas vrai que pour Toy Story mais tous les Pixar en général), la technique de dessin et de réalisation est au top mais pour autant (gloire soit rendue à Lasseter), ils n'ont pas oublié l'histoire et les personnages.

Pour moi, le premier épisode était bon quand le deuxième était bien au dessus, mettant la barre bien plus haut sur le plan du message et de la narration. J'avais donc des attentes quant au troisième film, et j'avais aussi un peu peur que Pixar fasse l'épisode de trop, mettant à mal la saga (Indiana Jones, anyone?).

Le principe du film... c'est que 15 ans ont passé depuis le début de l'histoire et qu'Andy va partir à la fac et donc vider sa chambre pour la laisser à sa soeur quand lui va vivre ailleurs. Que faire de tous ses jouets (ceux qui restent en tout cas...) et avec lesquels ils ne jouent plus depuis longtemps : les emmener, les mettre au grenier ou bien à la poubelle ?

J'en dis pas plus mais encore une fois le scénario est époustouflant (avec une "fuite" comme d'hab toujours très bien amenée), les personnages (anciens et nouveaux) très bien dépeints (ahhh Ken et Barbie, la nouvelle version de Buzz, le nounours à la fraise, le bébé baigneur borgne etc etc). Le seul bémol que je mettrais c'est que ce n'est pas pour les plus jeunes (en dessous de 7-8 ans je dirais) mais sinon c'est un régal pour les yeux (ah la séquence du début mais comment savaient ils que je faisais pareil étant enfant), pour les oreilles (une nouvelle version de You've got a friend in me) pour la tête et pour le cœur (film vu en VO mais pas en 3D).
Car on aborde bien sûr (la peur de) l'abandon... que ce soit les jouets qui voient Andy s'éloigner, ou bien la mère d'Andy voyant son fils grandir. L'abandon (accidentel ou volontaire) est un cap difficile à franchir, d'ailleurs certains ne s'en remettent jamais, d'autres refusent de se rendre à l'évidence.

Encore une fois (et bien plus haut que "La haut" à mon goût), ce film est un petit miracle qui touche juste dans tous les domaines, un sans faute impressionnant (léger bémol pour le court métrage du début dont le thème est joli mais n'est pas aussi drôle que les précédents... on perd en rire ce qu'on gagne en humanité). Tout est bien pensé, construit, réalisé et on est ébahi par l'audace (le film est parfois assez sombre) et l'émotion que suscite l'histoire sans jamais tomber dans la sensiblerie ou la guimauve. Sans doute pour moi l'un des meilleurs (le meilleur ?) film de 2010.

Bande annonce qui ne dit RIEN du tout (et c'est tant mieux) :mrgreen:
http://www.youtube.com/watch?v=pw_ioH1sZd0[/video]
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
julie jph
En bénabarboteuse...
Messages : 156
Enregistré le : 06 janv. 2006 19:19
Localisation : près de clermont-ferrand

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par julie jph »

TOUT exactement pareil :mrgreen:

Avatar du membre
Mareck
Mareck mais n'Halter pas
Messages : 4793
Enregistré le : 16 févr. 2007 0:05
Localisation : Talence

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Mareck »

julie jph a écrit :TOUT exactement pareil :mrgreen:
Mouaih pourquoi répéter les mêmes choses quand on pense pareil :mrgreen:

Et sinon vu "Le premier qui l'a dit"

Image

Petite comédie à la sauce italienne (à voir en VO :wink: ) qui nous raconte comment un fils d'une famille italienne à l'ancienne avec ce qu'elle peut avoir de "traditionnel", propriétaire d'une usine de pâtes et située dans un petit village du sud de l'Italie, revient de Rome où il est censé faire des études d'éco pour dévoiler son homosexualité et se fait doubler par son frêre ainé au moment de l'annonce...

Petit film sans prétention mais où les quiproquos s'enchaînent, qui n'a d'ambitions que de faire passer un bon moment et avec des acteurs hauts en couleur, certes parfois trés clichés mais dans ce cas là, c'est ça qui en fait tout son charme.

et comme dab, voili, voilo :wink:
"elle est pas belle la vie. Advienne que pourra, inch allah Youpi!"

Avatar du membre
Stéfanie
"Qu'est ce que tu fais pour la soirée?"
"Qu'est ce que tu fais pour la soirée?"
Messages : 7881
Enregistré le : 03 juil. 2006 17:55
Localisation : chez Diane
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Stéfanie »


"L'Illusionniste" de Sylvain Chomet -

Image

L’apogée du rock provoque un raz-de-marée dans l’univers du music-hall : enchantées par ce nouveau phénomène, les foules tournent le regard vers les nouvelles vedettes, tandis que les magiciens, acrobates et jongleurs, symboles d’un temps passé, se voient abandonnés par leurs publics. C’est la fin des années 50, on tourne la page, on change d’époque : les numéros traditionnels sont considérés comme démodés par les programmateurs de salles, les propositions de contrats se font de plus en plus rares.
Conscient de ce changement manifeste, l’Illusionniste décide d’abandonner les salles parisiennes et de prendre la route pour tenter sa chance en Angleterre – d’abord à Londres, puis – réalisant que la situation est quasiment la même de l’autre côté de La Manche – dans les petits théâtres et les pubs de la côte ouest de l’Ecosse. C’est dans l’auberge d’un petit village qu’il rencontre Alice, une jeune fille naïve, qui le prend pour un vrai magicien et qui choisit de fuir sa vie de boniche pour suivre l’Illusionniste sur son périple en direction d’Edimbourg...

Porté par une vision poétique des choses, Sylvain Chomet nous propose un conte à la fois grave et léger qui nous amène dans l’univers d’une époque révolue. Un récit presque sans paroles, des personnages romanesques et un graphisme doux et agréable qui fait preuve d’un sens du détail tout à fait remarquable : « L’Illusionniste » mélange nostalgie et mélancolie et entraine le spectateur à la rencontre entre rêve et réalité.
Néanmoins, force est de constater que le film manque de rythme et que l’intrigue reste, en fin de compte, relativement maigre. Par moments, un certain sentiment d’ennui s’installe (même si le film ne dure que 1h20) et le spectateur reste, en quelque sorte, sur sa faim. Dommage, car le vécu des personnages ne laisse pas indifférent et le film porte, malgré tout, un regard original sur les coulisses d'un univers particulier en pleine phase de mutation.
"Je voyais passer des ombres, et quand je les appelais, comme dans un autre monde, le brouillard les avalait..."
- monsoleiiil -
"Celui qui anticipe tous les dangers ne prendra jamais la mer."

Avatar du membre
laurence*
Le cœur des tenniswomen bat plus fort pour les tennismen
Le cœur des tenniswomen bat plus fort pour les tennismen
Messages : 4289
Enregistré le : 09 déc. 2004 21:16
Localisation : Lyon

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par laurence* »

En parlant de Tati: ce matin on a vu une affiche pour un festival avec quelques uns de ses films... en plein Harlem :plaitil:
Comme quoi il est connu ici aussi!
Même serrées à cinq dans une chambre de Formule 1, j'échangerais pas ma place... même si on dort par terre!

"Happiness only real when shared" (Into the Wild)

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12697
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Num »

J'ai vu Inception de Christopher Nolan et franchement c'est une petite déception.
L'histoire en résumé : Dom Cobb travaille au delà de la légalité en entrant dans les pensées des gens pendant leur sommeil pour leur prendre des secrets industriels. On lui propose de faire une "inception" (planter une idée dans l'esprit de quelqu'un) qui devrait lui permettre de pouvoir retourner aux États Unis où il est accusé du meurtre de sa femme.
C'est à la fois trop long et ça va trop vite pour les explications... Le mécanisme d'entrée dans les rêves n'est pas décrit du tout (on voit une vague machine et des tubes qui en sortent), les rêves sont partagés mais la cible se défend ce qui donne des bastons dans chaque rêve (ça lasse....). Bref on pense un peu à Matrix ou à des films de Gondry (Eternal Sunshine of the spotless mind par exemple) mais en moins bien.
Si l'idée de base est bonne, le fil de l'histoire est un peu faiblard. Et surtout Di Caprio a un rôle super proche de celui qu'il avait dans Shutter Island, sauf que c'est moins bien (idem pour Matrix ou les Gondry). C'est un peu dommage d'avoir un bon réalisateur sortir une idée originale et en faire un film d'action qui passe la rampe mais qui ne m'enthousiasme vraiment pas.
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Mareck
Mareck mais n'Halter pas
Messages : 4793
Enregistré le : 16 févr. 2007 0:05
Localisation : Talence

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Mareck »

Même avis que toi Num pour "Inception" et au final a BIG deception :?


Et sinon, vu "Shrek 4" hier
Pas trop mal pour un final. Assez bien réussi par rapport au précèdent.

Pas grand chose à dire si ce n'est que pour celles/ceux qui aiment le genre, ça détend et perso, j'en avais rudement besoin ...
"elle est pas belle la vie. Advienne que pourra, inch allah Youpi!"

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12697
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Num »

Rayon estival, j'ai vu

Crime d'amour d'Alain Corneau (avant qu'il ne meure)
Dans le monde des multinationales, la similitude/rivalité entre une employée (Ludivine Sagnier) et sa chef (Kristin Scott Thomas) : même si on conserve les jolis sourires et les apparences de courtoisie, on ourdit des manipulations contre l'autre. C'est pas déplaisant à voir (bonne musique, décors froids, interprétation OK) mais du point de vue du scenario hautement exagéré/caricatural (surtout la deuxième partie).

Tamara Drewe de Stephen Frears
Adaptation d'une BD que j'ai pas lue. Dans la campagne anglaise (où il ne se passe pas grand chose), un écrivain (de polars) à succès reçoit, avec sa femme, des écrivains qui profitent du séjour pour rédiger leurs oeuvres. Tamara Drewe revient au village avec un nouveau boulot et un nouveau nez (enfin il est pas nouveau, juste plus petit) ce qui fait tourner quelques têtes.
Y a définitivement quelque chose dans ce film... un côté très anglais avec sa campagne, ses écrivains brocardés (on s'y attendait un peu mais cela fait mouche quand même), ses rockeurs avec un ego hypertrophié, un fermier bellâtre, des controverses entre mots américains ou britanniques, des ados espiègles chieuses. Bref pas mal d'éléments pour séduire (mais la BD est mieux il parait). Et au final, il manque tout de même quelque chose (une fois que le film a "un peu" changé d'axe). Sous les dehors comiques, le bilan est plutôt sombre (et c'est amené en finesse)... Et puis le fait que des ados qui s'ennuient peuvent bouleverser pas mal de vies avec leurs jeux idiots.

Bref mitigé moins pour le Corneau et mitigé plus pour Stephen Frears :wink:
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Ephéméride
Chaperonne beaujolaise en taille basse
Messages : 3885
Enregistré le : 02 avr. 2007 21:38

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Ephéméride »

C'est la rentrée alors au rayon enfants :
La Vie sauvage des animaux domestiques, documentaire avec la voix d'André Dussollier
Les animaux d'une ferme livrés à eux-mêmes suite au malaise du fermier qui vient d'être emmené en ambulance... Comment vont-ils se débrouiller ? Le "sauvage" va-t-il reprendre le dessus ? La situation dure peu de temps mais déjà le chat est comparé au tigre par la voix off... Puis arrive un couple de la famille pour prendre le relais pendant l'hospitalisation du fermier. Ils ne viennent pas seuls ; ils sont aussi fermiers... Comment se passe la cohabitation des animaux des deux fermes ? Comment les poules deviennent expertes en politique du logement ? Bref, immersion totale dans la vie de ces animaux si familiers mais qui révèle tout à coup une réalité bien plus complexe et inattendue. Le texte qui accompagne le documentaire vaut le détour : drôle et poétique ! Avec des beaux paysages de la Bresse jurassienne.
Oui bon faut aimer les animaux et la nature ou au moins en être curieux... comme les enfants.
Pour les adultes, des révélations importantes sur les cochons - les vrais - sont faites alors rien que pour ça... :mrgreen:
Les certitudes sont de pâte molle, elles se modèlent à volonté. (Du Domaine des Murmures)

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12697
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Faites nous votre Cinéma (2010)

Message par Num »

Benda Bilili ! de Renaud Barret et Florent de La Tullaye

Sur le papier c'est pas super attirant : l'histoire d'un groupe paralytique congolais sur plusieurs années. C'est le podcast (très positif) de Télérama Oeil pour Oeil qui m'a donné envie de voir le film. Il faut dire que la génèse est peu banale. Deux réalisateurs français (Renaud Barret et Florent de La Tullaye ) filment Kinshasa en 2004 et tombent sur ces musiciens de rue, aiment leur musique et leur entrain et décident de les suivre (et de les aider). Le film retrace ces cinq ans.

Pour être tout à fait honnête (je précise que je ne connais rien à la musique congolaise), j'ai trouvé le temps un peu long (pour un film d'1h27), y a du mou au milieu... Mais cela dit, les péripéties d'enregistrement de l'album ont aussi des mous et cela est bien reflêté dans le film (tout comme leur situation assez misérable sans pour autant rendre cela "tire larmes").
Les réalisateurs évitent la voix off au maximum ce qui rend le film plus contemplatif et plus difficile à comprendre mais je ne peux pas vraiment leur en vouloir de se passer d'une facilité bien commode et souvent à double tranchant. L'autre talent c'est de parler "en creux" de la situation congolaise. On ne parle jamais de la situation du pays mais on la sent à chaque instant : affiches pour les élections, véhicules de l'ONU, trains bondés, prédicateurs de rue, enfants parlant de l'Europe ou de la Bible bref c'est vivant et ne fait pas du tout carte postale.

La fin du film est plus convenue et aussi plus enthousiasmante. Bizarrement alors que je me suis un peu ennuyé par instant, j'en suis sorti avec un bon feeling. Dans les personnages, il faut noter le seul vraiment jeune, Roger, qui grandit peu à peu et est étonnant dans la maîtrise de son "instrument" monocorde (satongé à savoir une boite de conserve et un fil de fer).... Y a des airs hendrixiens (à la "All along the watchtower") par instant qui sont stupéfiants.
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Répondre