Solidays - 11/07/04

Retrouvez ici les revues de concert des internautes de la tournée "Les Risques du métier" : juillet 2003 - novembre 2004 (et un petit bout outre Atlantique en 2005)

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Memesse
Bénabarge
Bénabarge
Messages : 854
Enregistré le : 15 mars 2004 6:41
Localisation : dans Ch'nord, comme les blaireaux, 13 à table...
Contact :

Solidays - 11/07/04

Message par Memesse » 28 août 2008 13:02

le 13/07/04 Memesse a écrit :Voilà, je vous livre mon compte rendu, il est assez long, désolé pour ceux qui n'aiment pas lire ou qui n'ont pas trop de courage pour l'instant :oops: :oops: :oops:



Jeudi 8 juillet, dans le courant de l’après-midi, je quitte une fois de plus ma Belgique et je prends the thalys pour paname. J’arrive dans la capitale franchouillarde vers 18h. A peine sur le quai, j'appelle le copain de Nataly la renaudienne, on se donne rendez-vous à la gare RER de Lognes. Le temps pour moi de me rappeler que le RER A ne passe pas par la gare du nord et que je dois donc faire un enchaînement RER B-RER A, me voici enfin arrivé à Lognes. On rentre chez nat qui n’est pas encore rentrée, elle bosse toujours et je discute donc avec son copain et son fils qui est là aussi. Anthony, le fils je le connaissais déjà de mes précédentes visites, le copain pas. Quand elle revient enfin du boulot, on discute beaucoup, de tout et de rien, comme à chaque fois, jusque environ 1h. Là, on va au pieu. je dors dans la mezzanine avec Anthony, avant le dodo, on fait une bagarre de peluche (il en a des milliards).
Le lendemain, je suis réveillé par le sms de Joris, mon pote de Bruxelles, il décolle de Brest pour Paname, il est environ 10h. Il me donne le numéro de téléphone du camping du Bois de Boulogne (je vous vois venir, pas de cela entre moi…) pour réserver, mais pas moyen de les joindre ces cons. Je me décide donc à y aller et à voir sur place.
Après des années d'enchaînements RER-métro, je me retrouve enfin à l'arrêt Boulogne Jean Jaurès(et je chante « Pourquoi ont-ils tué Jaurès ? » j'arrive pas à m'en empêcher).
Là, avec mon petit sac vert fluo (oui, j’ai un sac de voyage vert fluo, et alors ?) et ma tente, je suis quand-même bien chargé, je marche environ 2 km avant de demander mon chemin à un mec sympa qui me prend en bagnole pour m'aider à chercher le camping, ça change de l’image que j’avais des parisiens suite à mes précédents voyages...
Malgré le fait que ce soit le bois de Boulogne, je n'ai pas peur, je suis le nouveau Gérard Lambert. Je finis par arriver au camping, je réserve et je plante la première tente. Je téléphone ensuite à Jojo qui est à la gare du nord. Des autres bruxellois qui étaient censés venir ne veulent plus faire le voyage, ils ont peur du temps parce que trois jours de concert sous la pluie pour des gens de la capitale, c'est pas bieng... Lui, il décide de remonter à Bruxelles en Thalys et de redescendre ensuite sur Paris après avec sa copine et deux potes qui, eux, n'ont pas peur du temps. Ils vont rater le premier jour mais tant pis.
Moi, déjà sur place, je vais au concert. Les grilles ne sont pas encore ouvertes. Il y a une espèce de village people indien (non, pas l’indien, pas lui, c’est pas possible…) qui crie dans un porte-voix pour faire rire les gens pendant qu’ils attendent, mais il a pas d'humour alors ça ne marche pas. Il finit par lancer le décompte de l'ouverture des grilles. c'est bon, on rentre enfin, j'ai droit à un joli bracelet rose et j'ai également droit à ne pas être fouillé si j’avais su, j'aurais pris mon appareil numérique…
Je commence par faire le tour du site. Il y a une scène moyenne à l'extrême droite (beurk) la scène bagatelle qui peut accueillir jusqu'à 30.000 spectateurs. Au milieu, il y a le dôme, scène-chapiteau couverts de 6000 personnes et la scène Paris à l'extrême gauche, c'est la toute grande, on peut s’y entasser à environ 50.000. Je vais au dôme, c'est là qu'il y a le seul concert du moment, c'est un petit groupe de rappeurs. Comme tout groupe de rap pur et dur, il faut aimer, mais c'est pas trop mal. C'est la partie découverte jeune talent, alors je ne connaissais pas le groupe, et je ne le connais toujours pas. C'est à ce moment que dame nature nous fait son premier cadeau, une drache comme on dit en Belgique, c'est 5-10 minutes de vrais seaux d'eau (ouais, bon, pas des vrais, seulement le contenu, et encore, c’est une façon imagée de parler, cessez de jouer sur les mots) qui tombent, je m'en fous un peu je suis à l'abri…


Après ce début d’aventures, je prends la direction de Bagatelle. C'est un groupe de métal trash, des jeunots "enhancer". Il faut aimer aussi, mais j'ai mes années métal qui me permettent d'apprécier un minimum. Ils balancent des cd, des t-shirts et des capotes dans la foule mais je n'en attrape pas. Après ce concert, je téléphone à Jo pour lui demander de m'amener un k-way et un sac de couchage parce que j'ai oublié, je comptais dormir avec mon sweat, mais il était déjà trempé lol.
Pour le concert suivant, je me dirige vers la scène Paris pour Babylon Circus. C'est vraiment bien, de la musique d'ambiance sur laquelle on peut sauter dans tous les sens et danser, avec des mecs péchus sur scène, le pied! Va falloir qu je me mette à la recherche d’un de leurs cd…
Puis, hop, retour à Bagatelle pour « No one is Innocent ». Le hardcore à la française, avec un côté énervé, énervant et engagé, comme à son habitude. Je les connaissais depuis 1994 et "La peau". Je dois bien avouer que j'adore. Je vais au milieu de la fosse pour prendre des coups et en donner, n’est pas métaleux qui veut. J’avais eu l’occasion de les voir sur scène en Belgique il y a quelques années, et j'avais déjà adoré, pareil cette fois-ci. Bien entendu, Kémar et sa nouvelle bande ne manqueront pas de jouer leurs classiques « La peau » et « Nomenclatura » qu’ils ponctuent comme à leur habitude par l’hymne des Berrus « La jeunesse emmerde le front national » que deux spectateurs viendront reprendre sur scène à leur côté. Kémar ponctuera le tout par un slam dont il a toujours eu le secret.
Après cette dépense de fluide corporel, je me promène un peu, je fais le tour de toutes les animations et autres stands en attendant "La ruda".
Quand ils arrivent, je ne vais pas dans le paquet, mais ce n'est pas l'envie qui m'en manque, mais bon, je deviens vieux lol. C'est toujours sur Bagatelle. C'est du ska, enfin, ça l'était avant quand le groupe s’appelait encore la Ruda salska, pis là, leur dernier album est un peu plus rock quand-même c’est pour cela qu’ils ont perdu le Salska en route, mais c'est resté fort ska dans les sonorités.
Suite à ces réjouissances, je vais dans le Dôme pour Bashung. C'est du Bashung, pas emballant, mais impressionnant quand-même, sa façon d'attirer l'attention et de monopoliser les esprits, installé sur scène en crooner immobile aux lunettes de soleil cartonne. Il chante certaines de ses nouvelles chansons ainsi que ses standards comme « Osez Joséphine » ou « Vertiges de l’amour ».
Pour clôturer la soirée, j'ai un choix super emmerdant: Alpha Blondy ou Marcel et son Orchestre. Je finis, par choisir Marcel parce que je ne les ai jamais vus contrairement à Alpha. Je ne le regretterai pas, c'est vraiment terrible, encore plus sur scène. Ils parviennent à faire marcher tout le public de gauche à droite sur certaines chansons. Entre autre, on aura droit à le reprise du pornographe de Brassens, en hommage à tous les morts comme Jean Lefèvre. Il est mort, Delon est vivant, la nature n’est pas si bien faite… A la fin du concert, je reçois un coup de fil mon pote, avec les autre, ils sont devant le camping, je vais les rejoindre, mais avec mon sens de l’orientation de cloporte, je me trompe de chemin, alors je fais un assez grand détour.
On monte leur tente et pas leur tante, et on triche un peu car on n’a payé pour 4 et on est 5, mais bon, à la guerre comme à la guerre dirait G. W. Bush...
Après tous ces efforts, on passe une heure ou deux à discuter à la belle étoile, dans ce camping au bord d'une grand route. Puis on va enfin se coucher.
Le lendemain, lever vers 10h. Petit déjeuner. Nous faisons le tour du camping histoire de savoir à quoi il ressemble. Mis en appétit, les autres prennent le déjeuner, moi pas, je n'ai pas faim, on vient à peine de grignoter le petit déj.
Rassasié, nous nous mettons en route vers le festival. Il Y en a pour 5-10 minutes à pied. Pas de problème à ce niveau-là. Je rentre directement et j'attends les autres qui doivent être contrôlés.
On commence par la scène Bagatelle. Il y a A.S. Dragon, on n'est pas resté longtemps, c'était pas trop notre truc...
Pour la suite, direction la scène Paris, c'est Luke. Certains en ont entendu parlé ou l’ont même vu à la télévision et il paraît que c’est pas mal. Pourtant la conclusion sera : bof. C'est du rock, un peu à la noir désir, mais en moins bien. mais ça reste écoutable.
On va sous le Dôme avant la fin de Luke pour voir les Hurlements de Léo. Je connaissais et je voulais absolument voir. Ils ont fait la tournée "un air deux familles" sous chapiteau à travers toute l'Europe avec les Ogres de barback. Ils sont parvenu à faire asseoir tout le chapiteau pour une sitting ovation à l'intention des intermittents. Le concert fut terrible, alternance de morceaux calmes et de morceaux plus remuants, il s’en sont donné à cœur joie ! A revoir !
Après ce super moment, direction scène Paris pour "Les cowboys fringuants". c'est un groupe québécois qui en est à son deuxième concert en France et ils ont déjà un paquet de fans. C'est vraiment un super groupe de scène,
avec un accent terrible (j’adore les accents) Il y a une super ambiance, c'est de la musique festive avec des textes pas mal du tout même si certaines expressions sont forts locales. Le groupe fut même très étonné d’entendre que leurs chansons étaient déjà connues par de nombreux connaisseurs. « En berne », « Toune d’automne », « Mon chum Rémy », « Heavy métal », « La manifestation » furent de la partie. C’est un groupe que je conseille, non seulement en cd, mais encore plus sur scène où ils prennent toute leur ampleur…
On a poursuivi par Cali sous le Dôme, un réel plaisir! Je ne vois pas trop quoi dire, c'est Cali, le nouveau chanteur-rockeur un peu à la mode. Il a du succès et il le mérite. Il est vraiment chouette, avec de très belle chansons et une prestance scénique phénoménale.
Le concert suivant, ce sera Cézaria Evora sur la scène Paris, on s'est couché pour écouter. C'était le samedi, jour ou il a plu 20 minutes au total de la journée et seulement qq gouttes à chaque fois, le reste du temps, le soleil était de la partie. Ce n'est pas super entraînant comme musique surtout en concert, mais c'est relaxant, le genre de toune que je mets à 3h du matin pour m'endormir en douceur.
Retour au dôme pour Sanseverino et ses rythmes swing tziganne. Il est trop fort, lui aussi a une présence scénique du feu de dieu (même s'il n’existe pas). Et puis le voir jouer de la gratte à du 472 km/h, c'est assez impressionnant. Une fois de plus, ce sera un triomphe. Il a chanté entre autres « La cigarette », « Maigrir », « André », « André2 » « A l’enterrement de ma grand mère », « Le tango de l’ennui »…
Pour finir la journée du samedi, c’est la tête d'affiche que je n'aime pas trop, sur la grande scène, "M". Je me disais qu’un concert changerait peut-être mon opinion, mais le voir en Live ne m'a pas aidé à l'aimer, même si ça passait quand-même un petit peu mieux. Il a fait monter un gars du public sur scène, JP, pour le faire jouer et chanter, c’est pour moi le seul fait marquant du concert jusqu'à ce moment où ils ont commencé à jouer des airs qui restent en tête, et un des ces morceaux, c'était « Highway to hell » d’AC/DC, mais pas en entier, malheureusement pour moi!
Le tout dernier concert du jour, c’était Sergent Garcia sur la scène Bagatelle. Bien cool bien calme, comme à son habitude.
Enfin, retour aux tentes même sil y avait la nuit du zapping. Il faisait frisquet, et on était crevé et il fallait aussi tenir le lendemain...
Mon seul regret de la journée est de ne pas avoir vu « La Grande Sophie » ni « Dolly », mais ça tombait en même temps que « Cali » et « Sanseverino », alors il a fallu malheureusement que je fasse des choix...
Le dimanche matin, on regarde avec les autres si en se serrant il est possible de me trouver une place dans la voiture pour le retour vu que je n'ai pas beaucoup de bagages, moi. Il y a moyen, c'est cool, je quitterai direct après le festival avec eux plutôt que d’attendre le lundi 15h25 pour un Thalys. Alors, on range tout et on prend notre temps, il est environ midi. Vers 13h, on mange un bout puis on lève le camp et on va se garer à proximité de l'hippodrome. On pense à prendre des k-way ce qui sera une très bonne idée au vu la pluie du jour.
Le premier concert a lieu sur la scène bagatelle, c'est Max Roméo. C'est du Reggae, ça colle pas trop avec le temps du jour, mais ça reste pas mal comme le reggae. On aura droit à une petite redemption song en hommage au grand Bob. Je ne suis pas fan du Reggae, mais ça ne me dérange pas, et en concert, c'est tout de suite différent.
Sur la scène Paris, on a droit à Keziah Jones, on a écouté de loin, on n’était pas trop fan non plus, mais ça reste une question de goût.
Ensuite direction le dôme pour la grosse surprise du festival. J'en avais entendu parlé, mais je ne connaissais pas. Ce sont des Toulousains, les Fabullous troubadors. C'est un peu rap, mais ce n’est pas du tout du rap, un peu fanfare, un peu ambiance, un peu tout. Je n'arrive toujours pas à
les qualifier, mais ils sont trop fort. Ils font des duels à la fin de plusieurs chansons et ça prend tout le public. Ils font danser la foule en rond et chacun vient improviser des danses au milieu. Ils imporvisent une chanson d’anniversaire pour un spectateur qui monte sur scène, et ils font improviser un couplet à se petite copine. Bref, là, je suis sous le charme, je partirai aussi à la recherche de cd.
Les mecs veulent aller voir Java sur la scène Paris, Cécile et moi, on reste au dôme pour Fersen qui arrive 1h30 plus tard. Les autres auront dû se coucher par terre en soutient de la première conférence internationale de lutte contre le SIDA dans je ne sais quel pays. En plus, de grosses averses tombent à ce moment-là. Je ne suis donc pas trop mécontent d'adorer Thomas. Quand il arrive, c'est trop le pied. Toujours son genre hautain à regarder tout le mode de haut et du coin de l’œil en distillant des sourires bien à propos. J'adore ce mec, une vraie bête de scène.
La play-list:
Deux pieds
Diane de Poitiers (avec le Yukulele, qui est à la guitare ce que le string est à la culotte)
Les cravates
Né dans une rose
Pièce montée des grands jours
La chauve souris
Bucéphale
Louise
Croque (avec son beau costume noir et son beau chapeau…)
Rititi ratata (où le public est mis à contribution pour les rititi ratata)- Le chat botté
Saint jean du doigt(en rappel)

On a à peine le temps de sortir, que c'est Benabar qui commence sur la scène Paris. Bruno devant un public de festival, il ne perd pas ses moyens, pas plus que devant un public qui ne vient que pour lui. La scène est énorme, alors il passe son temps à sauter partout, je ne l’avais jamais vu aussi bondissant, il s’en donne à cœur-joie. Il est en grande forme. Tous ceux qui ne le connaissaient pas semblent avoir été conquis, comme en témoignent les éclats de rires fréquents et les tonnerres d'applaudissements qui accompagnèrent ses chansons.
La playlist :
A notre santé
Vade retro téléphone
Adolescente (avec bien sur le passage du père qui pleure parce que sa fille est comme la mère, et l’effet spécial Riotgun mais sans les commentaires habituels sur le fait que ça marche bien ce genre d’effet spéciaux)
Bon anniversaire
Sac à main
Dis lui oui
Paresseuse (la chanson qui parle d'une fille qui ne fout rien de ses journées et qui devait s'appeler grosse feignasse, mais pour finir ils ont choisi paresseuse avec les producteurs parce que ça fait mieux)
Majorette( avec son passage poignant qui leur fait toujours de l’effet…)
Je suis de celles (avec l’intro qui ne ressemble à rien en anglais et qui fait bien marrer tout le monde avant la chanson qui est elle un peu moins drôle)
La p'tite monnaie
Les mots d'amour (et bien entendu MA BOITE DE DOUZE criée à tout-va)
Ya une fille qu’habite chez moi
L'itinéraire (en rappel)

Après le Bruno, enchaînement à la vitesse de l'éclair parce que directement après, jouent les têtes raides sous le dôme. Au fur et à mesure du concert qui est très rock comme à leur habitude, j'arrive à me faufiler jusqu'au centre à 3 mètres de la scène par un stratagème memessien.
Alors, les têtes raides ont playlisté:
La première chanson (désolé, j’ai oublé laquelle, on verra si ça me revient…)
Qu'est ce qu'on se fait chier
Les radis
Go away
Vaille que vaille
Dame!
Civili
Hexagone (la nouvelle chanson, voici maintenant une vieille chanson : )
Mille façons
Les souris
Les dents
Je chante
Gino
Ginette ( et bien entendu la lampe qui descend et qu’il fait tourner…)
La p'tite dame en rouge (rappel1)
L'identité (rappel 2)

Ce fut un concert terrible, avec une ovation de feu, une des plus grosse. Même les plus sceptiques semblaient conquis. Malgré plus de 15 ans de carrière, ils continuent à conquérir des cœurs! Et moi, j’ai pas pu m’en empêcher, j’ai acheté un t-shirt…
Et enfin, pour clôturer le festival, il y avait IAM. Au début, il y a eu problème d'éclairage, toutes les lumières étaient en panne. Ils ont dit "il y a deux choix, on attend quelques minutes et si ça revient pas, on annule, ou alors on joue tout de suite dans le noir. Nous, on a choisi de jouer dans le noir". Et c'est parti pour le rap "accessible". même ceux qui détestent le rap arrivent à apprécier IAM. Moi, au départ, j'aime bien le rap, et beaucoup IAM. Après 20 minutes de concert, la lumière apparaît enfin... On regardera une cinquantaine de minutes puis on retournera à la
voiture.
Vers 23h30 on démarre, et on arrive à Bruxelles vers 3h30. Je passe la nuit chez mon pote et je me réveille à 9h pis direction la gare et mon chez moi...
Putain de pudeur
Tu fais taire les cÂœurs, mais
Quand sonne lÂ’heure
On se sent vide des mots quÂ’on nÂ’a pas dits
On rÂ’grette cÂ’quÂ’on nÂ’a pas dit

Avatar du membre
Alain D.
Dans l'au dela des Apaches
Dans l'au dela des Apaches
Messages : 4288
Enregistré le : 11 mai 2003 20:12
Localisation : out of the black and into the blue
Contact :

Re: Solidays - 11/07/04

Message par Alain D. » 28 août 2008 13:03

le 13/07/04 Alain D. a écrit ::surlecul: :surlecul: :surlecul:
:-)1 :-)1 :-)1 Merci Memesse, j'entends le glas sonner pour moi...!!!

Je ne ferais plus jamais de revue de concert après ça!!! (qui a dit: "Tant mieux!!!" ???)


Par contre, je repose la question: "Pourquoi ont ils tué Jaurès?"...

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12682
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Solidays - 11/07/04

Message par Num » 28 août 2008 13:04

le 13/07/04 Num a écrit :Je relirai mieux ensuite mais... pas de slow?? :shock: carrément indipensable dans ce genre de festivaux.. (c'est pour la rime)
Sinon, playlist plus que correcte, même si bien réduite.

Merci!!
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Memesse
Bénabarge
Bénabarge
Messages : 854
Enregistré le : 15 mars 2004 6:41
Localisation : dans Ch'nord, comme les blaireaux, 13 à table...
Contact :

Re: Solidays - 11/07/04

Message par Memesse » 28 août 2008 13:06

le 13/07/04 Memesse a écrit :
Alain D. a écrit ::surlecul: :surlecul: :surlecul:
:-)1 :-)1 :-)1 Merci Memesse, j'entends le glas sonner pour moi...!!!

Je ne ferais plus jamais de revue de concert après ça!!! (qui a dit: "Tant mieux!!!" ???)


Par contre, je repose la question: "Pourquoi ont ils tué Jaurès?"...
argh, le fameux effet destructeur de la revue qui se volait trop bien faite.
Je ne me mettrai pas à genou pour t'implorer de revenir sur ta décision tant je me doute que ce n'est qu'effet de style visant à complimenter ma prose, d'autant plus que dans un autre fil tu as feint de ne point me connaître.

Bon, trêve de phrase pseudo intellectuel, je pense avoir dépassé mon quotta du mois, alors au risque d'en décevoir et/ou d'en choquer certains, je reviendrai à une prose plus primitive en concluant par un cinglant:

oufti! bitte, nichon, couille...

merci pour les compliments, mais je le fais essentiellement pour mon plaisir personnel car j'aime écrire. J'espère qu'il n'y a pas trop de fautes d'orthographe à votre goût, mais si tel était le cas, je vous répondrai honnêtement "Crotte!"
Putain de pudeur
Tu fais taire les cÂœurs, mais
Quand sonne lÂ’heure
On se sent vide des mots quÂ’on nÂ’a pas dits
On rÂ’grette cÂ’quÂ’on nÂ’a pas dit

Avatar du membre
-- Pauline --
-- Tournai les violons --
Messages : 619
Enregistré le : 06 déc. 2003 22:05
Localisation : Tournai - Mons , Mons - Tournai ...

Re: Solidays - 11/07/04

Message par -- Pauline -- » 28 août 2008 13:06

le 13/07/04 -- Pauline -- a écrit :Merci Memesse !!! Ca fait du bien de lire ce genre de revues :D

Pour la Playlist, il(s?) a (ont?) fait un bon choix (mais bon, supprimer Paresseuse pour la remplacer par Vélo n'aurait peut-être pas été superflu :-)p )

(Faudra que je voie Fersen un jour quand même, moi...)
Le ciel est tout troué de nos coeurs éclatés
La mer est retournée sur les terres enivrées
Nos corps s'entrechoquent dans des électrochocs
Quand crissent sous nos pieds les neiges écartelées

Avatar du membre
milou
Wannabe Tyrion Lannister
Messages : 2213
Enregistré le : 03 mars 2003 13:20
Localisation : quelque part ou ailleurs, ici ou là ... mais surtout pas la ou tu crois
Contact :

Re: Solidays - 11/07/04

Message par milou » 28 août 2008 13:09

le 13/07/04 milou a écrit : le lien pour le forum de VD
http://www.vdelerm.net

voila mes commentaires ne sont pas des plus importantes mais Nico/webmaster doit poster une revue sur solidays aussi si ca interesse les gens ......
Alain a écrit :
J'ai un peu oublié que plus rien n'avait d'importance, que peut être, je n'avais pas d'importance.Rewind.Plein de bonheur. Même si cela ne dure pas. Malgré tout, je voudrais qu'on souvienne de moi.

Avatar du membre
Fabb
En bénabarboteuse...
Messages : 243
Enregistré le : 04 mai 2003 19:25
Localisation : Paris

Re: Solidays - 11/07/04

Message par Fabb » 28 août 2008 13:11

le 14/07/04 Fabb a écrit :Merci memesse pour ce compte-rendu
Même si perso, j'ai retiré des impressions toutes autres de ce festival

Arrivée que Samedi et un peu tard.
J'ai quand même eu la chance de profiter des Cowboys Fringants (cela aurait été dommage de rater l'un de leur trop rares passages sur Paris)
Pour enchainer sur Cesaria Evora puis M.
Je n'étais pas accro à M sur album même si question qualité de la musique, je lui tire mon chapeau. Mais j'ai eu l'occasion de le voir à l'Olympia où j'ai vraiment été enchantée par le show.
Et par les musiciens. Que dire de Cyril Attef, le batteur fou et de Vincent Segal? Supers ! J'ai encore plus apprécié à Aix les Bains où ils ont eu droit à un vrai moment d'impro. Malheureusement pas le temps à Solidays.
En ce qui concerne le p'tit gars du public qui monte sur scène. J'ai été super déçue que JP n'en ai pas profité pour offrir une de ses compos (tout ça pour faire une reprise de Mickey 3D :roll: ) ni partager ce moment avec les musiciens du groupe comme cela lui était proposé (une occasion en or !).
C'est ce qu'ont fait les autres heureux élus lors des 2 concerts que j'avais vus précédemment et j'avoue que c'était nettement plus impressionnant (en plus, ils assuraient !).
Et c'était dans l'esprit de partage voulu par M je suppose.
Dommage pour les dizaines (ou centaines) d'autres artistes en herbe qui auraient bien aimé être à sa place.
Tout ça pour dire qu'avoir vu M en live m'a vraiment impressionnée.

Pour les autres concerts, apparemment , on n'a pas les même goûts
A part les CF, les Faboulous (que j'espère pouvoir apprécier bientôt dans une ambiance plus intime pour mieux profiter du spectace) et.....AC/DC peut-être ?
Mais cela n'est pas un problème. Chacun son truc.

Quant à la prestation de Bénabar.....oserais-je dire qe j'ai été ...déçue :oops: :-s
Cela faisait un moment que je n'avais pas vu de concert et je dois dire que pour moi, ce n'était pas un grand jour.
La voix, hummmmmmm.. :(
Déçue aussi sans doute parce que je préfère les anciens morceaux aux nouveaux et que, parmi les rares nouveaux auxquels j'accroche, on n'a pas eu droit au slow (indispensable !)
Et la pêche ?: je dirais que j'ai connu nettement mieux.
Le côté fausse impro m'a aussi gênée.
Mais ce ne sont que mes impressions et cela n'engage que moi ...
Et Bénabar, comme tout un chacun, a le droit de ne pas toujours être au top :wink:

Avatar du membre
cali
Magistar
Messages : 810
Enregistré le : 01 mars 2003 21:49
Localisation : Paris-Plage

Re: Solidays - 11/07/04

Message par cali » 28 août 2008 13:14

le 21/07/04 cali a écrit :
Fabb a écrit :Merci memesse pour ce compte-rendu
Même si perso, j'ai retiré des impressions toutes autres de ce festival

(...)

Quant à la prestation de Bénabar.....oserais-je dire qe j'ai été ...déçue :oops: :-s
Cela faisait un moment que je n'avais pas vu de concert et je dois dire que pour moi, ce n'était pas un grand jour.
La voix, hummmmmmm.. :(
Déçue aussi sans doute parce que je préfère les anciens morceaux aux nouveaux et que, parmi les rares nouveaux auxquels j'accroche, on n'a pas eu droit au slow (indispensable !)
Et la pêche ?: je dirais que j'ai connu nettement mieux.
Le côté fausse impro m'a aussi gênée.
Mais ce ne sont que mes impressions et cela n'engage que moi ...
Et Bénabar, comme tout un chacun, a le droit de ne pas toujours être au top :wink:
fais gaffe, Fabb, on va pas tarder à t'accuser de faire des revues blasées... :roll: :-)p
A Toulouse il a plu, à  Séville j'ai trop bu, à  Rio j'ai eu le mal du pays...
Pari perdu, je retourne vivre à  Paris!

Avatar du membre
francofolle
Messages : 6
Enregistré le : 23 juil. 2004 22:33

Re: Solidays - 11/07/04

Message par francofolle » 28 août 2008 13:15

le 23/07/04 francofolle a écrit :les solidays c'était mon 2e concert de bénabar, et ayant été mal placée au premier j'avais pris mes précautions 4e rang a peu près.. qui dit mieu?
Encore une fois j'ai été totalement conquise...bon d'accord lire les paroles sur le faux retour en reculant ou encore le technicien qui vient remplacer les paroles avant le rappel un peu flag non? :-s mais bon j'lui pardonne! il pétait vraiment la forme! j'ai trouvé ça GENIAL!!!!

EDIT de Num pour l'orthographe SMS (cf autres posts) :pasmoi:
j'me couche tard la nuit et j'me lève tôt l'après-midi et alors?

Avatar du membre
Fabb
En bénabarboteuse...
Messages : 243
Enregistré le : 04 mai 2003 19:25
Localisation : Paris

Re: Solidays - 11/07/04

Message par Fabb » 28 août 2008 13:16

le 27/07/04 Fabb a écrit :
cali a écrit :
Fabb a écrit :blabla bla....
fais gaffe, Fabb, on va pas tarder à t'accuser de faire des revues blasées... :roll: :-)p
Image Image

Désolée, mais c'est vrai que j'ai été déçue par rapport aux autres fois.
Raison de plus pour revenir à la prochaine :wink:

Au fait, Francescoco, ça bouge quand même à Aix-les-Bains.
J'étais à Musilac y'a pas longtemps, pour voir notamment Peter Gabriel, M,......

Répondre