Les ricochets

Peu d'entre nous l'ont connu dès sa sortie... Mais il n'est jamais trop tard pour en parler...

Modérateur : Modérateurs

Règles du forum
Pour écouter tout (ou presque) Bénabar, y a beaucoup de choses chez Deezer. Un gentil internaute a fait la liste ici
Avatar du membre
Octave
Messages : 6
Enregistré le : 23 mai 2003 23:02
Contact :

Les ricochets

Message par Octave »

Sans doute la chanson la plus mystérieurse (pour moi en tt cas) de l'album. Quelques interprétations ont déjà  été données dans le café des bénabarges, mais si vous avez d'autres idées, faites les nous partager...

Edit de Laurence* pour ajouter le lecteur Deezer

[deezer]http://www.deezer.com/track/46014]Les ricochets[/deezer]
Modifié en dernier par Octave le 02 nov. 2003 9:27, modifié 1 fois.
Ceci n'est pas une signature

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12698
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Message par Num »

Une des plus belles et des plus émouvantes.

Au début on comprend pas trop de quoi il parle, après ça devient plus clair même s'il reste des zones d'ombres (écoutez la).

Une manière touchante de parler d'un sujet délicat sans en faire trop.

Et puis cette chanson résonne un peu différemment pour moi.
J'ai eu la chance de la voir en concert le 6/12/2002 à  Antony (cf revues de concert), un joli cadeau apprécié par les bénabarges présents ce soir là . Bruno avait prévenu qu'il ne l'avait pas joué depuis quatre ans et il s'est planté, plusieurs fois. On était dégoûté sur lui car y a des chansons où c'est pas grave si ça dérape, mais celle là , glups. On voulait l'encourager, lui dire "calme toi, on a le temps, recommence" lui souffler les paroles.
Et puis Denis est arrivé, près de la console son et lui a fredonné la mélodie. Bruno a repris et a fini la chanson, jurant plus tard qu'il ne la rejouerait pas de sitôt. J'espère qu'il reviendra sur sa décision, elle est si touchante, cette chanson.
Il reste l'album tout de même et c'est déjà  bien!

"Surtout la nuit pour qu'on repose en paix"...
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
klem ogre de benabarback
"Pourrisseur noble" compulsif
Messages : 12610
Enregistré le : 10 juin 2003 18:05
Localisation : Bordeaux
Contact :

Message par klem ogre de benabarback »

une ballade au piano bien mélancolique, bien sombre ... il ne serait pas exclu qu'il s'agisse d'une expérience personnel, peut etre un souvenir d'enfance... :pleure:

en tout cas le sujet est clair: la dépression, la réussite qui cache un mal etre, le suicide ... on évoque la pendaison, la noyade... :pleure:


une des chansons les plus émouvantes de B.
Photos ?
Bisou Petite Fleur :-x-:
EBT ?

Est-ce de ma faute à moi si j’aime le café et l’odeur des ptits chats
me coucher tard la nuit me lever tôt après minuit
aller au resto et boire des diabolos ?
à notre santé !


Urban Trip Paris

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12698
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les ricochets

Message par Num »

Octave a écrit :SQans doute la chanson la plus mystérieurse (pour moi en tt cas) de l'album. Quelques interprétations ont déjà  été données dans le café des bénabarges, mais si vous avez d'autres idées, faites les nous partager...
Je remets même un des liens (y a surement des déviations après comme d'hab et un autre lien dans ce fil)
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Sophie
Girafe curieuse et sondeuse
Messages : 2708
Enregistré le : 01 mars 2003 14:31
Localisation : haut dans les nuages

Message par Sophie »

je crois que c'est ma préférée de l'album
Jeune et heureuse mariée de vendée !!

lani
Futur(e) Bénabarge ?
Messages : 36
Enregistré le : 20 juil. 2003 23:10
Localisation : st lo

Message par lani »

moi je n'avai pa réussi a saisir les subtilités de cette chanson jusq'a q je vienne lire les idées des bénabarges!!!merci a vous,depui q g un peu éclairci cette chanson (même si g encore qq zone d'ombre!!),c une de mes préféré de l'album...(alor q'avant je la zappai assez facilement!!)
alor merci bien :wink:
les gens ont tendance a partir,depuis que j'ai le coeur en chantier...

Camillette
aka Camitch
Messages : 588
Enregistré le : 18 juin 2003 22:32
Localisation : Chambéry et Lyon

Message par Camillette »

Je la trouve très belle, très pudique, ce qui fait qu'elle n'est pas compréhensible tout de suite et qu'elle reste un peu mystérieuse même après plusieurs écoutes attentives, il nous manque des données qu'on ne nous expliquera pas parce que ce n'est pas le but...
Ce n'est pas celle que je préfère, c'est un sujet qui me met trop mal à  l'aise, et je n'arrive pas à  me détacher de cette sensation mais elle est très émouvante...
Bon, aujourd'hui est le nouveau jour de ma nouvelle vie.
Comme tous les lundis.

superantismiley
Futur(e) Bénabarge ?
Messages : 14
Enregistré le : 13 avr. 2003 13:19
Localisation : partout et nulle part

Message par superantismiley »

Image

Avatar du membre
juju et associés
Futur(e) Bénabarge ?
Messages : 26
Enregistré le : 26 mai 2003 19:36
Localisation : Bordeaux..bien loin de Saturne..
Contact :

Message par juju et associés »

avant de comprendre cette chanson comme lani je zappai assez facilement mais depuis je la trouve tres émouvante et tres bénabaresque (super quoi.. :-s ) Malgré le mystere des deux derniers couplets elle reste l'une de mes préférée..
Qui rira le dernier sera probablement celui qui n'aura pas compris la blague

bénabarbiturique
Futur(e) Bénabarge ?
Messages : 56
Enregistré le : 22 nov. 2003 20:24
Localisation : belgique

Message par bénabarbiturique »

Pour moi cette chanson c'est la meilleure qu'il aie jamais pu écrire puisque c'est grâce a celle là  que je suis devenue benabarge. <br>En fait je cherchai des paroles où on parlai de fantôme pour un travail scolaire et qq'un m'a envoyé cette chanson... accompagnée de plusieurs autres benabar :) et jsuis tombée amoureuse :love: . Sans ce travail aurais-je un jour connu benabar?:shock: (...surement mais sans doute pas si tôt, c'était il y a 10 mois environ) Finallement je ne l'ai pas prise pour l'analyser car en effet c'est vraiment pas ce qu'il y a de plus simple et à  ma première écoute, même si je la trouvait très jolie, je n'y ai pas compris grand chose. Après des dizaines et des dizaines d'écoute et vos commentaires ca s'éclaire tout doucement et elle fait également partie de mes préférée... dommage qu'elle ne fasse plus partie de son répertoire live :cry: . Des chef d'oeuvre comme ca, il faut s'appeller B pour les écrire!!
roulez jeunesse, la vie n'est qu'une kermesse, il faudra qu'cela cesse mais rien ne presse...

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12698
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Message par Num »

un autre liensur nos questions concernant les ricochets
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Nicolas
Futur(e) Bénabarge ?
Messages : 14
Enregistré le : 04 janv. 2004 21:47
Localisation : Paris
Contact :

Message par Nicolas »

C'est une chanson qui m'émeut beaucoup. Des sa première écoute la musique m'a touché sans que je comprenne vraiment les paroles. Mais je l'ai réécouté deux trois fois. Je la trouve sublime. Faut dire que le piano est un intrument que j'adore entendre en plus.
Je crois que c'est cette chanson qui m'a donné envie de mieux découvrir Bénabar.
Amour amitié
Je ne sais pas si par dépit ou par pitié
Je franchirai cet océan
Qui va de l'ami à  l'amant
(Pierre Vassiliu)

Avatar du membre
-- Pauline --
-- Tournai les violons --
Messages : 619
Enregistré le : 06 déc. 2003 22:05
Localisation : Tournai - Mons , Mons - Tournai ...

Message par -- Pauline -- »

Moi je l'ai entendue longtemps après ma première écoute de Bénabar.
Ayant lu vos remarques (oui, je ne le connais pas depuis longtemps...), j'ai tout de suite fait très attention aux paroles ... J'ai été vraiment très émue. Cependant, je suis à  chaque fois assez mal à  l'aise quand je l'écoute. Je ne saurais pas expliquer pourquoi, mais même si je trouve cette chanson sublime, j'ai du mal à  l'écouter.
Le ciel est tout troué de nos coeurs éclatés
La mer est retournée sur les terres enivrées
Nos corps s'entrechoquent dans des électrochocs
Quand crissent sous nos pieds les neiges écartelées

Avatar du membre
Emma
Messages : 7
Enregistré le : 10 févr. 2004 21:47
Localisation : Lorient/Rennes

Message par Emma »

Comme Pauline, moi aussi je me sens mal à  l'aise quand j'écoute cette chanson. Une sensation désagréable de froid et de trou dans le ventre, comme si un fantôme venait de me traverser le corps...très jolie chanson mais peut-être "trop" émouvante
Shoop Shoop Shoop de-lang de-lang

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12698
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Message par Num »

Ce matin dans la Nummobile écoutant cet album (bouhh c'est plus péchu en live...), je suis passé sur Les ricochets...

L'ami en question.. on sait que les profs le disent assidu, qu'il avait tout pour réussir. Si on ajoute le dossard sous le cartable, dossard, fait penser à  "course" et donc à  "compétition", mal cachée (sous le cartable).

En mettant ces mots bout à  bout, on trouve (c'est qu'une supposition) une personne à  qui on promet un bel avenir, qui a tout pour réussir mais qui refuse la compétition, de "jouer le jeu", et trouve une autre porte de sortie (ultime et tragique) sans avoir à  échouer ("une victime pas de coupable")... sans que le narrateur (Bruno?) ne s'en rende compte... et ça le hante.
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

M_a_r_i_e
Upper-class
Messages : 449
Enregistré le : 06 déc. 2003 14:10

Message par M_a_r_i_e »

Num a écrit :sans que le narrateur (Bruno?) ne s'en rende compte... et ça le hante.
Alors, je n'ai aucune info privée sur Bruno, donc peut-être que je vais me planter complétement. Toujours est-il que dans cette chanson, rien ne nous invite à  confondre le narrateur et l'auteur. Donc, je vois pas bien où est le mystère dans tout ça! Pourquoi penser qu'ici, plutôt qu'ailleurs, Bruno raconte sa vie à  lui? C'est des sources externes à  la chanson qui vous mettent sur cette piste?
Parce que personne ne se dit, à  juste titre a priori, que Bruno jouait dans une fanfare et ramassait des feuilles mortes en aimant une Nadège en secret. Personne ne se dit que Bruno, il est quand même vachement fort de mener de front sa carrière de cosmonaute et celle de chanteur. Alors pourquoi cette volonté de voir un récit autobiographique ici?! Il en a déjà  parlé?

Avatar du membre
Sophie
Girafe curieuse et sondeuse
Messages : 2708
Enregistré le : 01 mars 2003 14:31
Localisation : haut dans les nuages

Message par Sophie »

apparemment c'est une chanson qu'il a particulièrement de mal à  chanter, pour cause d'émotion... donc c'est une déduction de dire qu'il se sent concerné :-)p
Jeune et heureuse mariée de vendée !!

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12698
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Message par Num »

On va dire des sources assez proches de Bruno... et le fait qu'il en parle très peu et très difficilement (à  ces sources "assez" proches que j'ai quand même tendance à  croire)... et puis regarde (si tu peux) son court métrage, José Jeanette, y a un parallèle... qui m'a sauté aux yeux.

Tu peux aussi ma revue de concert d'Antony (décembre 2002) ainsi que l'ajout de Cathy... moment émotion.. la seule fois où je l'ai entendue en concert...

Même si tout n'est pas autobiographique dans les chansons de B, ça ne veut pas dire que rien ne l'est ("Le 115" me vient à  l'esprit par exemple)
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

M_a_r_i_e
Upper-class
Messages : 449
Enregistré le : 06 déc. 2003 14:10

Message par M_a_r_i_e »

Num a écrit :On va dire des sources assez proches de Bruno... et le fait qu'il en parle très peu et très difficilement (à  ces sources "assez" proches que j'ai quand même tendance à  croire)... et puis regarde (si tu peux) son court métrage, José Jeanette, y a un parallèle... qui m'a sauté aux yeux.

Tu peux aussi ma revue de concert d'Antony (décembre 2002) ainsi que l'ajout de Cathy... moment émotion.. la seule fois où je l'ai entendue en concert...

Même si tout n'est pas autobiographique dans les chansons de B, ça ne veut pas dire que rien ne l'est ("Le 115" me vient à  l'esprit par exemple)
Ok... C'est bien ce que je me disais d'ailleurs, vu que je vous ai rarement vus vous prêter à  des délires du genre "c'est trop mignon de voir Bruno qui nous parle de l'emménagement de Stéphanie chez lui"!!! Mais c'était pour être sûre. Je déteste quand on confond narrateur et auteur. Chacun ses bêtes noires (à  côté, je ne bondis pas pour un "éponum" mal employé).

Pour le côté autobiographique de "115", c'est un peu autobiographique pour tout le monde, non? Que celui qui n'a pas lancé (ou pensé) rageusement après une rupture "tu vois ça va, non mais qu'est-ce que tu crois, je refais ma vie, youpi!" me jette la première pierre.

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12698
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Message par Num »

M_a_r_i_e a écrit :Pour le côté autobiographique de "115", c'est un peu autobiographique pour tout le monde, non?
Eh eh, c'est en ça qu'il est fort, le Bénabar... Parler de nous alors qu'il parle aussi (ou pas) de lui...
Dans le 115, y a pas d'autobiographie que dans le fond (qu'il touche d'ailleurs).
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
klem ogre de benabarback
"Pourrisseur noble" compulsif
Messages : 12610
Enregistré le : 10 juin 2003 18:05
Localisation : Bordeaux
Contact :

Message par klem ogre de benabarback »

M_a_r_i_e a écrit :Pour le côté autobiographique de "115", c'est un peu autobiographique pour tout le monde, non? Que celui qui n'a pas lancé (ou pensé) rageusement après une rupture "tu vois ça va, non mais qu'est-ce que tu crois, je refais ma vie, youpi!" me jette la première pierre.

j'ai pas envie de te lancer une pierre ! :roll: :wink:
Photos ?
Bisou Petite Fleur :-x-:
EBT ?

Est-ce de ma faute à moi si j’aime le café et l’odeur des ptits chats
me coucher tard la nuit me lever tôt après minuit
aller au resto et boire des diabolos ?
à notre santé !


Urban Trip Paris

Elaeudanla
Regard acéré et plume talentueuse
Messages : 1311
Enregistré le : 01 mars 2003 14:50
Localisation : Capitale de la Paresse

Message par Elaeudanla »

Je vous livre ce dont je viens de me rendre compte en laissant mon esprit oisif vagabonder dans les lambeaux d'érudition qui lui restent de son antique jeunesse ...

Un scrupule est une inquiétude morale qui fait considérer comme une faute grave ce qui n'est qu'une faute légère "j'y suis pour rien, j'étais pas là , j'ai un alibi et même des témoins. Y a qu'une victime, pas de coupable à  part la poutre du grenier, et le reste, tout le reste, et ceux qui restent"Le narrateur fait donc partie de ceux qui restent et qui sont coupables, tout en se dédouanant de toute responsabilité... Il a, vous l'aurez trouvé tout seul, des scrupules !

Voilà ... Les ricochets, c'est une chanson sur les scrupules, et pas seulement dans le sens que je viens d'exposer... un scrupule est en effet, étymologiquement un petit caillou qui vient se nicher dans vos chaussures et vous grattent, vous dérangent, vous agacent... Un caillou probablement assez léger pour pouvoir rebondir le lac puis, un peu plus tard, un peu plus tôt, finir sa course au fond de l'eau. Un caillou parfait pour jouer aux ricochets, et défier un instant la pesanteur et la gravité...

Et justement, voilà  une chanson qui dans sa forme comme dans sa tonalité joue elle aussi aux ricochets, en effleurant le sujet du suicide, en l'abordant de biais, en rebondissant entre sens littéral et sens métaphorique, en répétant des motifs et des phrases ("Maintenant je sais que les fantomes existent...") comme les cailloux réitèrent miraculeusement leurs bonds sur la surface de l'eau... Une chanson dont la mélodie légère ne dramatise pas la gravité du sujet et évite de la faire couler au fond du pathos...

voilà  pour les lambeaux d'érudition... Je trouve cette chanson d'autant plus belle qu'elle acquiert une sorte de limpidité complexe par cette analyse géologique du texte !! :-)p

Je me relis et me rends compte que je suis chiante quand même...
Moi j'étais chaud comme la braise
Elle c'était un glaçon
C'était comme verser du lait-fraise
Dans un verre de Saint Emilion

Avatar du membre
milou
Wannabe Tyrion Lannister
Messages : 2213
Enregistré le : 03 mars 2003 13:20
Localisation : quelque part ou ailleurs, ici ou là ... mais surtout pas la ou tu crois
Contact :

Message par milou »

Elaeudanla a écrit : Je me relis et me rends compte que je suis chiante quand même...
tu t'en rends compte c'est deja pas mal

Non sérieusement, je viens de lire ton post et je suis bluffé par tant de pertinence, de justesse et de culture .... ton analyse est tres interessante ( bon reste a prouver que c'etait voulu ....)
Alain a écrit :
J'ai un peu oublié que plus rien n'avait d'importance, que peut être, je n'avais pas d'importance.Rewind.Plein de bonheur. Même si cela ne dure pas. Malgré tout, je voudrais qu'on souvienne de moi.

Avatar du membre
craquinette
A tué un chasseur ce matin
Messages : 1619
Enregistré le : 11 oct. 2003 17:15
Localisation : Lyon

Message par craquinette »

Oui, je peux le dire, j'ai mis longtemps à  comprendre la chanson malgré qu'il y ait des signes " qui ne trompent pas ". ( la poutre :pleure: )

En tout cas, comme vous l'avez tous et toutes dit, c'est une chanson absolument troublante et très très émouvante.

et récemment, j'aurais presque pû la chanter ........ :cry: :cry:
Maint'nant qu'j'ai fait le premier pas
T'as plus qu'à r'venir sur les tiens
Si tu t'jettes pas à l'eau, j'me noie
J'te menace pas, je te préviens

Avatar du membre
annenenette
En bénabarboteuse...
Messages : 575
Enregistré le : 19 juin 2004 5:41
Localisation : Bordeaux et Montpellier...

Message par annenenette »

Num a écrit : et puis regarde (si tu peux) son court métrage, José Jeanette, y a un parallèle... qui m'a sauté aux yeux.
RIEN à  voir avec les ricochets mais bon...où voir " José et Leanette " :?: L'agence du film à  Paris :matrix:( pas aimable ni prête à  coopérer d'ailleurs ) ne m'a été d'aucu secours. :furax: :furax: :furax: :furax:
Je suis riche de ça mais ça ne s'achète pas.

Memesse
Bénabarge
Bénabarge
Messages : 854
Enregistré le : 15 mars 2004 6:41
Localisation : dans Ch'nord, comme les blaireaux, 13 à table...
Contact :

Message par Memesse »

J'ai un peu de mal avec cette chanson que j'adore.
Non, pas du mal à  la cerner, bien au contraire, mais du mal à  rester de marbre. Je pense que de toutes, c'est ma préférée, celle sui me touche vraiment au plus profond de mon être.

"La poutre du grenier", ce sont ces quatres mots qui évoquent le plus de choses pour moi, c'est eux que je retiens essentiellement après avoir écouté la chanson.
Ces quatres mots, c'est un pote c'est Julien, c'était ya 5 ans...

Bref, trêve de vie privée, j'adore cette chanson, elle m'émeut à  tous les coups et c'est pas près de s'arrêter...
Putain de pudeur
Tu fais taire les cÂœurs, mais
Quand sonne lÂ’heure
On se sent vide des mots quÂ’on nÂ’a pas dits
On rÂ’grette cÂ’quÂ’on nÂ’a pas dit

Avatar du membre
Nanouch
En bénabarboteuse...
Messages : 245
Enregistré le : 21 mai 2004 13:58
Localisation : les pieds sur terre, la tête dans les nuages

Message par Nanouch »

Memesse a écrit :J'ai un peu de mal avec cette chanson que j'adore.
Non, pas du mal à  la cerner, bien au contraire, mais du mal à  rester de marbre. Je pense que de toutes, c'est ma préférée, celle sui me touche vraiment au plus profond de mon être.

"La poutre du grenier", ce sont ces quatres mots qui évoquent le plus de choses pour moi, c'est eux que je retiens essentiellement après avoir écouté la chanson.
Ces quatres mots, c'est un pote c'est Julien, c'était ya 5 ans...

Bref, trêve de vie privée, j'adore cette chanson, elle m'émeut à  tous les coups et c'est pas près de s'arrêter...

:-x-:
porque te vas comme un ptit coqu'licot?

Avatar du membre
Laurette
"Une * à sa façon"
"Une * à  sa façon"
Messages : 1149
Enregistré le : 17 juil. 2004 16:18
Localisation : Batracie (Lyon)

Message par Laurette »

Memesse a écrit :J'ai un peu de mal avec cette chanson que j'adore.
Non, pas du mal à  la cerner, bien au contraire, mais du mal à  rester de marbre. Je pense que de toutes, c'est ma préférée, celle sui me touche vraiment au plus profond de mon être.

"La poutre du grenier", ce sont ces quatres mots qui évoquent le plus de choses pour moi, c'est eux que je retiens essentiellement après avoir écouté la chanson.
Ces quatres mots, c'est un pote c'est Julien, c'était ya 5 ans...

Bref, trêve de vie privée, j'adore cette chanson, elle m'émeut à  tous les coups et c'est pas près de s'arrêter...
C'est bizarre ça... Ces quatre mots me font aussi penser à  Julien...
Tout ça parce qu'être "différent" est parfois terrible dans ce monde quand on n'a pas la force de supporter le rejet et le regard des connards en face...
Modifié en dernier par Laurette le 08 nov. 2004 9:52, modifié 1 fois.
...

Avatar du membre
Libellule
Futur(e) Bénabarge ?
Messages : 37
Enregistré le : 12 juil. 2004 21:48
Localisation : Au bloc

Message par Libellule »

POur ma part, comme beaucoup je crois, je n'ai pas saisi le sens de cette chanson à  la première écoute... Certes j'ai ressenti la tristesse, l'aigreur... mais il m'a fallut la ré-écouter 2,3 fois et les suggestions de mon bisounours pour en comprendre le sens.
Réflexion sur des sujets tabous, sur un mal être... en poésie.
Du grand Bénabar, je le préfère plus gai alors ce n'est pas ma préféré... mais elle me fait irrémédiablement penser à  la teigne de Renaud.

Comme dirait le poète: " croyez pas que j'vous abandonne même si , encore une fois , je vous laisse le pire : les larmes qu'on verse sur la mort d'un homme .
"
"De l'audace, encore de l'audace et toujours de l'audace !" (Danton)

Avatar du membre
schtroumpfnais
Futur(e) Bénabarge ?
Messages : 12
Enregistré le : 12 juin 2004 0:53
Localisation : saturne
Contact :

ricochets....

Message par schtroumpfnais »

SLt les benabarges en herbe!
Voila, j ai rencontre B il y a deux ans et le theme des ricochets a ete aborde, il a seulement repondu (tres tres emu, ce qui est comprehensible...) qu'il avait ecrit cette chanson pour son ami, ce meme ami qui est le sujet de la chanson, un ami retrouve pendu ds un grenier il y a deja un pitit bout de tps...
Voila, voila!
Est ce que qqun sait ou il est possible de voir "Jose, Jeannette"? Je le cherche en vain depuis tres longtps!!!

Avatar du membre
Nanouch
En bénabarboteuse...
Messages : 245
Enregistré le : 21 mai 2004 13:58
Localisation : les pieds sur terre, la tête dans les nuages

Re: ricochets....

Message par Nanouch »

schtroumpfnais a écrit :SLt les benabarges en herbe!
Voila, j ai rencontre B il y a deux ans et le theme des ricochets a ete aborde, il a seulement repondu (tres tres emu, ce qui est comprehensible...) qu'il avait ecrit cette chanson pour son ami, ce meme ami qui est le sujet de la chanson, un ami retrouve pendu ds un grenier il y a deja un pitit bout de tps...
Voila, voila!
Est ce que qqun sait ou il est possible de voir "Jose, Jeannette"? Je le cherche en vain depuis tres longtps!!!
Merci pour ça!
porque te vas comme un ptit coqu'licot?

Avatar du membre
Laurette
"Une * à sa façon"
"Une * à  sa façon"
Messages : 1149
Enregistré le : 17 juil. 2004 16:18
Localisation : Batracie (Lyon)

Message par Laurette »

Oui moi après un concert en mars je lui avais demandé s'il la jouait sur scène et il m'avait répondu que c'était une chanson assez difficile sur scène...
...

Avatar du membre
virgule
Futur(e) Bénabarge ?
Messages : 43
Enregistré le : 19 août 2004 13:33
Localisation : moselle
Contact :

Message par virgule »

je vien de lire vos messages et ça me rassure ; je n'avais pas tout compris de travers ...
j'adore cette chanson et des la 2 eme ecoute je me suis dis que ça paralis surement d'un ami qu'il n'a pas pu aider parcequ'il s'ocupais deja de lui meme ("mais j'moccupais trop de mon galet") et qui finalemnt se suicide dans son grenier (c'est surout l'histoire de la poutre qui m'a mi sur la voie de la compréhension du texte) il se sent coupable me s'en defend quand meme ("c'étais pas moi....").
Le lac comblé d'ordures c'est suremnt la tristese qu'il éprouve par rapport au passé....
voila c'est ce que moi j'ai ressenti ...

Avatar du membre
Nectar d'ananas
Futur(e) Bénabarge ?
Messages : 38
Enregistré le : 15 oct. 2004 14:50
Localisation : Genève
Contact :

Message par Nectar d'ananas »

cette chanson est absolument sublime...vraiment...
Je ne l ai jamais entendue en concert (bon il faut dire que je n ai vu que 3 concerts...)rendre qu il ne la fait plus.Trop dommage elle est tellement touchante.A chaque fois que je l ecoute j en ai le coeur qui se serre...

Zimtstern

Message par Zimtstern »

Y aurait-il quelqu'un pour me sauver de mon désespoir ?
La partie piano de cette chanson est absolument magnifique, est-ce que quelqu'un sait si les partitions de cet album existent ??? Parce qu'il existe bien des partitions de Bénabar, mais c'est uniquement sur les 2 et 3ème albums :(
Et si jamais la partition des ricochets existe, est-ce que vous savez où la trouver ???
Merci d'avance !

Avatar du membre
Nectar d'ananas
Futur(e) Bénabarge ?
Messages : 38
Enregistré le : 15 oct. 2004 14:50
Localisation : Genève
Contact :

Message par Nectar d'ananas »

Zimtstern a écrit :Y aurait-il quelqu'un pour me sauver de mon désespoir ?
La partie piano de cette chanson est absolument magnifique, est-ce que quelqu'un sait si les partitions de cet album existent ??? Parce qu'il existe bien des partitions de Bénabar, mais c'est uniquement sur les 2 et 3ème albums :(
Et si jamais la partition des ricochets existe, est-ce que vous savez où la trouver ???
Merci d'avance !
En fait je poserait la meme question, mais pour tout l'album...

Avatar du membre
Ambre
En bénabarboteuse...
Messages : 118
Enregistré le : 04 nov. 2004 21:16

Message par Ambre »

comme la dit libelule cette chanson me fait énormément pensé a la teigne "quand une nuit de novembre on la retrouvé raide comme un cierge pendu au beau milieu de sa chambe, si y a un bon dieu un sainte vierge faut qu'ils l'accueillent a leur enseigne, parce qu'avant de passer sur lautre berge il mavait dit personne ne m'aime je suis qu'une pauvre teigne"....

Messages : 8
Enregistré le : 09 nov. 2004 13:10
Localisation : montpellier

Message par »

C'est une très belle chanson tout en nuances et pudeur. J'ai un tibout qui démarre sa scolarité et cela me fait penser à  tous les espoirs que les parents mettent sur le dos de leurs enfants (le dossard) sans pour autant se demander comment le vivent les dits gosses. Je trouve qu'au delà  du suicide c'est une critique acerbe de notre société basée sur la compétitivité et la réussite en laissant de côté l'épanouissement personnel...

Lô (botomisée)
;-)

Avatar du membre
bénabarette
En verrrrrrrrrrrrrt et contre tout
En verrrrrrrrrrrrrt et contre tout
Messages : 799
Enregistré le : 23 avr. 2004 11:27
Localisation : Entre les calanques...et les montagnes !
Contact :

Message par bénabarette »

Je viens de voir que je n'avais jamais mis de commentaires sur cette chanson qui est, probablement ma preferée... Jela troue tout simplement magnifique ! Comme beaucoup à  mon avis je ne l'avais pas totalement comprise aux 1eres ecoutes, mais es passages des "fantomes" m'a mis a puce à  l'oreille alors j'ai ouvert l'oeil...ou plutot les noreilles !!! Et quand je l'ai comprise j'ai tout simplement fondue en :cry: C'est la toute 1ere fois que qqch me fait cet effet la... Et me le fait encore de tps à  autres quand je vais pas trop bien... Elle est vraiment MAGNIFIQUE mas sombre à  la fois...tout en subtilité...Du grand bénabar quoi ! A quand une partition piano :cry: :cry: :cry:
http://www.davidlafore.forumactif.com
Altaïr, pour vous servir...
"Au bord de la mer, perdu au bout de ce quai"
"Il faut plus d'un poteau pour tenir un préau"

Krikri
Messages : 3
Enregistré le : 26 nov. 2004 14:44
Localisation : sous un châtaignier, pas loin de Paris

Message par Krikri »

Comme vous, cette chanson m'a interpellée..
Cet album, le premier que j'ai écouté de Bénabar, démarrait joyeusement puis alternait sujets légers et sujets plus sérieux, sans pour autant sombrer dans le tragique.

Et soudain, cette chanson, dont le titre me plaisait bien et que j'imaginais pleine d'insouciance et de gaité.
Le début me conforte dans cette opinion : Tu trouvais super qu'elles coulent pas les pierres..
Et puis voilà  qu'il est question d'un pavé, une bien étrange pierre pour faire des ricochets, une pierre souvent associée à  une corde lorsqu'elle est mentionnée à  proximité d'un point d'eau... Et l'enfant coule en effet...
Pour pas qu'elle coule ta pierre, l'aurait fallu lui mettre une bouée, ou qu'j't'apprenne à  lancer mais j'm'occupais trop d'mon galet :pleure:

La chanson s'est arrêtée là  pour moi à  la première écoute. J'ai vaguement eu conscience que Bénabar parlait ensuite de fantômes, mais je suis restée sur la noyade d'un gosse dont le narrateur se reprochait de ne pas s'être suffisamment occupé.
Plus tard, je l'ai réécoutée et la suite m'a laissée perplexe. Je ne comprenais pas ce que les profs venaient faire là , ni la poutre du grenier : était-il mort noyé ou pendu?

Après d'autres écoutes, toujours espacées car à  l'instar de certains d'entre vous cette chanson me met mal à  l'aise, son sens s'est révélé.
Il est sans doute inutile que je revienne dessus, d'autres l'ont très bien expliqué avant moi.
Cependant, quand Bénabar chante que ce n'est pas de sa faute et qu'il n'y est pour rien (enfin que le narrateur n'y est pour rien), je ne pense pas qu'il veuille être cru. Son ton et sa façon de le dire (sur l'album du moins) me font songer à  un homme n'ayant pas la conscience tranquille et qui essaie avec plus ou moins d'agressivité de faire croire à  son innocence, tout en sachant qu'il ne trompe personne.

C'est peut-être ce qui me touche le plus dans cette chanson. Ces remords, ces interrogations et ces regrets. Ce sentiment de culpabilité latent qu'il essaie de masquer et qui est pourtant là  le pousse à  se mettre sur la défensive et le meurtrit.
C'est douloureux pour lui. Pour nous aussi. Mais ça fait des Ricochets une chanson à  part.

Répondre