"Presque comme vous et moi" (Le Soir / Mad)

Vous avez des informations à  partager mais vous êtes trop timide pour écrire un article sur le site ?
Allez, laissez-nous un petit mot par ici...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
-- Pauline --
-- Tournai les violons --
Messages : 619
Enregistré le : 06 déc. 2003 22:05
Localisation : Tournai - Mons , Mons - Tournai ...

"Presque comme vous et moi" (Le Soir / Mad)

Message par -- Pauline -- »

Voilà , j'ai été pêcher un article que le journal "Le Soir" (belge... :-)p ) avait publié peu avant le concert de Bénabar à  Bruxelles et Tournai, jme suis dit que ça pourrait intéresser certaines personnes, donc voilà ... Je le recopie, en espérant qu'ils n'ont pas ressorti une vieille interview que tt le monde connait déjà ... :)

Bénabar évoque "Les risques du métier", ceux d'un trentenaire urbain...

Enregistré en partie à  Bruxelles parce que son auteur en est citoyen à  temps partiel, l'album "Les risques du métier" nous rend un Bénabar toujours aussi prompt à  toucher nos cordes sensibles. Il y a chez lui ce petit quelque chose de déjà  vu ou de déjà  entendu qui rassure d'emblée l'auditeur. Passez ses textes en revue et vous vous reconnaîtrez bien dans l'un ou l'autre !
Tout le monde a déjà  eu sur les bras le copain qui vient de se faire larguer et qu'on aimerait bien voir retourner chez lui... Non ?
C'est assez désespérant, rétorque Bruno en rigolant. C'est parce que j'ai une vie très banale et comme c'est ma vie que je raconte ... Beaucoup de gens me ressemblent : existence urbaine, la trentaine, que ce soit à  Paris, à  Bruxelles ou à  Marseille. Je n'ai pas d'occupations de chanteur qui va se taper des putes et de la coke. Je suis chez moi, je fais mes courses, j'ai des histoires de filles, de copains, d'appartement et d'argent. Très banales, en fait.
Banales, peut-être, mais en tout cas pas du tout artificielles et toujours pétries d'une touche d'humour ou d'ironie que l'artiste semble cultiver. Parfois un peu trop, reconnaît-il. Mais c'est peut-être aussi une façon de dédramatiser en permanence les choses au quotidien. Intellectuellement parlant, c'est utile, d'essayer au moins de prendre un peu de recul, sans utiliser de grands mots à  la con. L'autodérision et l'humour permettent d'aller dans ce sens. On n'y parvient malheureusement pas tout le temps, mais c'est au moins une volonté de ne rien sacraliser.
N'empêche, le gaillard n'en perd pas son sens des émotions pour autant. Prenez un titre comme "Je suis de celles", l'histoire de la bonne copine qui tient habituellement la chandelle et avec laquelle on ne sort qu'en cachette de ses potes. Touchant... Ce personnage m'a toujours frappé. C'est presque un personnage de roman, qui a vraiment une fonction sociale. C'est la fille qui dépucelle et la plupart d'entre nous sont passés par ses bras. Elle est très symbolique : on la rejette uniquement parce qu'elle a une vie sexuelle épanouie. Et c'est quand même ce que je souhaite à  tout le monde ! Ca m'intéressait, cette espèce d'exclusion domestique, quotidienne, qu'on ne voit pas forcément alors qu'on parle souvent de l'exclusion en général. Celle-là  me paraît aussi forte malgré qu'elle soit un peu négligée. Un point de vue de garçon ? Au départ, j'avais commencé à  raconter cette histoire de mon propre point de vue, et il m'a semblé que c'était plus simple et moins artificiel de prendre directement la place de la fille. Le chanteur se glisse dans tous les rôles ? Je n'ai pas du tout la prétention d'incarner les filles, c'est vraiment un personnage inventé et que j'incarne pour les besoins de la chanson. Comme quelqu'un qui écrit un roman, une pièce de théâtre ou un film.
Puisqu'il est question de cinéma, Bénabar en profite pour revendiquer une fois de plus sa filiation avec les comédies italiennes. Elles constituent même un élément capital dans sa démarche ! Ce que la comédie italienne faisait avec brio, raconte-t-il, c'est qu'elle était parfois triste et qu'on pouvait aussi y éclater de rire. Etre vraiment bouleversé par un événement sans jamais savoir si on doit rire ou pleurer. Etre toujours sur le fil de rasoir ... D'une part, je pense que ça ressemble au monde en général et puis je trouve que c'est vraiment intéressant et riche d'avoir toujours ces deux points de vue. Ces comédies me laissent admiratif, et j'essaie de travailler dans ce sens-là . Question, peut-être aussi de tempérament latin ? Je l'ai, quelque part. J'accorde de l'importance à  la famille, aux amis, je parle fort, je m'engueule à  table... Je suis très coléreux, en plus. Ca, c'est plutôt le côté corse de mon père qui ressort...

Voilà , j'espère que ça vous a intéressé... :wink:
Le ciel est tout troué de nos coeurs éclatés
La mer est retournée sur les terres enivrées
Nos corps s'entrechoquent dans des électrochocs
Quand crissent sous nos pieds les neiges écartelées
Avatar du membre
Flo
En bénabarboteuse...
Messages : 265
Enregistré le : 25 mars 2003 17:45
Localisation : roissy

Message par Flo »

merci Pauline :D
Avatar du membre
-- Pauline --
-- Tournai les violons --
Messages : 619
Enregistré le : 06 déc. 2003 22:05
Localisation : Tournai - Mons , Mons - Tournai ...

Message par -- Pauline -- »

^-) ^-)
Vraiment pas de quoi :wink:
Le ciel est tout troué de nos coeurs éclatés
La mer est retournée sur les terres enivrées
Nos corps s'entrechoquent dans des électrochocs
Quand crissent sous nos pieds les neiges écartelées
Avatar du membre
Alain D.
Dans l'au dela des Apaches
Dans l'au dela des Apaches
Messages : 4288
Enregistré le : 11 mai 2003 20:12
Localisation : out of the black and into the blue
Contact :

Message par Alain D. »

Pauline... Merci!!!! :-)1 :-)1 :-)1
Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12712
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Message par Num »

Pauline, peux tu "écrire un article" (interview) sur le site (pas le forum) en haut à  droite que l'on puisse archiver ça?? Merci d'avance
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe
Avatar du membre
-- Pauline --
-- Tournai les violons --
Messages : 619
Enregistré le : 06 déc. 2003 22:05
Localisation : Tournai - Mons , Mons - Tournai ...

Message par -- Pauline -- »

Y a vraiment pas de quoi :oops:
Ok Num, j'vais faire ça de suite .. :wink:
Le ciel est tout troué de nos coeurs éclatés
La mer est retournée sur les terres enivrées
Nos corps s'entrechoquent dans des électrochocs
Quand crissent sous nos pieds les neiges écartelées
Avatar du membre
hulkette
Cadeau du Petit Papa Raël
Messages : 1478
Enregistré le : 31 mai 2003 19:40
Localisation : Roule toujours

Message par hulkette »

merci bel article :-)1 :-)1 :-)1
Embrasssssssssse-moi, embraaaaaaaaaaaaaase-moi, avant que j'dise n'importe quoi, la la la la la la la la laaaa (NJ)
En Coulisse Avec ...
Avatar du membre
Sophie
Girafe curieuse et sondeuse
Messages : 2708
Enregistré le : 01 mars 2003 14:31
Localisation : haut dans les nuages

Message par Sophie »

Merci ^-)
Jeune et heureuse mariée de vendée !!
Avatar du membre
craquinette
A tué un chasseur ce matin
Messages : 1619
Enregistré le : 11 oct. 2003 17:15
Localisation : Lyon

Message par craquinette »

Super .........;! :jumpy:

Congratulations of course !!!!! :-)p
Maint'nant qu'j'ai fait le premier pas
T'as plus qu'à r'venir sur les tiens
Si tu t'jettes pas à l'eau, j'me noie
J'te menace pas, je te préviens
Avatar du membre
-- Pauline --
-- Tournai les violons --
Messages : 619
Enregistré le : 06 déc. 2003 22:05
Localisation : Tournai - Mons , Mons - Tournai ...

Message par -- Pauline -- »

De rien ! :D
Le ciel est tout troué de nos coeurs éclatés
La mer est retournée sur les terres enivrées
Nos corps s'entrechoquent dans des électrochocs
Quand crissent sous nos pieds les neiges écartelées
Répondre