Un peu de théâtre

Retrouvez ici des discussions animées où l'on parle bien sur de Bénabar, mais aussi de bien d'autres choses.

Si vous êtes perdus, cliquez ici et suivez le "Guide" (pas encore remis à jour pour la version phpbb3)
Une question à poser sur Bénabar ou sur le forum? Vérifiez qu'elle n'a pas déjà été posée

Modérateur : Modérateurs

Règles du forum
Pas encore le temps de faire une annonce digne de ce nom, pour l'instant je vais au plus rapide.

Le guide (pas encore mis à jour pour phpbb3 mais y a plein d'infos utiles aussi sur Bénabar et le forum qui sont toujours d'actualité) c'est . Pour voir si on n'a pas déjà répondu à votre question (si vous vous la posez, d'autres l'ont peut être déjà fait avant... et le moteur de recherche est pas terrible pour tout ce qui est avant avril 2008) c'est par .

Les présentations (et autres liens) c'est


Pour retrouver les posts de l'ancien forum (méthode d'installation) c'est ici
Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Un peu de théâtre

Message par Cécilia » 15 juil. 2007 23:34

Je me permets de recréer le fil théâtre, vu qu'il a (momentanément ?) disparu... :rougit:


PARTAGE DE MIDI de Paul Claudel - Mise en scène d'Yves Beaunesne

Bon, je suis enfin allée voir Partage de midi (il était temps : c'était la dernière... :roll: ).
Le site de la Comédie Française a écrit :Ce drame puissant ne cesse d'entrecroiser les forces humaines, naturelles, mythiques et mystiques. Une femme, trois hommes voyagent ensemble sur le pont d'un grand paquebot au milieu de l'océan Indien entre l'Arabie et Ceylan, entre eau et ciel, comme hors du temps. Il y a Mesa, l'homme jeune, vierge, à  la vocation contrariée. Dieu n'a pas voulu qu'il lui consacre sa vie et lui demande de tracer son chemin hors du séminaire. Il y a Amalric, homme solide et accompli, profiteur matérialiste et grand usurpateur. Il y a ce couple formé par Ysé et De Ciz. Étrange assemblage que cette femme de trente ans, belle, coquette, habile à  mener les hommes dont Amalric dira qu' « elle n'a pas de cavalier », et ce mari « maigre provençal aux yeux tendres et aux longs cils », partis pour faire fortune. L'intrigue se noue à  la faveur d'une passion née d'un adultère. En trois actes une destinée implacable va saisir les protagonistes et les placer au cœur des grandes interrogations. Du plein midi de l'acte I, ils se retrouveront à  l'acte II par une sombre après-midi d'avril sous un ciel orageux à  Hongkong, dans un cimetière plein d'arbres touffus... Et finiront à  l'acte III en pleine insurrection, pour un terrible dénouement dans un port du sud de la Chine. Le soleil se couche. On entend de faibles cris d'enfant... La parole musicale, poétique, apparaît ici comme sculptée. Fruit d'un violent combat intérieur, ce drame peut être considéré comme un des sommets de l'œuvre théâtrale de Paul Claudel.

Alors voilà , c'est magnifique (et quand je dis magnifique, c'est un euphémisme). Enorme. Incandescent. Tellement bouleversant que j'ai fini au bord des larmes... Ça s'appelle : être submergé(e) par l'émotion... La pièce bouleverse par sa beauté autant que par ce qu'elle raconte. En plus, j'étais au premier rang. Et le premier rang est très près de la scène... Tellement près que ça en devient extrêmement troublant (quand les acteurs sont au bord de la scène juste devant vous...) et que ça décuple (?) l'émotion suscitée par la pièce. Marina Hands ? Elle est époustouflante. Bouleversante. Mais Eric Ruf, dans le rôle de Mesa, est également magnifique.

Sinon, la mise en scène est très belle et les décors, minimalistes, assez incroyables...



Julie de la Patellière, sur [url=http://www.evene.fr/culture/agenda/partage-de-midi-11563.php?critiques]evene.fr[/url], a écrit : Perdus au milieu d'une mer absurde comme ils le sont à  la moitié de leur vie, écrasés par le soleil de midi comme par un dieu implacable, une femme et trois hommes fuient en Chine, au bout du monde, sans promesse de retour. Face à  une Grâce qui se refuse, ils s'accrochent pour ne pas sombrer, s'aiment avec fureur puis s'abandonnent. 'Partage de Midi' est une pièce de désir brûlant. Le lyrisme brut et la poésie sauvage de Claudel - paysages éblouissants surgissant au détour d'un vers "lacs roses et tabacs, et traits de feu rouge dans le grouillant chaos clair" - fendent l'air du théâtre. La lumineuse mise en scène d'Yves Beaunesne nous fait parvenir le texte dans toute sa force, à  la fois désespérée et vivante. Le décor est simple et très évocateur : des cordes tendues pour le paquebot, des spots de lumière pour les tombes, l'exposition des cintres et de leur machinerie désordonnée pour la guerre et la déchéance. Et cela sans intellectualisme. Pas de parti pris de mise en scène a priori (comme une absence de décor, de déplacement, d'intonation), les comédiens incarnent les mots dont la puissance tente d'échapper à  la mort. Ils nous frappent en pleine figure et emportent tout sur leur passage. Marina Hands en premier est bouleversante, son jeu à  la fois sans pompe et sans fadeur, d'une beauté profonde. Hervé Pierre parvient à  montrer la légèreté et l'humour de la pièce et Eric Ruf, plus emphatique, est convaincant en un Mesa empêtré, malheureux et tenant à  son malheur, la seule chose qui lui appartienne. On les voit s'éloigner du matin et de sa clarté, et progressivement s'acheminer vers le soir sombre, son gouffre. On en sort titubants, sonnés par une lumière sourde.
Modifié en dernier par Cécilia le 21 avr. 2008 0:19, modifié 3 fois.

Avatar du membre
craquinette
A tué un chasseur ce matin
Messages : 1619
Enregistré le : 11 oct. 2003 17:15
Localisation : Lyon

Message par craquinette » 15 juil. 2007 23:35

Aaaahhh la comédie française ! :roll: :mrgreen:
Maint'nant qu'j'ai fait le premier pas
T'as plus qu'à r'venir sur les tiens
Si tu t'jettes pas à l'eau, j'me noie
J'te menace pas, je te préviens

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Message par Cécilia » 15 juil. 2007 23:40

craquinette a écrit :Aaaahhh la comédie française ! :roll: :mrgreen:
Est-ce que tu pourrais préciser ta pensée, craquinette ? :oops:

Avatar du membre
craquinette
A tué un chasseur ce matin
Messages : 1619
Enregistré le : 11 oct. 2003 17:15
Localisation : Lyon

Message par craquinette » 15 juil. 2007 23:52

Nan nan c'est juste de la rigolade :wink:
Même si, sans dire que ce qu'ils font est nul ( je suis loin de le penser ), je suis assez sceptique sur cette grande famille du théâtre chic :roll:
Maint'nant qu'j'ai fait le premier pas
T'as plus qu'à r'venir sur les tiens
Si tu t'jettes pas à l'eau, j'me noie
J'te menace pas, je te préviens

Avatar du membre
la BranM
Extra "Incognito"
Messages : 678
Enregistré le : 30 mars 2006 15:12
Localisation : Lille

Message par la BranM » 21 juil. 2007 12:55

J'y suis allée en voyage de classe ^^ et j'ai passé une excellente soirée.
Je trouve que lorsqu'on n' est pas initié c'est pas mal de commencer par eux, leur façon de jouer est "comme on se l'imagine".
Et parfois, le théâtre plus contemporain c'est peut être moins accessible mais de toute aussi bonne qualité.

Sinon, la salle est magnifique... :D

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Message par Cécilia » 21 juil. 2007 22:38

la BranM a écrit :leur façon de jouer est "comme on se l'imagine".
C'est comment, "comme on se l'imagine" ? :roll:

Avatar du membre
la BranM
Extra "Incognito"
Messages : 678
Enregistré le : 30 mars 2006 15:12
Localisation : Lille

Message par la BranM » 21 juil. 2007 22:43

assez conventionnelle (on peut aimer aussi)et magnifiquement joué(mais je n'ai pas vu la pièce de Marina) enfin c'est du ressenti donc je ne peux pas trop l'expliquer.

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Message par Cécilia » 21 juil. 2007 22:50

la BranM a écrit :assez conventionnelle
En tout cas, l'interprétation de Marina Hands ou d'Eric Ruf n'a rien de conventionnel... :) Pour les autres pièces, je ne peux pas juger : c'était ma première pièce à  la Comédie Française... :oops:

Avatar du membre
la BranM
Extra "Incognito"
Messages : 678
Enregistré le : 30 mars 2006 15:12
Localisation : Lille

Message par la BranM » 21 juil. 2007 22:59

ah non moi c'était du shakespeare il y a 2 ans ...ma meilleure pièce de théâtre, je n'ai jamais autant ri.
Pour le côté conventionnel , je n'arrive pas à  le décrire mais ce n'est pas péjoratif c'est vraiment comme les cours de français mais en mieux joué et plus passionnant (costume, cadre,maquillage...).
J'ai vu d'autres pièces bcp plus contemporaines et j'en suis ressortie avec la nausée tellement c'était fort.2 émotions à  vivre mais vraiment différentes.
Bref y a le style comédie française et y a un peu les autres.
Ca doit dépendre pas mal du metteur en scène, la preuve pour toi, ça n'était pas du tout "conventionnel":mrgreen:

par contre en arrivant tôt les comédiens passent juste devant toi :wink: (au cas où)

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Message par Cécilia » 02 nov. 2007 23:08

FAISONS UN RÊVE de Sacha Guitry - Mise en scène de Bernard Murat

Avec Pierre Arditi, Michèle Laroque et François Berléand

Image Image

C'est bien simple, Faisons un rêve, c'est du champagne !!! La pièce ? Un vaudeville classique en apparence (le mari, la femme, l'amant), mais brillantissime (Guitry au sommet de son art ?), drôlissime, ravageur (ah! les dialogues redoutables de Guitry...), un peu misogyne peut-être, mais tellement délectable. C'est vif, enlevé, grinçant, que du bonheur.

Les acteurs ? François Berléand avec l'accent du Midi... ce n'est plus tout à  fait François Berléand... Mais il est formidable quand même dans le rôle (un peu ingrat) du mari. Michèle Laroque est épatante dans le rôle de l'adorable épouse. Surtout, il y a Pierre Arditi. :love: :jumpy: :love: :jumpy: :love: :jumpy: :love: Déjà , jouer Guitry lui va comme un gant. Et il s'en donne à  cœur joie. La pièce est brillantissime... lui aussi. Et le charme, l'élégance d'Arditi tout de même... :rougit: Que du bonheur, je vous dis !


Ce qui est dommage, c'est qu'il n'y a que 4 représentations exceptionnelles... :( C'est dommage... parce que j'y serais bien retournée... :rougit: Se donner autant de mal pour 4 malheureuses représentations... :roll:


Télérama a écrit :FRANCE 2 SAMEDI 3 NOVEMBRE 2007 DE 20H55 À 22H30

Faisons un rêve

Pièce de Sacha Guitry. En direct du Théâtre Edouard-VII, à  Paris. Mise en scène : Bernard Murat. 95 mn. Avec Pierre Arditi, François Berléand, Michèle Laroque.

Sacha Guitry ne pouvait rêver plus beau cadeau d'anniversaire. Pour les cinquante ans de sa mort, France 2 lui offre un prime time, privilège rarissime pour du théâtre. La diffusion en direct de l'une de ses pièces de jeunesse, Faisons un rêve, vaudeville caustique et enlevé, revisité par le metteur en scène Bernard Murat au Théâtre Edouard-VII. [...] Intrigue classique, mais sublimée par des dialogues vifs et une profonde virtuosité verbale. Interprétée par Pierre Arditi (qui jouait déjà  dans l'adaptation télé de Jean-Michel Ribes), François Berléand et Michèle Laroque, la pièce devrait profiter d'une captation ambitieuse (un arsenal de sept caméras, 600 000 euros de budget), censée dépoussiérer le genre du théâtre filmé.


Erwan Desplanques


Je vous recommande aussi le film de Guitry, tout aussi délectable... :)

Image







Sinon, le 29 novembre, ce sera ceci... :)

Image
Modifié en dernier par Cécilia le 21 avr. 2008 0:29, modifié 2 fois.

Cédric
En bénabarboteuse...
Messages : 172
Enregistré le : 14 mars 2003 13:51

Message par Cédric » 03 nov. 2007 14:51

JÂ’y vais dimanche prochain voir Le point sur Robert. Je ferai un mini compte rendu. Déjà  les lectures des textes de Céline, c'était comme boire une bière bio, jubilatoire!
Up in the cut like gay niggas in butt.

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Message par Cécilia » 03 déc. 2007 0:42

Donc jeudi, c'était ceci... :jumpy: LE POINT SUR ROBERT

Image

Alors voilà , ça commence avec du Paul Valéry. Un peu austère peut-être ? Après Valéry, Roland Barthes - Fragments d'un discours amoureux. Vient ensuite un article de Barthes sur Perceval le Gallois d'Eric Rohmer. Un article élogieux dans lequel Barthes regrettait les rires provoqués par le film. Et là  - morceau de bravoure du spectacle ? :) - Luchini nous raconte Chrétien de Troyes, Perceval (le film) et les réactions du public lors de la projection. Les gens qui partent les uns après les autres. Un désastre. Luchini décrit le film, le décor improbable, joue le film, le chante. (Je n'ai pas vu le film, mais ça ressemble à  ça... :roll: ) Puis Luchini raconte sa rencontre avec Barthes. Et là  encore, c'est un grand moment ! On a droit aussi à  un peu de Flaubert et, pour finir, Rimbaud. (Par contre, je n'ai pas l'impression d'avoir entendu du Molière...)

Question : pourquoi Luchini éprouve-t-il le besoin de dire certaines phrases deux fois ? Parce qu'on n'est pas capables de les comprendre du premier coup ? :roll: (Mais Luchini lui-même se met à  la place d'un spectateur qui se demande pourquoi il répète les phrases deux fois, alors qu'il a très bien compris du premier coup ! :mrgreen: ) D'autre part : est-ce que Luchini n'en fait pas un peu trop ? Mais ce trop n'est-il pas délectable ? D'accord, il y a peut-être quelques « facilités ». Faire rire de Perceval le Gallois (qu'il aime, on imagine), c'est un peu facile... A part ça... j'adore !!! :love: Luchini lit, dit, décortique, explique, souligne (est-ce toujours nécessaire ?). Et se déchaîne !!! Et fait un spectacle de tout... y compris de l'arrivée des retardataires ! :mrgreen: Luchini réagit... aux réactions du public, en joue, s'en amuse...

On peut ressentir une légère perplexité au début du spectacle, devant l'aridité du texte (de Valéry) et du dispositif (Luchini fait une partie du spectacle assis et c'est un peu frustrant...). A la fin, on en prendrait bien encore pour une heure ou deux. Ou même davantage... Spectacle imparfait ? Sans doute, mais on s'en fiche !


Sinon, j'y retourne le 29 décembre :rougit: , histoire de rendre la semaine de Noël un peu moins déprimante... Parce que pour Noël, je suis totalement solidaire avec Mareck... :?





Cédric, il y a un mois, a écrit :J'y vais dimanche prochain voir Le point sur Robert. Je ferai un mini compte rendu.
On attend toujours... :roll:
Modifié en dernier par Cécilia le 21 avr. 2008 0:41, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Message par Cécilia » 09 déc. 2007 1:06

Au cas où ça intéresserait quelqu'un, Fabrice Luchini était sur Europe 1 tout à  l'heure... :)

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Message par Cécilia » 01 janv. 2008 2:55

LE POINT SUR ROBERT

Image


Etrange impression pour commencer de se retrouver un mois après dans le même théâtre, devant ce même décor ascétique, à  la même place... :rougit:

La preuve... Image Image




Fabrice Luchini, Le Point sur Robert, deuxième...

...Aaaaaaaaaaaaaah !!!!! Alors là , je suis... :surlecul:

La première fois, j'avais adoré, avec deux, trois petites réserves (de peu de poids face au plaisir procuré par le spectacle). J'avais adoré au point de réserver... dès le lendemain une place pour le 29 décembre... :rougit: :rougit: :rougit:

Mais alors là... :o Alors là , c'était ÉNORME, mais ÉNORME. Est-ce le public qui était (encore) plus « réceptif » ? C'est vrai qu'on a été « magnifiques » :rougit: (je cite Luchini - bon, il a peut-être dit la même chose au public de la veille, mais je n'étais pas là  pour vérifier :mrgreen: ). Il paraît aussi qu'on était... « nietzschéens » (je cite toujours Luchini).

Public débordant d'enthousiasme (à  part mon impassible voisine de gauche... :roll:) dès le début (dès Paul Valéry - bizarre, Paul Valéry n'avait plus rien d'austère samedi... :roll:), Luchini s'est déchaîné (bon, la première fois aussi...). De Paul Valéry, il y a notamment cette phrase qu'on doit bien entendre quatre ou cinq fois (ou plus ?) pendant le spectacle : « La plupart des hommes ont de la poésie une idée si vague que ce vague même de leur idée est pour eux la définition de la poésie ». Et puis celle-ci :« Il n'existe pas d'être capable d'aimer un autre être tel qu'il est. On demande des modifications, car on n'aime jamais qu'un fantôme. Ce qui est réel ne peut être désiré, car il est réel. »

C'est bizarre comme la deuxième fois, on ne voit plus du tout les (petits) défauts du spectacle... Ce qui est bien avec un spectacle comme celui-ci, c'est que ce n'est pas le même spectacle tous les soirs. La « base » du spectacle est la même (Valéry, Barthes, Perceval le Gallois, un peu de Flaubert, un peu de Rimbaud... mais toujours pas de Molière... :roll:), mais ce qu'il y a autour est plus ou moins imprévisible. On retrouve plein d'« anecdotes » de la première fois. Les malheureux spectateurs qui, pendant les grèves, avaient traversé je ne sais combien de ponts avec leur Vélib' et qui, arrivés au théâtre, entendaient parler... du pont de Londres !!! (c'est du Paul Valéry). François Hollande arrivé au spectacle avec... 1 heure 40 de retard et à  qui Luchini a refait tout le spectacle au café... :mrgreen: Mais Luchini avait aussi quelque chose pour « l'autre » (je cite). « L'autre », c'est Sarkozy (dont Luchini a notamment déploré la vulgarité...). Il y avait entre autres ces deux petites phrases, une de Valéry : « Que de choses il faut ignorer pour agir »; une d'un poète taoïste : « Assis paisiblement sans rien faire, l'herbe croît d'elle-même ». :roll: Cette fois-ci, on n'a pas eu à  répéter l'histoire du mandarin amoureux d'une courtisane. Mais on a « fait » (très modestement) un peu de Chrétien de Troyes (enfin, on a bien dû faire trois mots... :mrgreen:). Sinon, on a eu droit à  une histoire sur... Chirac (et Bernadette) qu'on n'avait pas eue la première fois. :) Et on a failli avoir du Victor Hugo. Le spectacle était fini. Et puis finalement non, encore un petit texte... que Luchini n'a pas trouvé (Victor Hugo, ce n'était pas prévu...). La première fois, je crois que le spectacle a duré un peu moins de 2 heures. Là , on a bien eu 2 heures 10. (Qu'est-ce qu'on a été bons... :rougit: ) Personne n'avait envie que ça se termine (Luchini compris). Alors, on fait durer encore un peu le plaisir...





Et je ne vous parle même pas (enfin, si, quand même...) de ces moments suspendus (magiques ?) où Luchini joue en vous regardant vous; pas votre voisine; non, non : vous. Ça dure 2 secondes, ou bien 5, ou 10. Et c'est :love: ... et ça finit par être :rougit: . Une fois, il m'a regardée tellement longtemps (longtemps, c'est relatif...) que j'ai fini par baisser les yeux... :( Ce que c'est que d'être timide quand même... :? Fabrice Luchini me regarde et je baisse les yeux... :chuikon: Faut dire qu'il est assez... troublant... (Enfin, je dis « troublant » pour rester dans les limites de la décence... :rougit: :rougit: :rougit: Il a quand même fait des progrès depuis ses jeunes années... :roll: ) ...Aaaaaaaaah !!!!! :-s (Oui, oui, je me calme; enfin, j'essaie... :rougit: )
Modifié en dernier par Cécilia le 21 avr. 2008 1:01, modifié 3 fois.

Avatar du membre
klem ogre de benabarback
"Pourrisseur noble" compulsif
Messages : 12610
Enregistré le : 10 juin 2003 18:05
Localisation : Bordeaux
Contact :

Message par klem ogre de benabarback » 01 janv. 2008 12:06

ben c'est juste que tu es jolie et que Fabrice est un homme de goût
Photos ?
Bisou Petite Fleur :-x-:
EBT ?

Est-ce de ma faute à moi si j’aime le café et l’odeur des ptits chats
me coucher tard la nuit me lever tôt après minuit
aller au resto et boire des diabolos ?
à notre santé !


Urban Trip Paris

Avatar du membre
Mareck
Mareck mais n'Halter pas
Messages : 4793
Enregistré le : 16 févr. 2007 0:05
Localisation : Talence

Message par Mareck » 01 janv. 2008 15:55

Merci ccl pour ce magnifique compte rendu :D

J'en suis toujours à  me demander comment tu fais pour retenir tout ces détails et arriver les retranscrire ainsi. Pour moi, c'est à  chaque fois un véritable plaisir que de te lire

Et là , en plus tu parles de Luchini et il est tellement "trop" à  sa maniére.

Avec lui, jamais de demi mesure, soit on n' :evil: pas, soit on :love:

Perso, je fais partie de la 2éme catégorie :wink:
"elle est pas belle la vie. Advienne que pourra, inch allah Youpi!"

Avatar du membre
klem ogre de benabarback
"Pourrisseur noble" compulsif
Messages : 12610
Enregistré le : 10 juin 2003 18:05
Localisation : Bordeaux
Contact :

Message par klem ogre de benabarback » 01 janv. 2008 16:02

Mareck a écrit : J'en suis toujours à  me demander comment tu fais pour retenir tout ces détails et arriver les retranscrire ainsi.
Ccl c'est Num au féminin... autant dire une femme parfaite
Photos ?
Bisou Petite Fleur :-x-:
EBT ?

Est-ce de ma faute à moi si j’aime le café et l’odeur des ptits chats
me coucher tard la nuit me lever tôt après minuit
aller au resto et boire des diabolos ?
à notre santé !


Urban Trip Paris

jujuju
Buveuse abusive de Chartreuse
Messages : 2225
Enregistré le : 09 juil. 2007 16:59
Localisation : Paris

Message par jujuju » 01 janv. 2008 19:36

Merci ccl c'est un super compte rendu! Ca doit être vraiment génial comme tu as l'air de le dire! Je sais pas si il est troublant mais en tout cas en tant qu'acteur je le trouve extra (et j'aurais surement baissé les yeux aussi :wink: )
Vive.

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Message par Cécilia » 01 janv. 2008 22:32

Merci aux courageux qui ont pris la peine de lire mon compte rendu... :)


...Et spécialement pour klem (et un peu aussi pour Mareck et jujuju) : :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops:

Avatar du membre
klem ogre de benabarback
"Pourrisseur noble" compulsif
Messages : 12610
Enregistré le : 10 juin 2003 18:05
Localisation : Bordeaux
Contact :

Message par klem ogre de benabarback » 02 janv. 2008 0:20

pourtant je les mérite pas


bon j'arrête de polluer ce beau fil éthéré :oops:
Photos ?
Bisou Petite Fleur :-x-:
EBT ?

Est-ce de ma faute à moi si j’aime le café et l’odeur des ptits chats
me coucher tard la nuit me lever tôt après minuit
aller au resto et boire des diabolos ?
à notre santé !


Urban Trip Paris

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Message par Cécilia » 02 janv. 2008 0:34

Pour la peine : :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops:




...Et puis ceci : :-x-:

Avatar du membre
adrienar
Bénabarge suractif
Messages : 2809
Enregistré le : 25 mai 2006 20:23
Localisation : région parisienne et nord
Contact :

Message par adrienar » 02 janv. 2008 0:35

Merci ccl pour ce compte rendu détaillé , cela donne envie d'y aller !
Fidèle à  d'autres ombres à  jamais.....Trenet .

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Message par Cécilia » 02 janv. 2008 1:12

adrienar a écrit :cela donne envie d'y aller !
Petite information pratique : ce n'est pas la peine d'essayer d'aller à  la Gaîté Montparnasse, ça se termine cette semaine et surtout, c'est complet.

Mais le spectacle reprend ici à  partir du 25 janvier... :)


Image






Et puis, personnellement, mon compte rendu, je le trouve un peu... bordélique... :?





(...Alors, comme ça, adrienar, je parle à  un futur modérateur ? C'est impressionnant... ^-) )

jujuju
Buveuse abusive de Chartreuse
Messages : 2225
Enregistré le : 09 juil. 2007 16:59
Localisation : Paris

Message par jujuju » 02 janv. 2008 1:41

ccl a écrit :

(...Alors, comme ça, adrienar, je parle à  un futur modérateur ? C'est impressionnant... ^-) )
Ouais j'aime bien ce nouveau rang !
Vive.

Avatar du membre
Mareck
Mareck mais n'Halter pas
Messages : 4793
Enregistré le : 16 févr. 2007 0:05
Localisation : Talence

Message par Mareck » 02 janv. 2008 7:19

Chapeau adrienar pour ton nouveau rang :wink:

Et puis jujuju je Image par ta peite phrase

bon j'arrête de raconting des connering et je file au taf ( :evil: )
"elle est pas belle la vie. Advienne que pourra, inch allah Youpi!"

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Message par Cécilia » 05 janv. 2008 2:51

Fabrice Luchini qui parle du Point sur Robert chez Drucker, c'est ici... :)


( :love: :love: :love: )

jujuju
Buveuse abusive de Chartreuse
Messages : 2225
Enregistré le : 09 juil. 2007 16:59
Localisation : Paris

Message par jujuju » 05 janv. 2008 2:54

ccl a écrit :Fabrice Luchini qui parle du Point sur Robert chez Drucker, c'est ici... :)


( :love: :love: :love: )
merci :wink:

J'ai envie d'y aller :( En plus roland barthes je l'étudie ça pourrait passer pour un voyage d'étude? :roll:
Vive.

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Message par Cécilia » 15 janv. 2008 2:27

Pour changer :oops: , un petit peu de Fabrice Luchini qui parle du Point sur Robert et aussi de plein d'autres choses... (enfin un petit peu, ça dure presque une heure... 8) ) : c'est quelque part par ici... (émission du 13 janvier)

Avatar du membre
Lena
Bénabarge
Bénabarge
Messages : 1396
Enregistré le : 16 févr. 2007 18:37
Localisation : Victime de la diaspora corse à Paris

Message par Lena » 15 janv. 2008 12:44

Vendredi soir, j'ai vu "Cyrano" :love: joué par Jacques Weber :love: avec Anne Suarez et Xavier Thiam. Certes, ils n'ont joué que les grandes scènes (avec trois comédiens, c'est dur de faire une armée se préparant à  la guerre par exemple), mais, étant donné qu'ils jouaient plusieurs rôles, ça donnait quand même quelquechose de très beau et très complet. La mise en scène était étonnante, avec de la danse en lieu de combat ou un peu de chant pour atténuer le possible ennui pendant les trop grandes tyrades.

Moi qui suis une grande fan de la pièce de théâtre de Rostand, je suis éclatée !! Surtout que j'ai pu quitter ma place du poulaillier et aller en face de la scène (merci aux riches de l'orchestre qui n'ont pas voulu sortir par ce soir de janvier ....)
Pourtant Paris
C'est toute ma vie
C'est la plus belle
J'en fais le pari
Il n'y a qu'elle
C'est bien l'ennui

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Message par Cécilia » 05 mars 2008 1:52

LE POINT SUR ROBERT

Et de trois... o:-)

Image

Alors... Que dire ? Changement de théâtre pour commencer : le Théâtre de la Renaissance après le Théâtre de la Gaîté Montparnasse. Très beau théâtre... mais je plains ceux qui sont au troisième balcon... Le Théâtre de la Gaîté Montparnasse, plus petit, plus intimiste, était sans doute plus adapté à  ce genre de spectacle... Quand on est au premier rang, ça ne change peut-être pas grand-chose... mais c'est un peu différent quand même.

Alors, le spectacle... La base est toujours la même (Valéry, Barthes, Perceval le Gallois pour l'essentiel - je sais, je me répète :rougit: )... mais ce n'est jamais la même chose. Au rang des changements notables : de Flaubert, Fabrice Luchini ne lit plus - du moins, n'a pas lu ce soir-là  - le début d'Un cœur simple, mais Salammbô. :( Mince, j'aimais bien Un cœur simple... Un peu de Rimbaud cette fois encore (Roman : « On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans. »...). Et pour finir une petite fable de la Fontaine (Le Rat et l'Eléphant : « Se croire un personnage est fort commun en France. / On y fait l'homme d'importance, / Et l'on n'est souvent qu'un bourgeois : / C'est proprement le mal François. »...). Sinon, on a eu un tout petit peu de Molière et un tout petit peu de Céline. Sans oublier une petite phrase de Jean Genet (extraite de Notre-Dame-des-Fleurs) que la décence m'empêche d'écrire ici :-s (et que Luchini prend un malin plaisir à  nous faire répéter :mrgreen:). Et puis aussi, un peu de Johnny (c'est-à-dire : Luchini qui imite Johnny; enfin quand je dis un peu, c'est bien une dizaine de fois pendant le spectacle : ça arrive comme un cheveu sur la soupe... :mrgreen: ) et un peu de... Georges Chelon (et ne me demandez pas comment Luchini arrive à  le caser, je n'en sais rien !). Alors, Paul Valéry est redevenu un peu austère la troisième fois. Ou c'est juste la hâte d'en arriver au « cœur » du spectacle (Barthes et Perceval) ? Parce que quand même, Fabrice Luchini qui danse sur du Chrétien de Troyes, je vous le recommande ! Il le chante aussi (enfin, pas du Chrétien de Troyes « original », mais une traduction - parce que l'original, ça ressemble à  ça)... Fabrice Luchini qui danse sur... Stayin' Alive, ce n'est pas rien non plus !!! :love: J'ai l'impression qu'il se lâche un peu plus chaque fois... Par moments, on hallucine... Image Oui, il en fait des tonnes, et alors ? Mais c'est ça qui est bien aussi chez lui : sa générosité d'acteur, la façon qu'il a de ne rien se refuser. Et puis, il sait aussi être sobre (ne serait-ce que sur Flaubert et Rimbaud, ou Valéry). Si, si, je vous jure. Le Point sur Robert, c'est aussi un spectacle « sérieux » et exigeant.

Ah oui, Luchini accueille toujours les retardataires : « Je ne laisserai personne au bord du chemin »... :mrgreen: Et plusieurs fois, il scande le cri de guerre syndical : « Tous ensemble ! Tous ensemble ! ». Il se lâche, je vous dis...

Cette fois encore, personne n'avait envie que ça se termine. Le bonheur de Luchini était beau à  voir (le nôtre aussi, j'imagine - pour lui...). A la fin, il nous a même applaudis... :love: La classe... Il faut dire qu'on a été très bons... :cool:

C'est bien simple : c'est tellement bon qu'on sort de là  avec un de ces cafards (que ce soit déjà  fini)... :? Et une fois rentré(e) chez soi, le cafard est toujours là . Aaaaaah !...








Dimanche, direction le Théâtre du Rond-Point pour d'autres aventures...

BATAILLES de Roland Topor et Jean-Michel Ribes - Mise en scène de Jean-Michel Ribes

Après Pierre Arditi et François Berléand dans Faisons un rêve, Pierre Arditi et François Berléand dans Batailles... Légère déception, légère frustration devant un spectacle qui est loin d'être parfait, qui a ses petites faiblesses - mais qui a aussi beaucoup de qualités. D'abord, le spectacle est inégal. Le spectacle est composé de cinq courtes pièces en un acte (deux signées Ribes, deux signées Topor, une signée Ribes et Topor) mises bout à  bout. Cinq pièces qui ne sont pas toutes d'un égal intérêt. Disons que les deux « monologues » de Tonie Marshall (Ultime bataille de Ribes et Bataille intime de Topor), surtout, ne suscitent pas un enthousiasme débordant. Mais peut-être est-ce moins la faute du texte en lui-même (des textes) que celle de Tonie Marshall, qui, tout de même, n'a pas sur scène un charisme exceptionnel (Tonie Marshall qui avait joué le spectacle à  sa création il y a 25 ans, soit dit en passant). N'est-elle pas tout simplement trop « sage » ? Ne lui manque-t-il pas le grain de folie nécessaire pour restituer toute l'étrangeté grinçante et surréaliste des textes de Ribes et Topor ? Mais si on s'enthousiasme moyennement, c'est peut-être juste qu'on est pressés de retrouver « les autres » - Arditi et Berléand; surtout Arditi ? Leurs affrontements sont en effet ce qu'il y a ici de plus savoureux. Dans Bataille navale (de Ribes), deux hommes « jouent » la lutte des classes sur un radeau après un naufrage. Blandaimé occupe la partie la plus « noble », la plus « confortable » du radeau (eu égard à  sa condition sociale ?), tandis que Plantin, le modeste barman (le prolétaire !), occupe la partie la plus misérable, la plus fragile, le « palier ». Les deux naufragés vont jeter une bouteille à  la mer. Mais Blandaimé, qui parle « si bien », écrit des messages plus ampoulés les uns que les autres qui désespèrent Plantin... Dans Bataille au sommet (de Topor), un homme qui a entrepris l'ascension du mont Paterhorn rencontre un homme étrange qui lui apprend une drôle de nouvelle... Dans Bataille dans les Yvelines (de Ribes et Topor), un homme reçoit la visite d'un ami qui revient d'Afrique et qui vient... lui rendre sa femme, partie avec lui 10 ans plus tôt. Mais l'autre n'en veut plus ! - et on le comprend : c'est qu'elle est un peu... spéciale. C'est caustique, souvent drôle, absurde, parfois vachard et non dénué de profondeur derrière une certaine désinvolture (la profondeur manque parfois quand même à  force d'absurdité ?). Blandaimé, dans Bataille navale, écrase Plantin de sa supériorité... mais il a besoin de lui : sur le fragile radeau, Plantin fait contrepoids !

Arditi est royal :love: (la classe, quoi...) et s'en donne une fois de plus à  cœur joie. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il ne s'économise pas ! Tandis que Berléand... a bien du mérite, car il n'est jamais - mais alors jamais - à  son avantage (rien que ses tenues... ). Il est très bien malgré tout, mais on aimerait le voir un peu plus... mis en valeur, disons.

Dans l'ensemble, c'est tout de même formidable et plaisant; parfois plus que ça... Mais on n'en sort pas forcément comblés. Contents, oui, mais pas comblés. Au moins, et c'est l'avantage, on évite le cafard post « luchinien »...



Il y en a qui en parlent beaucoup mieux que moi... :rougit:
Dans [url=http://www.telerama.fr/critiques/critique.php?id=25854][i]Télérama[/i][/url], Fabienne Pascaud a écrit :Ça se passe à  la mer, à  la montagne, à  la campagne et sur un balcon. D'abord, ça a l'air de pas grand-chose. Juste de truculentes petites saynètes de genre, presque du café-théâtre : deux naufragés sur une épave en perdition (Bataille navale, de Jean-Michel Ribes), deux alpinistes au moment de la pause (Bataille au sommet, de Roland Topor), deux vieux amis qui se retrouvent (Bataille dans les Yvelines, de Ribes et Topor), une femme en train de rompre avec son amant (Ultime Bataille, de Ribes, et Bataille intime, de Topor). Et voilà  que de phrase en phrase (bêtes et méchantes, les phrases), de minute en minute (silencieuses ou bavardes), peu à  peu tout décolle. De la violence ordinaire, des classiques rapports de force sociaux, amicaux, conjugaux, on est passé comme en un songe à  une hystérie visionnaire, à  un absurde tout métaphysique. Dans les extravagants et colorés décors imaginés par le maître Jean-Marc Stehlé - à  la fois fous et naïfs, totalement oniriques et simples comme des dessins d'enfant -, des êtres en rupture sautent le pas, s'affranchissent de la norme, glissent dans l'insoupçonnable. A quatre mains, Roland Topor et Jean-Michel Ribes sculptent de mots simples, apparemment innocents, anodins, nos plus indicibles vertiges. Comment on fait face à  la souffrance - la sienne, celle de l'autre -, comment on réagit face à  la mort - la sienne, celle de l'autre -, comment on tue ou se tue. Autant de situations incandescentes, atroces, que les compères atteignent, explorent et affrontent par la seule audace de leur imaginaire. Ils ne s'interdisent rien. Ni les clichés du théâtre de boulevard ni ceux de la tragédie : ils s'amusent juste à  les dépasser, à  rêver au-delà , à  pousser plus loin encore leurs délires et fantasmes.

Car il y en a dans cette sarabande infernale de créateurs machos à  vif, terrorisés par les femmes mais ne pouvant s'en passer, grands enfants toujours en quête d'amour maternel, cultivant de potaches et viriles amitiés pour mieux se défendre et s'oublier. De l'amitié, de l'admiration, de la complicité, les deux vilains ogres Topor et Ribes en débordaient. La mort du premier les a séparés en 1997 ; Batailles, créé à  l'Athénée en 1983, repris vingt-cinq ans plus tard avec la même force dynamite (et toujours l'irrésistible Tonie Marshall dans le rôle de l'héroïne repoussoir), témoigne d'une étonnante conformité d'être, d'écrire et de penser. Une même manière de penser que le rire est la meilleure arme pour apaiser nos incendies intérieurs, les expulser, les sublimer dans un vacarme jubilatoire. Car ces deux-là  raffolent des incendies, estiment visiblement que les grands feux peuvent aussi apprendre à  éclairer la vie, à  l'illuminer.

Il faut paradoxalement un sacré naturel, une réelle simplicité pour porter en scène pareille déflagration, être plus que sincère pour porter sans les trahir et sans en rajouter ces répliques excentriques. Les virtuoses François Berléand, Tonie Marshall, Pierre Arditi ont toutes ces qualités, royalement mis en crise par Ribes. Si le trio est constamment épatant, d'une saisissante banalité dans la dinguerie sauvage, soyons partiale et adressons un coup de chapeau à  Pierre Arditi. Il excelle ici comme jamais dans les ringards, les piteux, les minables, qu'il soit en smoking ou en chemise rose bonbon, aristocrate ou chercheur misérable, mort ou vif. Mais flambard toujours, mais flambeur, mais magnifique comme peu sur nos scènes savent encore l'être. Théâtral. Et c'est un compliment.


Quelques photos trouvées ici... © Marc Chaumeil

Image Image Image Image Image Image





Et là , une petite photo personnelle... :cool:

Image
Modifié en dernier par Cécilia le 21 avr. 2008 1:33, modifié 4 fois.

Avatar du membre
Lyla
Bénabarge
Bénabarge
Messages : 804
Enregistré le : 26 nov. 2006 12:54
Localisation : 69300

Message par Lyla » 05 mars 2008 2:14

C'est génial CCL de voir qu'en plus d'être une cinéphile accomplie, tu aime aussi les planches... J'ai grandement regreté de ne pas avoir vu Luchini quand j'étais à  Paris mais malheureusement les moyens financiers n'étais pas dispo.

Sinon je voulais savoir un truc? Ici on parle forcemeent des pièces "importantes" ou est-ce que je pourrais aussi faire un peu de promo pour la pièce dans laquelle je joue, quand j'aurais les dates exactes des représentations? Parce ce que, même si ça va me foutre un trac pas croyable, je serais super heureuse si certains d'entre venez me voir (bon ça s'ra dans la région grenobloise mais j'peux même hébarger si ça interesse somebody), ça serais un peu mon cadeau que de vous offir ce qui est le plus représentatif de ma personne, ce que j'aime par dessus tout (c'est pas bidon hein, c'est vraiment pour ça que j'aimerai que vous veniez, pas pour faire plus d'entrée ça j'm'en tape).
Enfin voila. En tout cas, si j'ai le droit, je vous f'rais déjà  un p'tit speech de la pièce...
Forum officiel d'Alexis HK: http://alexishk.aceboard.fr

Avatar du membre
Stéfanie
"Qu'est ce que tu fais pour la soirée?"
"Qu'est ce que tu fais pour la soirée?"
Messages : 7881
Enregistré le : 03 juil. 2006 17:55
Localisation : chez Diane
Contact :

Message par Stéfanie » 05 mars 2008 2:23

Lyla a écrit : En tout cas, si j'ai le droit, je vous f'rais déjà  un p'tit speech de la pièce...
...pourquoi ne devrais-tu pas avoir le droit de le mettre ici, ton speech ? On n'est pas sectaires non plus ^^

Allez hopp, vas-y, z'avez la parole, Mademoiselle ;)
"Je voyais passer des ombres, et quand je les appelais, comme dans un autre monde, le brouillard les avalait..."
- monsoleiiil -
"Celui qui anticipe tous les dangers ne prendra jamais la mer."

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Message par Cécilia » 05 mars 2008 2:37

Stéfanie a écrit :...pourquoi ne devrais-tu pas avoir le droit de le mettre ici, ton speech ? On n'est pas sectaires non plus ^^

Allez hopp, vas-y, z'avez la parole, Mademoiselle ;)
Voilà , c'est à  peu près ce que je voulais dire... Merci Stéfanie... :)



C'est quoi, cette pièce, Lyla ? Tu ne pourrais pas venir la jouer aussi à  Paris ? :oops:

Avatar du membre
Lyla
Bénabarge
Bénabarge
Messages : 804
Enregistré le : 26 nov. 2006 12:54
Localisation : 69300

Message par Lyla » 05 mars 2008 11:47

ccl a écrit :
Stéfanie a écrit :...pourquoi ne devrais-tu pas avoir le droit de le mettre ici, ton speech ? On n'est pas sectaires non plus ^^

Allez hopp, vas-y, z'avez la parole, Mademoiselle ;)
Voilà , c'est à  peu près ce que je voulais dire... Merci Stéfanie... :)



C'est quoi, cette pièce, Lyla ? Tu ne pourrais pas venir la jouer aussi à  Paris ? :oops:
J'aimerai bien venir la jouer dans la capitale mais pour le moment je n'en suis pas encore là  niveau "carrière" mais normalement je viens m'installer à  Paname vers septembre 2009 pour essayer de jouer là - bas, alors un peu de patience! :P
De toute façon un DVD sera fait de la pièce donc ceux que ça interesse pourront me le demander je me ferais un plaisir de leur envoyer !! Et comme je sais que Jujuju viendra me voir vous pourez lui demander son avis !!! :?

Alors la pièce s'intitule "5 filles couleur pêche" et a été écrite par Alan Ball connu notamment pour avoir signé le scénario d'American Beauty et ceux de la série Six Feet Under. :-)1

C'est donc une comédie assez noire, qui se déroule à  huit clos, et qui décortique l'amérique d'aujourd'hui, constamment partagée entre puritanisme et pornographie. :twisted:
5 filles se retrouvent demoiselles d'honneurs à  un mariage, affublées d'horrible robe couleur pêche. Leur point commun? Aucune d'elles n'a vraiment envie d'être ici et toute finissent par se retrouver dans l'ancienne chambre de la mariée. Et, c'est inévitable entres filles, la conversation commence. L'amour, les hommes, le sexe mais aussi la religion et le couple de jeune mariés, tous est passés au crible par ces 5 femmes, très différentes au demeurant. La pièce hosile en permanence entre comédie et drame, puisque des secrets longtemps enfouis vont refaire surface pour finallement être mis de côté, au moins provisoirement, et laisser place à  la fête et au champagne... :madsanta:

Personnellement c'est une pièce que j'adore, avec une écriture très moderne, très parlée et assez crue mais aussi un véritable fond et un regard acerbe sur l'amérique... :wink:

Quelques photos d'une précedente mise en scène

Et voila. Moi personnellement je joue le rôle de Margaret, la petite soeur de la mariée, représentante typique de la gauche caviar. Le genre de fille qui vit encore chez Papa-Maman, dans une grosse famille bourgeoise, mais qui fait des études de littérature et accroche un poster de Malcom X à  son mur, en croyant que ça fait d'elle une rebelle. C'est un rôle génial qui me permet d'utiliser pleins de couleurs de jeux: je crie, je ri, je pleure (et je bois et fume - cigarette ET joint- aussi). Enfin c'est le pied quoi...
:jumpy:

Dsl c'était un peu long :oops:
Forum officiel d'Alexis HK: http://alexishk.aceboard.fr

Avatar du membre
laurence*
Le cœur des tenniswomen bat plus fort pour les tennismen
Le cœur des tenniswomen bat plus fort pour les tennismen
Messages : 4283
Enregistré le : 09 déc. 2004 21:16
Localisation : Lyon

Message par laurence* » 05 mars 2008 18:50

Tu nous donnera les dates hein...
Si c'est possible je viendrais bien voir, déjà  que j'ai loupé une occasion de te voir l'an dernier :oops:
Même serrées à cinq dans une chambre de Formule 1, j'échangerais pas ma place... même si on dort par terre!

"Happiness only real when shared" (Into the Wild)

Avatar du membre
Lyla
Bénabarge
Bénabarge
Messages : 804
Enregistré le : 26 nov. 2006 12:54
Localisation : 69300

Message par Lyla » 05 mars 2008 19:11

laurence* a écrit :Tu nous donnera les dates hein...
Si c'est possible je viendrais bien voir, déjà  que j'ai loupé une occasion de te voir l'an dernier :oops:
Dés que j'aurais les dates je vous les communiquerai. Et puis pour l'année dernière c'est franchement pas grave, à  charge de revanche... :P
Forum officiel d'Alexis HK: http://alexishk.aceboard.fr

Avatar du membre
Ephéméride
Chaperonne beaujolaise en taille basse
Messages : 3885
Enregistré le : 02 avr. 2007 21:38

Message par Ephéméride » 05 mars 2008 21:55

moi je viens te voir que si tu portes une horrible robe couleur pêche!!! :mrgreen:
non... j'adorerais te voir et ce que tu racontes de la pièce fait aussi envie!
tiens-nous au courant
Les certitudes sont de pâte molle, elles se modèlent à volonté. (Du Domaine des Murmures)

jujuju
Buveuse abusive de Chartreuse
Messages : 2225
Enregistré le : 09 juil. 2007 16:59
Localisation : Paris

Message par jujuju » 05 mars 2008 22:44

Ephéméride a écrit :moi je viens te voir que si tu portes une horrible robe couleur pêche!!! :mrgreen:
non... j'adorerais te voir et ce que tu racontes de la pièce fait aussi envie!
tiens-nous au courant
En plus elle joue super bien ça fait flipper... Même quand on se met au premier rang elle est pas déconcentrée :(
Vive.

Avatar du membre
Lyla
Bénabarge
Bénabarge
Messages : 804
Enregistré le : 26 nov. 2006 12:54
Localisation : 69300

Message par Lyla » 06 mars 2008 0:15

jujuju a écrit :
Ephéméride a écrit :moi je viens te voir que si tu portes une horrible robe couleur pêche!!! :mrgreen:
non... j'adorerais te voir et ce que tu racontes de la pièce fait aussi envie!
tiens-nous au courant
En plus elle joue super bien ça fait flipper... Même quand on se met au premier rang elle est pas déconcentrée :(
:oops: :oops: Mais euh... Merci ma Jujuju, c'est adorable de ta part de dre ça (promis cette année je me met carrement moins en pétard quand même :shock: ) Et pour la déconcentration c'est normal vous n'avyez pas de décolletté :roll: :wink:

Et oui Ephéméride je porterai une grosse robe (mais avec un joli bustier) d'une horrible couleur pêche. Faut d'ailleurs que j'aille la faire retoucher (régime oblige elle est trop grande maintenant 8) ) Et une veste en cuir aussi. Ah et puis je me balade en sous vétement à  un moment et je dois aussi montrer mes seins...Bref c'est vraiment la catastrophe, qu'on ne dise pas que le boulot d'actrice est facile hein...
Forum officiel d'Alexis HK: http://alexishk.aceboard.fr

jujuju
Buveuse abusive de Chartreuse
Messages : 2225
Enregistré le : 09 juil. 2007 16:59
Localisation : Paris

Message par jujuju » 06 mars 2008 0:27

Lyla a écrit : Ah et puis je me balade en sous vétement à  un moment et je dois aussi montrer mes seins..
:shock:
La dernière fois (c'était un homme marié) t'étais déjà  en sous vêtement mais dans l'obscurité... Là  ça se corse quand même...
J'ai dit que je voulais faire du théatre moi? Jdéconnais!! :P
Vive.

Répondre