Les séries télé (2)

Retrouvez ici des discussions animées où l'on parle bien sur de Bénabar, mais aussi de bien d'autres choses.

Si vous êtes perdus, cliquez ici et suivez le "Guide" (pas encore remis à jour pour la version phpbb3)
Une question à poser sur Bénabar ou sur le forum? Vérifiez qu'elle n'a pas déjà été posée

Modérateur : Modérateurs

Règles du forum
Pas encore le temps de faire une annonce digne de ce nom, pour l'instant je vais au plus rapide.

Le guide (pas encore mis à jour pour phpbb3 mais y a plein d'infos utiles aussi sur Bénabar et le forum qui sont toujours d'actualité) c'est . Pour voir si on n'a pas déjà répondu à votre question (si vous vous la posez, d'autres l'ont peut être déjà fait avant... et le moteur de recherche est pas terrible pour tout ce qui est avant avril 2008) c'est par .

Les présentations (et autres liens) c'est


Pour retrouver les posts de l'ancien forum (méthode d'installation) c'est ici
Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 21 mai 2010 8:42

à la fin du podcast consacré à HBO (et l'extrait de Breathe me) Pierre Serisier exprime mieux que je n'aurais pu le dire en quoi le final de Six Feet Under est marquant (et en quoi "s'il ne fallait garder qu'une série HBO", ce serait celle là)
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
klem ogre de benabarback
"Pourrisseur noble" compulsif
Messages : 12610
Enregistré le : 10 juin 2003 18:05
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par klem ogre de benabarback » 21 mai 2010 8:47

je vais aller écouter ça alors :love:
Photos ?
Bisou Petite Fleur :-x-:
EBT ?

Est-ce de ma faute à moi si j’aime le café et l’odeur des ptits chats
me coucher tard la nuit me lever tôt après minuit
aller au resto et boire des diabolos ?
à notre santé !


Urban Trip Paris

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 21 mai 2010 9:11

je vous transmets juste ce passage là (une minute sur 60^^)
- Et toi quelle est ta série préférée ?
- Spontanément j’aurais eu envie de vous dire The Wire pour plein de raisons mais en fait je pense que ce qui m’a vraiment marqué, cela a été Six Feet Under.
Parce que contrairement à ce qu’elle prétend, elle ne parle pas tant que ça de la mort, elle parle plutôt de la vie, de la poursuite de l’existence, de la succession des générations. Et notamment pendant les six dernières minutes de la série, qui la ferment complètement, il y a une sorte de message à la fois extrêmement triste (quand vous regardez ces six minutes, vous ne pouvez pas vous empêcher de pleurer) et en même temps, quand vous y pensez, c’est très optimiste.
C'est-à-dire qu’il y a toujours la mort au bout du chemin mais il y a toujours une génération qui va succéder à celle qui a disparu et il en sera toujours ainsi. Simplement pour cet aspect là, elle vous remplit à la fois de tristesse et de joie. Elle fait naître en vous des sentiments extrêmement contrastés et contradictoires.
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Stéfanie
"Qu'est ce que tu fais pour la soirée?"
"Qu'est ce que tu fais pour la soirée?"
Messages : 7881
Enregistré le : 03 juil. 2006 17:55
Localisation : chez Diane
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Stéfanie » 21 mai 2010 10:20


C'est où qu'il faut signer ? Je suis entièrement d'accord avec lui (entièrement, c'est rare...mais en l'occurrence, c'est vrai) -

faut dire qu'il arrive vraiment à mettre le doigt sur la chose, je pense (c'est dingue, mais rien que le fait de relire ces quelques lignes, ça me replonge à nouveau - au moins en partie - dans ce que j'avais ressenti la dernière fois en regardant la fin. Impressionnant :plaitil: ).

Merci pour l'extrait ;)
"Je voyais passer des ombres, et quand je les appelais, comme dans un autre monde, le brouillard les avalait..."
- monsoleiiil -
"Celui qui anticipe tous les dangers ne prendra jamais la mer."

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 22 mai 2010 15:26

les podcasts sont pas mal à écouter (un thème pour chaque, tout n'étant pas égal bien entendu).

HIMYM a pas mal baissé mais le 5x23 The Wedding Bride est super bien et pas seulement car on voit le retour des amis du General Knowledge
http://www.youtube.com/watch?v=fmAWIDI4ZgY[/video]
ou le "retour" de la fille qui était la semaine passée invitée chez Sheldon et Leonard de TBBT.... (ah les coïncidences...). Plus qu'un épisode avant la fin de saison

EDIT j'ajoute que cet épisode c'est en gros "Melinda et Melinda" de Allen... en mieux /EDIT

ah oui et pour Lost un double épisode avant la fin de la série
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
môve
Futur(e) Bénabarge ?
Messages : 17
Enregistré le : 04 janv. 2010 13:06

Re: Les séries télé (2)

Message par môve » 01 juin 2010 17:27

fin de saison ou de diffusion de certaines séries; un petit bilan s'impose:

- HIMYM: saison 5 en dessous des 4 premières. J'explique ça par le couple Barney/Robin qui n'aurait jamais dû exister (Barney est LE célibataire, le gars sans émotions qui nous fait tripper depuis 3 saisons et demi, alors le voir amoureux c'était presque grotesque). Un final pas digne d'un final, même si j'ai apprécié l'épisode. Quelques bons moments quand même, comme l'épisode le playbook ou l'épisode avec Jannifer Aniston, et un 100e épisode répondant à nos attentes. J'éspère une saison 6 de plus haut niveau.

- FlashForward: nouvelle série dont le contrat ne sera pas renouvellé. Un début de saison prometteur, ambitieux, mais ça a callé après quelques épisodes. Ce sont ces épisodes creux qui sont à l'origine de l'échec global de la série. Ils se sont néanmoins très bien rattrappés à la reprise, avec un double épisode vraiment très bon, mais c'était trop tard. Un final que j'aurais considéré comme bon s'il y avait une saison 2 de prévue, mais là il était question de finir une histoire. Des questions resteront donc sans réponses...

- Desperate Housewives: comme d'habitude, cette série ne me déçoit pas. Certes c'est un peu toujours la même chose, mais quand c'est fait correctement on ne s'en lasse pas. Un final qui prépare les mystères de la prochaine saison et qui en même temps parachève les mystères de la saison en cours. J'en redemande.

- Lost:
avant de voir le final je savais que ça me ferait qqch. La saison 6 dans son ensemble n'a pas été la meilleure, quelques réponses, beaucoup de questions, comme Lost a l'habitude de le faire. Quelques épisodes mythiques (celui sur Richard notamment), quelques déceptions quant à l'évolution de certains personnages (Ben et Jacob pour ne citer qu'eux). Par rapport au final, il n'y avait que deux solutions possibles, soit on décidait de donner de vraies réponses, soit on achevait cela en sombrant dans le pathos. Deuxième solution choisie, ça ne m'a pas dérangé, parce qu'encore une fois, quand c'est bien fait, on en redemande. Bref, il fallait achever l'histoire, ils l'ont fait, mais je comprends les déceptions. Grand bravo au personnage de Jack, dont j'ai trouvé l'évolution très réussie.
Mon petit bilan série, je rajouterai que TBBT a continué sur sa lancée, pour l'instant ça marche et tant mieux, et c'est également bientôt le retour des séries estivales comme Dexter et True Blood.
"Think of me like Yoda, but instead of being little and green I wear suits and I'm awesome. I'm your bro—I'm Broda!"
"J'ai choisi une formule "fish and Chips,tu dois remplir une fiche on te donne une chips"

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 01 juin 2010 17:35

môve a écrit :- HIMYM: (...) Quelques bons moments quand même, comme l'épisode le playbook ou l'épisode avec Jannifer Aniston, et un 100e épisode répondant à nos attentes. J'éspère une saison 6 de plus haut niveau.
Jennifer Lopez, non ? :heinnn:
pas d'accord sur d'autres points mais j'y reviendrais un autre moment (y a des analyses pas inintéressantes sur le blog séries du Monde.fr en attendant)
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
môve
Futur(e) Bénabarge ?
Messages : 17
Enregistré le : 04 janv. 2010 13:06

Re: Les séries télé (2)

Message par môve » 01 juin 2010 20:33

oui Jennifer Lopez, mes excuses.

J'ai fait un tour sur le site du Monde, et c'est effectivement bien analysé, je suppose que c'est pour Lost que t'es en partie pas d'accord. J'essaie de relativisier, et j'ai bien aimer la conclusion sur le site du Monde justement; Lost c'est la naissance d'une nouvelle communauté; jamais avant on n'avait autant tergiversé sur une série, les gens ont imaginé et partagé des théories plausibles, y a eu des débats, bref ça a vraiment suscité un engouement.

Maitenant je me dis que cette série laisse une porte ouverte à des spin-offs intéressants et susceptibles de répondre correctement (ou pas) à toutes les questions posées. Une série sur l'île protégée par Hugo et Ben par exemple. Bref y a exploitation possible et si c'est bien fait pourquoi pas.
"Think of me like Yoda, but instead of being little and green I wear suits and I'm awesome. I'm your bro—I'm Broda!"
"J'ai choisi une formule "fish and Chips,tu dois remplir une fiche on te donne une chips"

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 02 juin 2010 11:50

Disons que sur le blog séries en question (au milieu de l'avalanche de posts et commentaires sur Lost), y avait un article assez méchant sur Desperate Housewives (tout en reconnaissant qu'il était sans doute un peu dur). Perso je regarde pas la série donc pas d'opinion, mais j'avoue que c'est le son de cloche de plus qui me fait dire "moui, pas sûr de m'y mettre" (surtout qu'à la longue, les séries qui tirent à la ligne... je connais un peu).

HIMYM c'est moins bien qu'avant car le présupposé de base (la mother en question) est "gardé tout en étant mis à la trappe", bref c'est pas très cohérent et ça incite pas à suivre à part pour le Barney show. Néanmoins, j'aime quand la série arrive à trouver un ton doux amer assez juste. Les épisodes 22 et 23 (pas le final) témoignent de cela, j'avoue trouver assez intéressante "l'analyse" sur le bagage sentimental et le côté "la paille, la poutre".. ainsi que les choix amour/carrière (son choix ou celui de l'autre). Néanmoins, il faudrait finir la série avant qu'elle ne s'enlise trop.

S'enliser c'est le risque avec The Big Bang Theory (TBBT) qui tourne de plus en plus au Sheldon show. L'acteur est brillant et les trouvailles sont ingénieuses mais ça peut pas durer éternellement. Après la phase "découverte" de Penny et des geeks, il a fallu passer à autre chose et c'est moins convaincant ... sans doute pour ça qu'on se concentre/nous divertit avec les personnages secondaires. Personnages qui sont très bien (Raj, Howard) mais cela comble le vide plutôt que développe une intrigue, je trouve.

Lost : Ben c'est assez simple, ce que j'évoquais il y a 4 ans est arrivé à mon avis. Lost n'est pas la première à fédérer les gens dans le monde qui donnent leur avis et se perdent en conjectures, X Files (par exemple) fourmillait aussi de groupes avec des théories à la noix. Lost en est (je pense) le paroxysme étant donné la structure du show et le développement d'internet et des sites (y a pas eu de xfilespedia^^), donc OK pour le "autant" (jusqu'à la prochaine série du genre).
Au final, je trouve la série sans doute trop ambitieuse (et trop m'as tu vu) par rapport au résultat final et donc forcément frustratrice pour les gens qui aiment un peu de cohérence. Je mets de côté les saisons 2 et 3 qui étaient super vides (à part la fin de la 3), franchement on aurait pu économiser 25 épisodes en resserrant un peu l'intrigue. Bref y a plein de côtés "non satisfaisants" dans Lost. Néanmoins, je reconnais à cette série d'avoir été marquante dans la gestion des personnages principaux (y en a un paquet et de tous horizons différents), dans la narration (même si c'est pas toujours réussi, au moins c'est un parti pris plutôt original) et dans l'impact sur le monde en général (qu'on aime ou pas c'est dur de dire que c'est une série anodine).
Malgré la fin un peu guimauve (j'hallucine de lire que des gens ont pleuré, j'ai au plus froncé les sourcils... et dire que certains comparent cette fin à celle de Six Feet Under, reviens Nathanaël, ils sont devenus fous), je conseillerais (conditionnel) cette série à 80% (à cause du gros coup de mou en saisons 2-3, faut vraiment s'accrocher pour suivre). Quant aux spin offs, non s'il vous plait, le risque de foirade en vaut pas la chandelle :-)p
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 24 juin 2010 14:23

Télérama a écrit :“Lost” et autres fin de séries
C'était hier soir sur TF1. Au bout de six saisons de questionnements quasi métaphysiques, les naufragés de "Lost”, pffft, disparaissaient, cette fois pour de bon. Car les séries elles-mêmes ont une fin. Tiédasse pour "24 Heures chrono", monstrueuse d'ambiguïté, comme celle des "Soprano", ou scandaleuse, comme celle de “Lost”, justement. C'est notre avis, n’hésitez pas à ne pas le partager… Retour sur quelques baissers de rideau fameux ou fumeux.
Alors, vous en avez pensé quoi ? Résolution métaphysique inspirée ou vaste fumisterie ? Diffusé hier soir 23 juin sur TF1, l'ultime épisode de Lost n'a pas fini de diviser les fans. Aux Etats-Unis, où la conclusion a été révélée le mois dernier, le Web a choisi son camp : dès le générique de fin, les forums et réseaux sociaux ont raillé le dénouement concocté par les scénaristes Damon Lindelof et Carlton Cuse. Tout comme ils avaient manifesté leur colère en 2007 quand David Chase imprima une fin ambiguë à son chef-d'oeuvre mafieux, Les Soprano.

Savoir enterrer sa série relève d'un art exigeant... voué à mécontenter une partie des téléspectateurs. Difficile de satisfaire des fans qui ont suivi, des années durant, le quotidien de personnages, devenus avec le temps des amis. Sauront-ils nous dire adieu ? Etre à la hauteur de nos attentes ? Quand Shawn Ryan, le créateur de la série choc The Shield, a l'intelligence d'offrir à Vic Mackey, son héros bourrin, une fin qui évite la surenchère, c'est toute l'oeuvre qui acquiert une épaisseur attachante. Quand, au contraire, le scénariste Ryan Murphy retarde la mise en bière de la provocante Nip/Tuck, au détriment de toute cohérence scénaristique, la série entière se couvre de ridicule. La fin agit comme un révélateur : c'est par elle que l'on peut juger une intrigue, c'est par elle que l'on peut revisiter une oeuvre.

Comment tirer sa révérence ? Faut-il privilégier les fins fermées, qui bouclent toutes les intrigues (à l'instar de la sitcom Friends, où la bande d'amis new-yorkais finit par se séparer), ou les conclusions ouvertes, qui laissent quelques questions en suspens ? Jouer la carte de l'humilité ou, au contraire, en mettre plein la vue avec un feu d'artifice de révélations ? A Hollywood, personne n'a la solution. Parfois, la question ne se pose même pas : on ne compte plus les séries qui, subitement déprogrammées faute d'audience, se sont vu priver d'un clap de fin digne de ce nom ! « Showtime nous a donné huit petits épisodes pour boucler toutes les intrigues, explique la comédienne Ka­therine Moennig, la belle Shane de The L Word, suspendue l'année der­nière après six années d'intrigues sentimentales au coeur de West Hollywood. C'était mission quasi impossible ! Du coup, rien n'a vraiment été résolu. Les fans ont été très déçus, et je le comprends... » Imagine-t-on un romancier contraint de quitter ses personnages en pleine intrigue ? Un metteur en scène abandonner ses comédiens au milieu d'un acte ?

« Travailler deux ans sur un projet sans pouvoir le terminer, c'est terri­blement frustrant, reconnaît le scé­nariste Brannon Braga (24 Heures chrono, Flashforward), dont la série fantastique Threshold a été annulée avant la fin de la première saison. A l'inverse, quand le succès est au rendez-vous, que la chaîne vous commande de nouvelles saisons, une autre question se pose : comment retomber sur ses pieds ? Avec vingt-deux épi­sodes à remplir par saison, on court le risque de partir dans tous les sens, de complexifier l'intrigue jusqu'à en perdre le fil conducteur. » Broder en attendant d'être « autorisé » à con­clu­re son histoire, multiplier les sous-intrigues au risque de ne plus savoir comment les boucler, beaucoup de créateurs l'ont expérimenté, mais peu le reconnaissent. Seuls les scénaristes de Lost avouent avoir navigué à vue pour leurs deuxième et troisième saisons. Pas un mot, par contre, de Marc Cherry sur ses Desperate Housewives, pourtant toujours plus caricaturales en attendant la quille. Même silence du côté des créateurs de Dexter, le serial killer de Miami, dont personne ne sait comment il arrivera à prendre sa retraite.

Pour protéger leur vision artistique et préparer au mieux leur sortie, les plus grands auteurs télé de Hollywood demandent désormais de plus en plus souvent que les networks leur fixent, à l'avance, une date de fin. C'est ce que vient de faire Matthew Weiner, le scénariste le plus convoité du moment. Pour son bijou Mad Men, qui se déroule dans une agence de pub des années 60, le créateur a d'ores et déjà annoncé qu'il n'écrirait pas plus de six saisons. Même souhait de la part de Vince Gilligan, aux commandes de Breaking Bad, une série hallucinante qui met en scène un prof trafiquant de drogue, en phase terminale du cancer des poumons. « Mon but est de finir d'une manière cohérente, raconte-t-il. J'ai imaginé quatre ou cinq saisons, pas plus : nous avons commencé en étant honnêtes, je ne vois pas pourquoi on changerait. Mais, à l'heure qu'il est, impossible de savoir si le studio et la chaîne vont me donner leur accord... » Le bras de fer est loin d'être gagné.
Lucas Armati
En cliquant sur le lien vous avez en plus un résumé des fins de Lost (avis perso : mouaif), Six Feet Under (avis perso : génialissime), 24 (avis perso : ça aurait été quoi sans long métrage après?), Les Soprano (avis perso : osé mais ça m'a pas convaincu quand même). A ne pas lire si vous n'avez pas fini ces séries bien entendu (enfin assumez)
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 01 juil. 2010 22:52

The Guild (web série)

Je sais plus trop comment je suis tombé sur un lien qui m'a amené au clip "Do you wanna date my avatar?" qui est plutôt pas mal fait (les sous titres en anglais sont aussi les bienvenus) dans le genre (des humains jouant des perso de MMORPG) et là je me suis rendu compte que c'était tiré d'une web série http://www.watchtheguild.com/

En fait c'est Felicia day (qui a joué dans la fin de Buffy et puis dans “Dr. Horrible’s Sing-Along Blog” et aussi Dollhouse), fan de MMORPG a écrit sur son addiction en narrant l'histoire de membres d'une guilde de ce genre de jeux. Elle joue le rôle d'une fille (virée par son thérapiste) qui incarne Codex, guérisseuse du groupe, entourée de 3 mecs et 2 nanas tous bien différents (la femme au foyer qui joue et ne s'occupe pas de ses gamins, l'ado provoc, la fille un peu futile, le mec "super organisé qui s'y croit" - mon préféré etc).
Les épisodes durent 5 à 8 mn et on en est déjà à la saison 3. Les épisodes sont présents sur le site indiqués plus haut (la saison 2 est en vost mais que celle là je crois) ou sur youtube http://www.youtube.com/user/watchtheguild avec sous titres en anglais.

Alors c'est un peu/beaucoup de l'humour geek (pardon, g33k) même si pour ce que j'en ai vu, ça reste assez accessible quand même. Et pour une web série c'est plutôt pas mal. De ce que j'ai vu, ils sont très rarement en costume donc le clip est plus représentatif de l'humour que de l'aspect visuel de la série.

http://www.youtube.com/watch?v=urNyg1ftMIU[/video]

sinon j'ai commencé Mad Men (dans le genre "rien à voir" :poisson: )
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 06 août 2010 8:43

et un autre clip mais version Bollywood

http://www.youtube.com/watch?v=xMrN3Rh55uM[/video]

sinon j'ai commence Chuck (rien à voir non plus :poisson: )
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Arya
Danse avec les loups .... garous
Danse avec les loups .... garous
Messages : 353
Enregistré le : 03 déc. 2006 14:53
Localisation : dans ma tanière, avec mes potos loups

Re: Les séries télé (2)

Message par Arya » 08 août 2010 11:32

Une nouvelle qui devrait en ravir plus d'un (moi la première !)

http://livefeed.hollywoodreporter.com/2 ... pring.html
"Le problème, c'est que tu me parles avec des mots, et moi je te regarde avec des sentiments" [Pierrot le Fou]

Avatar du membre
Stéfanie
"Qu'est ce que tu fais pour la soirée?"
"Qu'est ce que tu fais pour la soirée?"
Messages : 7881
Enregistré le : 03 juil. 2006 17:55
Localisation : chez Diane
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Stéfanie » 08 août 2010 12:35


Ah yes !! :-)1 J'ai hâte de voir ce que ça donne, j'espère juste qu'ils vont pas être obligés de repousser la date une raison x ou y...

allez, printemps 2011, on y croit ^^
"Je voyais passer des ombres, et quand je les appelais, comme dans un autre monde, le brouillard les avalait..."
- monsoleiiil -
"Celui qui anticipe tous les dangers ne prendra jamais la mer."

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 16 sept. 2010 19:12

Personne ne regarde Mad Men ?? Z'avez tort !
j'ai trouvé cet article sur Le Temps (qui spoile un peu, je vous préviens) qui résume en quoi cette série est de haute tenue et dans la lignée des Soprano (35 ans avant et dans le milieu de la pub plutôt que de la mafia)
Nicolas Dufour a écrit :«Mad Men», fausse histoire de mâles

De retour ce jeudi 16 septembre sur Canal +, «Mad Men» évoque les années 1960, et notamment l’émancipation féminine, avec toujours plus de subtilité

Il doit être question d’hommes, puisque ce titre parle d’«hommes fous». En fait, le surnom que se donnaient les publicitaires new-yorkais. Mad Men, feuilleton qui suit ces nouveaux rois de la consommation dans les années 1960, arrive pour une troisième saison sur Canal + ce jeudi. Une histoire de femmes, pourtant.

Créée par Matthew Weiner, ancien des Soprano, Mad Men tourne autour de Don Draper (Jon Hamm), chef des créatifs de l’agence Sterling Cooper. On y suit les stratégies de son équipe autour de campagnes diverses, des cigarettes au rhum en passant par de rares opérations politiques. Cadrant, ou contrant, Don, plusieurs patrons; avant tout, l’associé Roger Sterling (épatant John Slattery), incarnation du cynisme ambiant. Avant même le lancement de la série, en 2007, Matthew Weiner disait au New York Times son intérêt pour ces hommes de pub, «qui étaient des fascinations nationales», «trop payés, buvant trop, fumant trop, et n’ayant aucun respect pour l’autorité».

Face à ces mâles d’un temps, des femmes de l’époque. Il s’est trouvé des critiques et des internautes pour juger Mad Men sexiste. Ses scénaristes exploiteraient les clichés de la condition féminine d’alors, l’affolant glamour des robes et des coiffures, pour comploter un défilé nostalgique.

Drôle d’interprétation, sachant que, parmi les 14 auteurs réguliers de la série, neuf sont des femmes. Et alors que, précisément, Mad Men décrit le virage. Ces années où tout bascule dans les rapports entre les sexes. Comme pour lester le propos, l’éditeur DVD a assorti la deuxième saison d’un documentaire sur la «naissance de la femme indépendante», longue analyse par des experts maniant les concepts des «études genre».

Ce n’était pas nécessaire. Avec une subtilité encore rare dans une fiction TV – mais Les Soprano avait ouvert la voie –, le feuilleton fait percevoir le changement. Trois figures le résument. Betty (January Jones), la femme cocufiée de Don, qui refuse d’abord la trahison conjugale, puis décide d’arranger son destin plus froidement, tout en restant sans cesse au bord de l’abîme. Autre registre, la plantureuse Joan (Christina Hendricks), cheffe du secrétariat, le profil a priori le plus conventionnel pour ce temps, mais à qui les auteurs donnent une rugosité qui en dit long sur l’avènement de nouvelles relations de travail, l’autre grande thématique de la série.

Enfin, l’antithèse, Peggy (Elisabeth Moss), entrée dans l’équipe des dessinateurs et rédacteurs à force d’audaces retenues et de sensibilité «féminine», bien sûr – un atout, pour la publicité. Membre du clan, mais écartée de ses rites. Référence, et boniche à la fois. Qui progresse par sa silencieuse ténacité: au début de la troisième saison, parlant à sa secrétaire, elle lancera: «J’ai un job, un bureau à moi, mon nom sur la porte, une secrétaire – vous… Et rien de tout cela ne me fait peur.» Une pause, regard, puis elle se rend compte: «Mais c’est vous qui avez peur…» Quelques lignes de dialogue pour résumer une décennie décisive. A supposer qu’elle puisse être pleinement appréhendée, la recette Mad Men est là. Cette évocation par touches, sans basculer dans la fresque historique ou la sociologie à l’emporte-pièce. Un ton dénué de regret, plutôt une plongée critique. Au mieux, les scénaristes sont nés pendant les années qu’ils parcourent – Matthew Weiner, en 1965, d’autres bien plus tard. Ils reviennent aux sixties comme aux sources, décapant certains mythes mais sans assener de jugement. Dressant parfois, pour eux-mêmes, des parallèles qui leur permettent d’affiner leur écriture: commentant un épisode durant la crise des missiles de Cuba, le créateur relève que «nous le concevions en plein krach économique». Soit. Si certains événements du temps de leur fiction s’imposent, comme la mort de Marilyn et, bientôt, les assassinats politiques, les conteurs gardent une distance qui rend cette toile de fond presque plus présente. De même, lorsqu’il s’agit de l’émancipation des femmes.

Dans une séquence de la deuxième saison, les Draper et un couple d’amis commençaient une partie de cartes dans une ambiance tendue. Un lent plan dévoilait les enfants assis sur l’escalier, qui écoutaient les mots des adultes: «La parole peut être héroïque», assure Matthew Weiner, pour démarquer ses personnages de la violence physique de ceux des Soprano . Les auteurs de Mad Men sont comme ces enfants. Surprenant les travers des parents en jouant à leur fiction. La série d’une génération.
et là c'est dans Télérama
Lucas Armati a écrit :Draper le (faux) magnifique
La série "Mad Men", dont la 3e saison débute ce soir sur Canal, cumule les récompenses aux Etats-Unis. Un succès auquel n'est pas étranger son héros fitzgéraldien, Don Draper, pubard mélancolique des sixties, incarnation troublante du rêve américain.

Mais qui est donc Don Draper ? Depuis le début de la série Mad Men, la question sous-tend tous les épisodes de cette fascinante plongée dans l'Amérique des années 1960 devenue culte, et qui vient de remporter pour la troisième année consécutive l'Emmy Award de la meilleure série dramatique. Pourtant, alors que les publicitaires de Madison Avenue reprennent du service sur Canal+ pour leur troisième saison (1), bien malin celui qui pourrait répondre. La série a beau tourner autour du héros Don Draper (pas un épisode où il n'apparaisse, pas un personna­ge qu'il ne connaisse), le saisir relève de la mission impossible.

Faute de mieux, on se raccroche alors à sa stature iconique, à sa silhouette amidonnée, à ses faux airs de Gregory Peck ou de Cary Grant (le film La Mort aux trousses ne met-il pas en scène un publicitaire accusé de mener une double vie ?). Charismatique mais méprisable, séduisant mais lâche, Don Draper n'est pas seulement ambivalent, comme peut l'être le héros de la série Dexter (flic le jour, il se transforme en serial killer la nuit). Derrière les volutes de fumée et les sourires de façade, il reste opaque, bien plus que tous les autres personnages de ce tableau désenchanté de l'Amérique des sixties, du directeur artistique Salvatore – marié et homo refoulé – à la gamine Sally – pas dupe face au monde des adultes...

Sur son CV, Don Draper est l'un des plus talentueux directeurs de création de sa génération, manipulateur de mots et d'imaginaires, auteur de slogans percutants pour les marques américaines les plus connues. Avec ses costumes cintrés et ses cheveux gominés, il est aussi un incontrôlable charmeur, qui va insolemment de femme en femme, laissant sa magnifique épouse Betty s'embourber dans son statut de desperate housewife. Il apparaît également de plus en plus dans cette troisième saison sous les traits d'un véritable « mensonge publicitaire », un fuyard déraciné aux origines inconnues, qui n'a pas hésité à usurper le nom d'un autre au retour de la guerre...

Pour définir son personnage principal, le créateur de la série, Matthew Weiner (un ancien scénariste des Soprano), parle d'abord de lui. Quand il commence à écrire le pilote de la série, Matthew Weiner a 36 ans (le même âge que Don Draper dans la première saison!), un boulot, une femme, des enfants. Le bonheur ? Pas vraiment : Weiner a l'impression de passer à côté de sa vie. Ce sentiment d'aliénation va nourrir le profil psychologique de son héros, roc mélancolique qui tente d'aller contre son destin.

Côté littérature, Weiner revendique l'influence des romans de Francis Scott Fitzgerald. On retrouve, chez Gatsby (le magnifique) comme chez Don, cette même réflexion sur l'identité de classe : malgré la maison coquette, les beaux costumes, la Cadillac, l'orphelin sans le sou n'intégrera jamais parfaitement les codes du monde classieux dans lequel il évolue. Jamais à sa place, il est une incarnation chancelante de l'american dream, à l'heure où le pays commence à douter de lui-même : toujours prêt à repartir de zéro (« En déposant les enfants, dit-il à sa maîtresse, je t'ai vue dans la cour, j'avais envie que tu montes et qu'on s'enfuie »), il se montre cependant incapable d'assumer « l'après », de construire le long terme. Jusqu'à quand ? Avec des bouleversements professionnels et personnels inédits, la fin en apothéose de la saison 3 marque un tournant décisif pour l'imperturbable Don Draper. Impossible d'y échapper, l'heure des choix semble avoir enfin sonné.
.
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 24 oct. 2010 12:29

Parce que je ne veux pas regarder que des séries hyper ambitieuses et pointues, je me suis mis récemment à Chuck, une sorte de Max la menace réactualisée, série d'espionnage qui ne se prend pas du tout au sérieux (pas "24h chrono", en somme).
Le pilote est extrêmement bien fait (en lorgnant vers Matrix) et installe la série : on apprend comment Chuck un gentil loser au jadis grand potentiel (viré de Stanford par son coloc qui l'a dénoncé pour triche ET lui a piqué sa copine) bosse au Buy More (genre de Darty) entouré de losers et obtient par hasard (et via sa nemesis) plein de secrets gouvernementaux dans sa tête. Ce qui implique qu'il "flashe" sur des dangers et qu'il est devenu précieux aux yeux de la CIA et NSA qui envoient chacun un agent pour veiller sur lui. Chuck devient donc espion malgré lui auprès de la séduisante Sarah et du monolithique Casey (joué par l'immense Adam Baldwin). Autour de lui son entourage (familial ou professionnel) ne doit pas savoir qu'il est en mission pour le gouvernement, ce qui amène des quiproquos plutôt rigolos.

Au début, je me suis dit que la série entre dans les petits plaisirs coupables, sympa mais vite oublié. Et puis en fait, il y a une vraie cohérence et trame de fond (voire mythologie) au fil des épisodes, c'est surprenant de voir tant de qualités là où je ne m'y attendais pas. La saison 2 est époustouflante et prépare un nouveau tournant in extremis (la série a failli être arrêtée), qui me paraît un peu être du quitte ou double.
Je vais finir Mad Men et je vous tiens au courant ^^

S'il y a des fans, je conseille Africa massacré par Jeffster 2x14 :mrgreen:
http://www.youtube.com/watch?v=x3UXWrYEpYI[/video]

une version un peu plus longue ci dessous mais ça révèle des moments clés de la narration ;)
et puis j'ai trouvé des fans de Bryce Larkin ^^
http://www.youtube.com/watch?v=bpYhZM68NDI[/video]
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 07 nov. 2010 23:41

Mad Men saison 3
C'est toujours aussi hallucinant. Les plans sont des toiles de maitre, tout est réfléchi (musique de fin d'épisode par exemple), les personnages sont à la fois fascinants et misérables et tout cela se met en place puis évolue par petites touches, le genre de truc qu'on pourrait ne pas voir si on n'y fait pas attention (ou si on ne se concentre que sur l'action). Ce n'est pas une série "facile" c'est évident. Mais c'est de l'Art, pas aussi inaccessible qu'on pourrait le croire.

Mad Men saison 4, toujours le même constat (même si pour la fin j'oscille entre "conformisme" et "prise de risque", on verra par la suite).
Je vais pas répéter ce que j'ai écrit au dessus car c'est toujours pareil (et c'est dur de se lasser de la quasi perfection). A noter des plans super intelligents (trois femmes dans l'ascenseur pour clôturer 4x09 "The Beautiful Girls" non ce n'est pas un hasard), un épisode fabuleux où un combat de boxe virtuel se passe pendant un combat de boxe historique entre Cassius Clay et Sonny Liston et des scènes "signifiantes" sans avoir l'air d'y toucher (le milk shake dans le dernier épisode). Les personnages vont et viennent, se développent de manière cohérente et même si la série s'appelle Mad Men, la place des femmes (et l'évolution de cette place au fil du temps) y est prépondérante.
Je répète, si vous attendez du tout cuit, pré pensé, cette série n'est sans doute pas pour vous. Si ce n'est pas le cas, tentez l'expérience :-)1
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 04 janv. 2011 0:12

le classement séries 2010 de Télérama (merci à RdN pour le lien)
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 05 févr. 2011 22:14

Les Invincibles

Adaptation française d'une série québécoise, la première saison (8 épisodes) a été diffusée sur Arte et la 2e est en cours de diffusion.

Image
Quatre copains tout juste trentenaires font un pacte pour avoir de la liberté et profiter de leur jeunesse, ce qu'ils ont peu fait jusqu'ici. Cela parait très con et complètement immature ? Ca l'est.... :-s
Dans l'ordre de la photo ci dessus : Mano, Hassan, FX et Vince sont amis d'enfants et vivent à Strasbourg. Ils sont au demeurant assez peu sympathiques, il faut bien le dire...
La trame narrative est à trois niveaux : ce qu'on voit à l'écran, des réactions "face caméra" comme s'ils étaient filmés (mais quand? et par qui ?) et finalement une BD montrant les protagonistes en tant que super héros. Ce niveau (tout en allégorie est aussi assez inégal....).
Les personnages sont peu sympathiques mais les acteurs sont bons. Ca manque de filles? Pas tant que ça, il y a pas mal de nanas avec pas mal de tempérament (c'est rien de le dire....). Et puis aussi des personnalités pour les parents (Clémentine Célarié, Jacky Berroyer etc). Il me semble que la partie "description de cette génération" est assez authentique (même si caricaturée). D'un autre côté, j'ai bien aimé que cela se passe à Strasbourg mais au final, ils "utilisent" peu la ville, c'est dommage (ou pas car les successions de cartes postales, cela peut être lassant).
Bref, pas une grande série mais un moment sympa sur une belle bande de bras cassés.
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 14 mars 2011 21:40

on commençait à en parler alors que ça se terminait et je pense toujours que Les Soprano est une série très intelligente qui demande à ce que les spectateurs aillent au delà de ce qu'ils perçoivent (et comme le créateur est un mec très cultivé, c'est pas évident du tout d'avoir *toutes* les références).

La fin ne vous a pas paru claire ? Eh ben ce blog donne énormément de détails (en anglais) : http://masterofsopranos.wordpress.com/t ... f-the-end/
bien entendu ce n'est qu'une opinion ;)
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 18 mars 2011 9:32

L'Hiver vient


Image
Image
Image
Image
Image

(et en plus le tome 5 VO est annoncé pour le 12/7/2011, enfin)
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Stéfanie
"Qu'est ce que tu fais pour la soirée?"
"Qu'est ce que tu fais pour la soirée?"
Messages : 7881
Enregistré le : 03 juil. 2006 17:55
Localisation : chez Diane
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Stéfanie » 18 mars 2011 11:08


:love: !!!
"Je voyais passer des ombres, et quand je les appelais, comme dans un autre monde, le brouillard les avalait..."
- monsoleiiil -
"Celui qui anticipe tous les dangers ne prendra jamais la mer."

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 21 mars 2011 0:50

j'ai vu hier la saison 4 (vo sous titres en anglais) de The Guild et c'est toujours sympa à voir.

Wil Weathon est top en "méchant" (ici comme dans The Big Bang Theory), je savais pas qu'il avait joué dans Standy me (1986), que j'ai pas vu.



Pendant la grève des scénaristes, Joss Whedon s'amuse à faire une web série : Doctor Horrible's Sing-Along Blog. Trois épisodes d'une quinzaine de minutes racontant l'histoire de l'horrible Doctor Horrible (Neil Patrick Harris, le Barney de How I met your mother), contre son rival, le héros Captain Hammer (Nathan Fillion, voir Firefly, Buffy, Castle) et amouraché de Penny (Felicia Day, Buffy et The Guild). Son homme de main c'est Moist (Simon Helberg, aka Howard dans The Big bang theory).

Trois épisodes musicaux jamais passés à la télé et plutôt pas mal faits (j'aime beaucoup la chanson d'ouverture de l'épisode 2)
Et les voici en VOST
http://www.youtube.com/watch?v=C4eghPwPYXk[/video]
http://www.youtube.com/watch?v=Eoruu812zqk[/video]
http://www.youtube.com/watch?v=Esui95wsh70[/video]
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 11 avr. 2011 20:35

Le Trône de fer (saga e bouquins non terminée à ce jour mais apparemment si l'auteur ne repousse pas une 4579e fois, le tome 5 VO c'est d'ici peu) : HBO a commencé une série à ce sujet.
Télérama a écrit :Pour faire patienter les téléspectateurs américains jusqu’à la fin du mois, la chaîne HBO a mis en ligne les 14 premières minutes de Game of Thrones, sa première série de « medieval Fantasy. » Un cadeau dont les internautes français peuvent aussi profiter…
Premier épisode dans quelques jours et il y a déjà un avant goût, on dit "merci HBO" :-)1
http://www.hbo.com/video/video.html?vie ... oplay=true

Bien entendu c'est en vo sans les sous titres (mais ça parle peu). En cherchant bien ("ailleurs"), on peut trouver une vost :pasmoi:
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 14 avr. 2011 23:20

Fortunes était un téléfilm qui fut ensuite décliné en série (saison 1 de 8 épisodes en 2011 sur Arte)

Il raconte l'histoire d'une bande de quatre copains qui veulent se faire du pognon et se situe dans la ville de Tours. Trois de ces quatre copains (2 frères en fait dans le tas) sont d'origine maghrébine, le dernier est gitan. On suit leurs aventures...

Perso le postulat de base "se faire de la thune" me parait assez faible (mais assez large pour englober des tas d'histoires). Le seul point positif que je trouve à la série, c'est de montrer une France de nos jours assez "normale" : un Français d'origine arabe vit avec une Française d'origine portugaise. Bien sur, cela fait quelques histoires au sujet de leur fils vu que les parents veulent qu'il soit circoncis/baptisé (suivant la "branche"). Les (grands-)mères sont d'ailleurs très caricaturales.
Et puis la rivalité avec les Chinois est aussi rigolote, il faut bien le dire (une version comique de Gangs of New York mais à Tours et sans violence ou presque^^). Bref, il y a un côté ethnique décontracté et assez laïc : la jeune génération choisit des prénoms français pour les enfants, ne mange pas de porc mais fume et boit

Le souci, c'est qu'à coté de cela, il ne se passe pas grand chose de passionnant : des combines immobilières (pourtant intéressant le côté "terroir/enracinement" de ces Français "pas de souche), des digressions sur la famille de chacun, le foot, le Liban. Mouaif....

La bande son est moins péchue que pour les Invincibles. Les acteurs sont pas mauvais (et souvent super bien sapés), y a juste le rôle du Gitan qui parait pas crédible (même s'il ressemble à Michael Madsen et que la série fait des clins d'oeil bien marqués à Tarantino)

A la fin, on voit un "A suivre", je suis pas sûr d'en être
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 18 avr. 2011 21:10

Télérama a écrit :Pour suivre au plus près l’actualité des séries, nous vous proposons la critique des nouveautés américaines dès leur diffusion outre-Atlantique. Aujourd’hui, “Game of thrones”, adaptation soignée de la saga de George R.R. Martin “Le Trône de fer”. Qui signe l'arrivée (en force) d’HBO dans la fantasy. Costaud.

Après la saga mafieuse (Les Soprano), le polar réaliste (Sur écoute) et les drames historiques (The Pacific, Rome), la chaîne câblée HBO, mètre étalon des séries de qualité, se lançait hier dans la fantasy, genre littéraire popularisé sur papier comme sur grand écran par Le Seigneur des Anneaux. C’est encore un best-seller qui est adapté ici, Le Trône de fer de George R.R. Martin, complexe histoire de guerre, de trahisons, de territoires mythologiques et de menaces fantastiques. Pas de panique cependant : les responsables de l’adaptation parviennent, du moins dans ce premier épisode, à une certaine clarté, préférant donner vie à leurs personnages et dessiner les contours de l'histoire plutôt que de nous en mettre plein la vue.

Les enjeux généraux, qui s’entremêleront rapidement d’intrigues secondaires, sont (plutôt) limpides : sur un continent imaginaire, Westeros, le roi Baratheon règne en paix, depuis qu’il a mené la rébellion contre le roi fou Aerys II Targaryen. A la mort de son bras droit, il demande à Eddard Stark (le héros de la série*, joué par Sean Bean), qui gouverne le Nord du royaume, de venir l’aider dans la capitale. Sa vie serait menacée par quelqu’un de son entourage. Au même moment, le descendant de Targaryen, lui aussi fou, prépare une guerre en s’alliant à une puissante tribu nomade au Sud, alors même qu'au Nord d’étranges créatures assoiffées de sang semblent elles aussi s’apprêter à passer à l’attaque…

On retrouve dans Game of thrones tous les éléments du genre medieval fantasy, mélange de fantastique et de récit moyenâgeux. Tourné en Irlande du Nord et à Malte, la série regorge de décors magnifiques, de somptueux costumes, de chevaux, d’épées et de châteaux. Mis en scène par Tim Van Patten, réalisateur fétiche de HBO (The Pacific, Rome, Les Soprano, Boardwalk Empire, Deadwood…), ce pilote est une merveille pour les yeux, ne laissant apercevoir que rarement ses artifices et offrant quelques séquences de toute beauté, dont une magnifique ouverture enneigée. Les fans du genre seront donc comblés. Pour autant, HBO ne renonce pas à ce qui a fait sa renommée, une narration de qualité et des personnages complexes.

Pour peu qu’on s’accommode des lourdeurs du genre – les barbares chevelus qui s’accouplent comme des animaux, les fiers soldats, les dialogues parfois pompeux –, Game of thrones offre un drame sombre aux multiples ramifications épiques, sentimentales et politiques, qui devrait satisfaire l’exigence des amateurs des séries d’HBO. Servie par un casting de qualité (Sean Bean, Lena Headey, Peter Dinklage et beaucoup d’autres), ce projet imposant, qui écrase comme on s’y attendait le passable Camelot, ne cherche sans doute pas à concurrencer l’intelligence de Sur écoute, En analyse ou Treme. C’est un grand spectacle de qualité, qui a les moyens de ses ambitions, et devrait faire date dans l’histoire de la fantasy à la télévision.

Pierre Langlais
Ouais enfin Westeros c'est une (immense) île que contrôle Robert Baratheon. Le Targaryen en exil est sur un autre continent à l'est (en tout cas dans les bouquins)
* faudrait lire les livres avant de faire ce genre de phrases définitives, ça pourrait aider :mrgreen:
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Stéfanie
"Qu'est ce que tu fais pour la soirée?"
"Qu'est ce que tu fais pour la soirée?"
Messages : 7881
Enregistré le : 03 juil. 2006 17:55
Localisation : chez Diane
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Stéfanie » 19 avr. 2011 7:10


+2 :mrred:

"oui, mais pour combien de temps ?" :-)p

Quoi qu'il en soit, merci pour l'article : j'ai hâte de pouvoir regarder le premier épisode ;)
"Je voyais passer des ombres, et quand je les appelais, comme dans un autre monde, le brouillard les avalait..."
- monsoleiiil -
"Celui qui anticipe tous les dangers ne prendra jamais la mer."

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 10 mai 2011 0:29

Dollhouse (maison de poupées) est une série créée par Joss Whedon (connu pour avoir crée Buffy, Angel, Firefly ou le Dr. Horrible's Sing-Along Blog) qui a duré deux saisons de 13 épisodes (enfin presque 13) chacune.
Elle raconte l'histoire d'une société ultra secrète à Los Angeles qui héberge des "dolls" vidé(e)s de leur personnalité et qui sont loué(e)s à des personnes très riches suivant leurs besoins. Avant de partir, on leur met une "empreinte" dans la tête en fonction de ce qui est recherché par le client. Puis, à leur retour, on les vide de l'empreinte jusqu'à la prochaine fois. A coté de cela, Ballard qui bosse pour le FBI tente de démontrer que la dollhouse n'est pas une légende urbaine.

Sur le papier c'est très séduisant car cela peut donner pas mal de réflexion sur notre identité, notre conscience (et tout ce que cela implique sur le fait de "sauvegarder son empreinte" avant de la réimplanter dans une autre poupée.... bref une sorte de quasi éternité). Sur le papier, c'est aussi bancal car les missions répétitives (outre que cela fait un peu "putes de luxe" quand même) font penser à du simili Alias (pas vu) ou Caméléon avec en négatif, le fait que les dolls ne se souviennent de rien et donc n'évoluent pas (ce qui est emmerdant pour une série).
Autre point faible : tout est centré sur Echo (Eliza Dushku), sans doute car Whedon n'avait pas pu faire la série Faith. Comme elle est aussi productrice, on la voit tout le temps... et franchement le show n'en sort pas grandi : ce n'est pas une excellente actrice et beaucoup de gens se demandent ce que Whedon lui trouve (à part le fait qu'elle abuse de rôles de salope ou de minaudeuse....).

Il en sort que la série est un gâchis par rapport à ce que cela aurait pu être. Les cinq premiers épisodes sont d'un niveau vraiment bas, limite indigents. Après, cela devient un peu moins pire quand on a un peu plus de "toile de fond" (et pas juste le Echo-show). Malgré ses mauvaises audiences sur la Fox (qui avait déjà pourri Firefly), la série gagne un répit. Dans le coffret DVD de la saison 1, il y a un épisode bonus (le 13e, donc) qui montre la situation dix ans plus tard. Décor post apocalyptique, ambiance fabuleuse, très bons acteurs (Felicia Day), cela agit comme un mega spoiler mais donne un gros intérêt à la série.
La saison deux est d'ailleurs bien mieux écrite, plus rythmée (les épisodes durent 42 mn au lieu de 49) avec beaucoup plus d'ampleur. Le 13e épisode de la saison 2 suit le 13e de la saison 1 et il existe une certaine unité. Au moins, la fin est réussie et la série a un sens. C'est juste dommage qu'il y ait autant de scories au départ.

Bref je ne sais pas trop si je vous recommande cette série avec un décor de dollhouse aseptisé (tout en bois, musique gnangnan), quelques bons acteurs (qu'on a vu souvent ailleurs chez Whedon par exemple, Alan Tudyk, Summer Glau, Amy Acker), quelques personnages faiblards (Topher le "scientifique" de génie est un poil trop jeune ou sinon c'est un super génie) et un scénario qui met du temps à démarrer. En partant de super bas, cela finit assez haut, c'est déjà ça. Et il n'y a que 26 épisodes. Mais après cet autre demi-échec, je me dis que l'aura de Whedon va ternir un peu plus (et sans doute à raison)
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 21 juil. 2011 17:03

Nos cinq leçons des nominations aux Emmy Awards 2011
Principales nominations

Meilleure série dramatique
Boardwalk Empire
Dexter
Friday Night Lights
Game of thrones
The Good Wife
Mad Men

Meilleur acteur dans une série dramatique
Steve Buscemi - Boardwalk Empire
Kyle Chandler - Friday Night Lights (Les Lumières du vendredi soir)
Michael C. Hall - Dexter
Jon Hamm - Mad Men
Hugh Laurie - Dr House
Timothy Olyphant - Justified

Meilleure actrice dans une série dramatique
Kathy Bates - Harry's Law
Connie Britton - Friday Night Lights (Les Lumières du vendredi soir)
Mireille Enos - The Killing
Mariska Hargitay - New York Unité Spéciale
Julianna Margulies - The Good Wife
Elisabeth Moss - Mad Men

Meilleur second rôle féminin dans une série dramatique
Kelly McDonald - Boardwalk Empire
Christina Hendricks - Mad Men
Michelle Forbes - The Killing
Archie Panjabi - The Good Wife
Margo Martindale - Justified
Christine Baranski - The Good Wife

Meilleur second rôle masculin dans une série dramatique
John Slattery - Mad Men
Andre Braugher - Men of certain age
Walton Goggins - Justified
Peter Dinklage - Game of thrones
Josh Charles - The Good Wife
Alan Cumming - The Good Wife

Meilleure série comique
The Big Bang Theory
Glee
Modern Family
The Office
Parks and Recreation
30 Rock

Meilleure actrice dans une comédie
Edie Falco - Nurse Jackie
Tina Fey - 30 Rock
Laura Linney - The Big C
Melissa McCarthy - Mike & Molly
Martha Plimpton - Raising Hope
Amy Poehler - Parks and Recreation

Meilleur acteur dans une comédie
Alec Baldwin - 30 Rock
Louis C.K. - Louie
Steve Carell - The Office
Johnny Galecki - The Big Bang Theory
Matt LeBlanc - Episodes
Jim Parsons - The Big Bang Theory

Meilleur second rôle féminin dans une comédie
Jane Lynch - Glee
Betty White - Hot in Cleveland
Julie Bowen - Modern Family
Kristen Wiig - Saturday Night Live
Jane Krakowski - 30 Rock
Sofia Vergara - Modern Family

Meilleur second rôle masculin dans une comédie
Jon Cryer - Mon oncle Charlie
Chris Colfer - Glee
Jesse Tyler Ferguson - Modern Family
Ed O'Neill - Modern Family
Eric Stonestreet - Modern Family
Ty Burrell - Modern Family

Meilleur minisérie ou téléfilm
Cinéma Vérité
Downton Abbey
The Kennedys
Mildred Pierce
The Pillars of the Earth
Too big to Fail

Meilleure actrice dans une minisérie ou un téléfilm
Kate Winslet - Mildred Pierce
Elizabeth McGovern - Downton Abbey
Diane Lane - Cinema Vérité
Taraji P. Henson - Taken from me : The Tiffany Rubin Story
Jean Marsh - Upstairs downstairs

Meilleur acteur dans une minisérie ou un téléfilm
Greg Kinnear - The Kennedys
Barry Pepper - The Kennedys
Edgar Ramirez - Carlos
William Hurt - Too big to Fail
Idris Elba - Luther
Laurence Fishburne - Thurgood
Séries américaines : notre palmarès de la fin de saison 2010-2011 (on a le droit de pas être d'accord)
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 05 mars 2012 8:40

Game of Thrones revient le 1er avril aux États Unis
http://www.youtube.com/watch?v=UV3RflsNxak]http://www.youtube.com/watch?v=UV3RflsNxak[/video]

Ecoutez bien Arya "Anyone can be killed" :pasmoi:
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
laurence*
Le cœur des tenniswomen bat plus fort pour les tennismen
Le cœur des tenniswomen bat plus fort pour les tennismen
Messages : 4284
Enregistré le : 09 déc. 2004 21:16
Localisation : Lyon

Re: Les séries télé (2)

Message par laurence* » 06 mars 2012 0:54

Faudrait déjà que j'essaye de voir la première saison :-)p
En tout cas le tome 13 sort en français dans quelques jours, je crois que je ne vais pas attendre la version poche (en janvier 2013) :pasmoi:
Même serrées à cinq dans une chambre de Formule 1, j'échangerais pas ma place... même si on dort par terre!

"Happiness only real when shared" (Into the Wild)

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 06 mars 2012 7:19

le tome 5 VO est bien sorti mi juillet et je patiente alors bon ^^
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Stéfanie
"Qu'est ce que tu fais pour la soirée?"
"Qu'est ce que tu fais pour la soirée?"
Messages : 7881
Enregistré le : 03 juil. 2006 17:55
Localisation : chez Diane
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Stéfanie » 06 mars 2012 7:39


"Power resides where men belive it resides. It's a trick, a shadow on the wall." o:-)

"Je voyais passer des ombres, et quand je les appelais, comme dans un autre monde, le brouillard les avalait..."
- monsoleiiil -
"Celui qui anticipe tous les dangers ne prendra jamais la mer."

Memesse
Bénabarge
Bénabarge
Messages : 854
Enregistré le : 15 mars 2004 6:41
Localisation : dans Ch'nord, comme les blaireaux, 13 à table...
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Memesse » 06 janv. 2014 12:53

Personne ne parle de Breaking Bad, que je viens seulement de découvrir -très en retard, je le concède- et qui est une série assez atypique -trouve-je- bien qu'on puisse y voir un léger parallèle avec Dexter...
Putain de pudeur
Tu fais taire les cÂœurs, mais
Quand sonne lÂ’heure
On se sent vide des mots quÂ’on nÂ’a pas dits
On rÂ’grette cÂ’quÂ’on nÂ’a pas dit

Avatar du membre
klem ogre de benabarback
"Pourrisseur noble" compulsif
Messages : 12610
Enregistré le : 10 juin 2003 18:05
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par klem ogre de benabarback » 06 janv. 2014 20:09

Vu les premières saisons, c'est addictif et original !
Et puis voir le père de Malcolm en total contre emploi c'est merveilleux !
Photos ?
Bisou Petite Fleur :-x-:
EBT ?

Est-ce de ma faute à moi si j’aime le café et l’odeur des ptits chats
me coucher tard la nuit me lever tôt après minuit
aller au resto et boire des diabolos ?
à notre santé !


Urban Trip Paris

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 06 janv. 2014 22:52

Dans ma "pile à voir" pour "un jour" ;)
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
klem ogre de benabarback
"Pourrisseur noble" compulsif
Messages : 12610
Enregistré le : 10 juin 2003 18:05
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par klem ogre de benabarback » 07 janv. 2014 9:43

Ou peut être une nuit !!! :poisson:
Photos ?
Bisou Petite Fleur :-x-:
EBT ?

Est-ce de ma faute à moi si j’aime le café et l’odeur des ptits chats
me coucher tard la nuit me lever tôt après minuit
aller au resto et boire des diabolos ?
à notre santé !


Urban Trip Paris

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par Num » 07 janv. 2014 23:42

Près de Bordeaux Lac je m'étais endormi ??
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
klem ogre de benabarback
"Pourrisseur noble" compulsif
Messages : 12610
Enregistré le : 10 juin 2003 18:05
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Les séries télé (2)

Message par klem ogre de benabarback » 08 janv. 2014 9:51

Chacun ses fantasmes ! :menfous:
Photos ?
Bisou Petite Fleur :-x-:
EBT ?

Est-ce de ma faute à moi si j’aime le café et l’odeur des ptits chats
me coucher tard la nuit me lever tôt après minuit
aller au resto et boire des diabolos ?
à notre santé !


Urban Trip Paris

Manongrigri
Messages : 3
Enregistré le : 27 mai 2015 16:56

Re: Les séries télé (2)

Message par Manongrigri » 27 mai 2015 17:36

Memesse a écrit :Personne ne parle de Breaking Bad, que je viens seulement de découvrir -très en retard, je le concède- et qui est une série assez atypique -trouve-je- bien qu'on puisse y voir un léger parallèle avec Dexter...
J'adore Breaking Bad !! Une des meilleures séries que j'ai regardé pour le moment. Tiens en parlant de série qui traite de drogue, je ne sais pas si vous aviez vu cette scène de la série Plus Belle La Vie concernant le cannabis et qui avait fait polémique. Je viens de lire un article qui en parle sur ce site, personnellement je trouve ça drôle :).

Sinon en ce moment niveau série je suis fan d'Arrow et House of cards aussi !

Répondre