Un peu de cinéma (2008)

Retrouvez ici des discussions animées où l'on parle bien sur de Bénabar, mais aussi de bien d'autres choses.

Si vous êtes perdus, cliquez ici et suivez le "Guide" (pas encore remis à jour pour la version phpbb3)
Une question à poser sur Bénabar ou sur le forum? Vérifiez qu'elle n'a pas déjà été posée

Modérateur : Modérateurs

Règles du forum
Pas encore le temps de faire une annonce digne de ce nom, pour l'instant je vais au plus rapide.

Le guide (pas encore mis à jour pour phpbb3 mais y a plein d'infos utiles aussi sur Bénabar et le forum qui sont toujours d'actualité) c'est . Pour voir si on n'a pas déjà répondu à votre question (si vous vous la posez, d'autres l'ont peut être déjà fait avant... et le moteur de recherche est pas terrible pour tout ce qui est avant avril 2008) c'est par .

Les présentations (et autres liens) c'est


Pour retrouver les posts de l'ancien forum (méthode d'installation) c'est ici
Damien A.
Dieu du stade.... mais pas ce soir
Dieu du stade.... mais pas ce soir
Messages : 1865
Enregistré le : 16 oct. 2006 23:43
Localisation : Sèvres (92)
Contact :

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Damien A. » 12 mai 2008 14:43

Lyla a écrit :Bah ce qui est sur c'est que Marion ne pouvait pas être dans l'épisode II puisqu'il se déroule un an avant le I et que dans le I c'est les retrouvailles... pour le III par contre on ne sait pas pourquoi elle ne revient pas !!!!
Un an avant ? Georges avait déjà une idée en tête alors :mrgreen: Par contre dans le film c'est pas évident où mes souvenirs sont flous, faut dire que le 2 je l'ai très peu vu c'est le moins intéressant des trois pour moi.

Avatar du membre
Lyla
Bénabarge
Bénabarge
Messages : 804
Enregistré le : 26 nov. 2006 12:54
Localisation : 69300

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Lyla » 12 mai 2008 14:59

Damien A. a écrit :
Lyla a écrit :Bah ce qui est sur c'est que Marion ne pouvait pas être dans l'épisode II puisqu'il se déroule un an avant le I et que dans le I c'est les retrouvailles... pour le III par contre on ne sait pas pourquoi elle ne revient pas !!!!
Un an avant ? Georges avait déjà une idée en tête alors :mrgreen: Par contre dans le film c'est pas évident où mes souvenirs sont flous, faut dire que le 2 je l'ai très peu vu c'est le moins intéressant des trois pour moi.
Bah oui ça se passe un an avant (Georges aime bien nous paumer au niveau date hein !!!!), mais moi aussi c'est celui que j'ai le moins vu, parce que bof bof.... Je pense que c'est le trois que j'ai le plus vu, because Sean/Harrison ça claque (comme le fouet d'Indy) !!!!!!
Forum officiel d'Alexis HK: http://alexishk.aceboard.fr

Damien A.
Dieu du stade.... mais pas ce soir
Dieu du stade.... mais pas ce soir
Messages : 1865
Enregistré le : 16 oct. 2006 23:43
Localisation : Sèvres (92)
Contact :

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Damien A. » 12 mai 2008 20:35

Lyla a écrit :(Georges aime bien nous paumer au niveau date hein !!!!)
Et encore c'est rien à coté de la Guerre des Etoiles. C'est peut être pour cela que j'ai rien vu :grrrrr:

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Num » 12 mai 2008 23:13

Je suis allé voir sans grande conviction Iron man de Jon Favreau

Je connaissais quasiment pas le Comics (un magnat de l'industrie de l'armement cynique et playboy à souhait) suite à son enlèvement par des méchants qu'il a armés (indirectement) crée une super armure que pour lui (au début avec une forge version antiquité c'est un poil drole quand même). Bon OK c'est moins basique que ça.

Alors c'est pas génialissime et la fin traine un peu en longueur car c'est pas la partie qui m'intéresse le plus (et le film est une intro pour une suite en fait). Mais quand même, y a un petit côté irrévérencieux qui est très bienvenu dans une grosse production américaine. Dans le personnage de Stark bien entendu, mais surtout dans la vision de ce que font les Etats-Unis au Moyen Orient.
Sinon, il y a les acteurs. OK je suis fan de Robert Downey Jr (autant que j'aime pas Louis Garrel, c'est dire :mrgreen: ) et franchement, il est parfait pour le rôle (et en fait des caisses, oui c'est vrai mais c'est normal). Gwyneth Paltrow son assistante est très bien aussi... et j'avais pas reconnu Jeff Bridges :-s Il manque un vrai méchant quand même....
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Damien A.
Dieu du stade.... mais pas ce soir
Dieu du stade.... mais pas ce soir
Messages : 1865
Enregistré le : 16 oct. 2006 23:43
Localisation : Sèvres (92)
Contact :

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Damien A. » 13 mai 2008 1:43

C'est le genre de film qu'il faut aller voir dans un certains états d'esprit, complètement détaché des basses questions métaphysiques que j'évite de me poser quand je vais voir un film (je suis pas un professionnel du cinéma donc). En l'occurence les adaptations des comics de Marvel, faut y aller pour passer un bon moment mais pas pour voir tel ou tel grandes performances artistiques et encore moins pour chercher une quelconque critique à tel ou tel maux de la société.
Enfin c'est ma philosophie. C'est comme cela qu'avec trois potes, on avait réussi à passer un bon moment devant un film ridicule (alors que c'était pas le but recherché par le réalisateur).

Pour apprécier un film, il faut d'abord, bien s'entourer et se préparer mentalement à ce qu'on va voir. En gros c'est du sport :mrred:

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Num » 13 mai 2008 7:41

Damien A. a écrit : En l'occurence les adaptations des comics de Marvel, faut y aller pour passer un bon moment mais pas pour voir tel ou tel grandes performances artistiques et encore moins pour chercher une quelconque critique à tel ou tel maux de la société.
une exception de taille à mes yeux : Spiderman, qui est un blockbuster pas débilisant
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Lyla
Bénabarge
Bénabarge
Messages : 804
Enregistré le : 26 nov. 2006 12:54
Localisation : 69300

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Lyla » 13 mai 2008 12:47

Num a écrit :
Damien A. a écrit : En l'occurence les adaptations des comics de Marvel, faut y aller pour passer un bon moment mais pas pour voir tel ou tel grandes performances artistiques et encore moins pour chercher une quelconque critique à tel ou tel maux de la société.
une exception de taille à mes yeux : Spiderman, qui est un blockbuster pas débilisant
Oui enfin le troisième tu repassera quand même. Y a les batman de Burton aussi qui sont bien quand on parle Comics....
Forum officiel d'Alexis HK: http://alexishk.aceboard.fr

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Num » 13 mai 2008 13:12

le 3e je pense que c'est mon préféré (peut être car c'était en VO non sous titrée sur un écran hénaurme et que j'ai rien compris) ^^.

je restais dans la citation de Damien (les adaptations de Marvel) pour ça que j'ai pas cité Batman (que j'ai pas vu depuis des lustres et qui m'avaient pas si impressionnés que ça à l'époque par rapport à d'autres Burton je veux dire)
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Damien A.
Dieu du stade.... mais pas ce soir
Dieu du stade.... mais pas ce soir
Messages : 1865
Enregistré le : 16 oct. 2006 23:43
Localisation : Sèvres (92)
Contact :

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Damien A. » 13 mai 2008 13:33

En même temps les Spiderman sont les moins divertissant et les plus prises de tête, voir "enfantin" pour moi (ah si y'a Dardevil, lui il est inintéressant dans tout les domaines, enfin pour moi). Mon préféré reste Hellboy dont j'attends toujours avec impatience le deuxième opus qui devrait plus trop tarder maintenant.

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Cécilia » 13 mai 2008 22:37

Damien A. a écrit :Pour apprécier un film, il faut d'abord, bien s'entourer et se préparer mentalement à ce qu'on va voir. En gros c'est du sport :mrred:
:plaitil: S'il faut que je me prépare mentalement à chaque fois que je vais voir un film, j'vais pas m'en sortir... :mrgreen:

Avatar du membre
craquinette
A tué un chasseur ce matin
Messages : 1619
Enregistré le : 11 oct. 2003 17:15
Localisation : Lyon

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par craquinette » 14 mai 2008 20:39

Suis allée voir " Deux jours à tuer " de Jean Becker

L'histoire d'un homme, qui, du jour au lendemain, en un petit week end, envoie tout valser : sa femme, son boulot publicitaire, ses amis ...
Oui mais pourquoi ? ...

Dupontel est encore une fois très bon ( :youpiyouuu: ) et je trouve qu'on ne s'attend pas tellement à ce qui se passe au fur et à mesure du film. Enfin, en tout cas, je ne l'ai pas senti venir. Tout est très bien amené et réalisé sans lourdeur ni longueurs.
Un film drôle et touchant sur la vie, l'honnêteté et le courage. A voir ^-)
Maint'nant qu'j'ai fait le premier pas
T'as plus qu'à r'venir sur les tiens
Si tu t'jettes pas à l'eau, j'me noie
J'te menace pas, je te préviens

Damien A.
Dieu du stade.... mais pas ce soir
Dieu du stade.... mais pas ce soir
Messages : 1865
Enregistré le : 16 oct. 2006 23:43
Localisation : Sèvres (92)
Contact :

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Damien A. » 16 mai 2008 0:10

En attendant celui de Cannes. Les Gerard ont déjà rendu leur verdict :mrgreen:

Pas de jaloux y'en a pour tout le monde et pour tous les gouts.

1) Gérard du film où on sait pas si on s’en va, si on revient, ou alors quoi ?
Pars vite et reviens tard de Régis Wargnier
2) Gérard de l’acteur qui aurait vraiment mieux fait de continuer à faire des sketches
Jean-Paul Rouve dans Ce soir, je dors chez toi
3) Gérard de l’actrice que les journalistes s’obstinent à appeler « mademoiselle » alors qu’elle a plutôt une tête à ce qu’on l’appelle « mémé »
Catherine Deneuve dans Après lui
4) Gérard du mauvais timing
Taxi 4 avec Samy Naceri (qui, malheureusement, se trouvait en prison durant la promo)
5) Gérard de l’ersatz
Clovis Cornillac dans Scorpion (notre « Bruce Willis français »)
6) Gérard du plus mauvais animal dans un rôle d’animal
Jean-Paul Rouve dans Ce soir, je dors chez toi
7) Gérard de la compromission alimentaire
Alexandre Astier dans Astérix aux Jeux Olympiques
8) Gérard du film dont on a appris l’existence en préparant les catégories des Gérard
Très bien, merci (mais oui, d’Emmanuelle Cuau, avec Sandrine Kiberlain !)
9) Gérard du filmu roumanescu
Patru luni, trei saptamani si doua zile de Cristian Mungiu
10) Gérard du désespoir masculin
Franck Dubosc dans Astérix aux Jeux Olympiques
11) Gérard du désespoir féminin
Monica Bellucci dans Le Deuxième souffle
12) Gérard du plus mauvais film de l’histoire du cinéma en 2007
Astérix aux Jeux Olympiques de Frédéric Forestier et Thomas Langmann
13) Gérard de l’actrice qui bénéficie le mieux des réseaux de son mari
Arielle Dombasle dans Gradiva

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Cécilia » 21 mai 2008 0:04

Les derniers films que j'ai vus... Un seul film récent sur les cinq... :rougit: Désolée, ça ne va pas intéresser grand monde... :-s
Déjà qu'en temps normal, je ne suis pas sûre que ça intéresse quelqu'un... :rougit:
ALEXANDRIE ENCORE ET TOUJOURS de Youssef Chahine (1990)

Un film de Youssef Chahine raté, ça existe : je viens d'en trouver un (il y en a peut-être d'autres, je n'ai pas tout vu, loin de là...). Le film s'appelle Alexandrie encore et toujours et date de 1990. Des Chahine inégaux, un peu kitsch, j'ai déjà vu, mais un ratage comme celui-ci, c'est une première !

Youssef Chahine dans son propre rôle (sous un autre nom, mais ça ne change rien : le Yehia du film est bien l'auteur de Gare Centrale et d'Alexandrie pourquoi ?), pourquoi pas ? - et puis Chahine peut être un formidable acteur. Si seulement ce Yehia était le héros d'un film qui nous parle un tant soit peu. Le début n'est pas mal, pas exceptionnel, mais pas mal tout de même : Yehia/Chahine se fait "éconduire" par un acteur qui, après avoir tourné trois films sous sa direction, refuse de jouer pour lui le Hamlet dont il rêve depuis toujours. On voit ensuite, notamment, Yehia soutenir des membres de l'industrie du cinéma en grève de la faim (les revendications des grévistes ? j'avoue que ça m'a un peu échappé tellement le film avait alors perdu tout intérêt pour moi...). Ce qui plombe le film, ce sont surtout des scènes musicales (fantasmées ?) kitschissimes que Chahine a glissées çà et là. On n'en croit pas ses yeux... :plaitil: Les scènes en question, en plus, sont souvent interminables ! Au bout du compte, Alexandrie encore et toujours est un film assez vain, assez narcissique, sans enjeu (ou dont les enjeux nous échappent ?), dont l'intérêt diminue un peu plus à chaque scène. Du kitsch, il y en a souvent (?) chez Chahine, mais à ce degré de je-m'en foutisme, les bras m'en tombent...



THE LEFT HANDED GUN (LE GAUCHER) d'Arthur Penn (1958)

Un western (très) classique, sans la poésie des grands westerns de John Ford, sans la modernité des westerns à venir de Sam Peckinpah. Un western qui manque de souffle (mais ce n'est pas cela que recherche Arthur Penn ?), assez lent, qui n'est même pas "rehaussé" par son interprétation. Paul Newman, dans le rôle de William Bonney (autrement dit Billy the Kid), n'est pas mal, mais sans plus (?). John Dehner, quant à lui, existe à peine en Pat Garrett : c'est ennuyeux.

Un western parmi d'autres.



LE SEPTIÈME CONTINENT (DER SIEBENTE KONTINENT) de Michael Haneke (1989)

C'est l'histoire d'une famille comme les autres, qui vit dans un certain confort matériel, pour qui tout va bien. Apparemment. Un jour, à l'école, Eva, la fille de la famille, fait semblant d'être aveugle. Sa mère, en apprenant la chose, lui colle une gifle... avant de comprendre les raisons de son mensonge. Un jour, les parents d'Eva prennent une décision terrible...

Le début du Septième Continent impressionne (la suite impressionnera encore plus...). Haneke y filme, d'une manière tranchante, presque clinique, le quotidien de la famille. On ne voit d'abord pas les visages. Haneke filme les gestes de chaque jour : le réveil à 6 heures, la mère réveillant sa fille, le petit déjeuner autour de la table familiale, le père laçant ses chaussures. C'est précis, net, rendu presque étrange par la mise en scène et le regard d'Haneke. Les deux premières parties, qui continuent à disséquer le quotidien, à la fois banal et "prégnant", captivent sans qu'on comprenne vraiment pourquoi. Certaines scènes se répètent ou se répondent. Le tableau familial un peu lisse s'avère ne pas être si parfait que ça. Derrière les apparences se révèlent de plus en plus de failles. Jusqu'à l'impensable.

Tout autant que l'acte lui-même, les conditions dans lesquelles il se déroule et surtout ce qui le précède (cette destruction méthodique et furieuse qu'Haneke filme longuement) sidèrent et tétanisent. Comment faut-il comprendre cette destruction ? Est-ce pour ne pas laisser de traces ? - mais des traces fracassées, déchirées restent des traces... La famille veut-elle signifier par là l'absurdité de sa vie, l'absurdité de toute possession, de ce confort bourgeois qui étouffe, emprisonne ?

Grand film, implacable, effroyable, qui nous laisse au bord d'un gouffre.



FUNNY GAMES de Michael Haneke (1997)

Première impression, dans les premières minutes du film : Haneke, pour le remake américain de Funny Games, a fait du copier-coller, point barre (jusqu'aux musiques du film, absolument identiques ??). Ça fait bizarre... Et puis petit à petit s'affirme la différence fondamentale (?) entre les deux films : leurs castings. Et l'on mesure comment deux films "identiques" peuvent être différents par la singularité de leurs acteurs. La grande perdante au petit jeu de la comparaison, c'est bien sûr Susanne Lothar. Quand on a vu auparavant Naomi Watts dans le même rôle, Susanne Lothar ne peut soutenir la comparaison... Ulrich Mühe, lui, ne souffre pas de la comparaison avec Tim Roth : il joue dans un registre différent, plus sobre, tout en finesse, il est formidable. Le casting (pas seulement le casting ?) donne au film une autre "couleur". Le premier film est plus froid, plus "théorique" que le deuxième - il est peut-être un peu complaisant par moments (?), alors que le deuxième ne l'est jamais. Le deuxième est plus "incarné", plus "vivant". Etait-il bien nécessaire, dans le premier, que le personnage de Peter ait l'air un peu... demeuré ?

Est-ce parce que j'ai vu le deuxième film avant que celui-ci paraît moins tétanisant ? Est-ce parce que j'ai vu le deuxième avant que celui-ci n'est pas le choc attendu ? Il y a dans le premier film le même passage à vide que dans le deuxième (c'est plutôt l'inverse, je sais) - entre le départ des deux garçons et leur retour. Le premier film est un peu "déplaisant" - non par ce qu'il raconte, même si c'est effectivement effroyable, mais par le traitement. Etrange comme deux films apparemment identiques suscitent des réactions et des sentiments différents...



WONDERFUL TOWN d'Aditya Assarat

Nous sommes en Thaïlande, à Takua Pa, petite ville durement touchée par le tsunami de 2004. Ton, architecte, est chargé de superviser la construction d'un hôtel sur la plage. Ton prend une chambre dans un hôtel tenu par la belle Na...

Alors, c'est à peu près comme je pensais (comme je craignais) : lent, contemplatif (ce n'est pas forcément un problème), comme pas mal de films asiatiques (pas tous évidemment !), et au fond pas très intéressant. C'est joli (à part le dénouement, très brutal), délicat, agréable, mais lisse, languissant et un peu ennuyeux (ça dure autour d'1 heure et demie, on a plutôt l'impression que ça dure 2 heures...). Les deux interprètes principaux (Anchalee Saisoontorn et Supphasit Kansen) sont (très) beaux et plutôt touchants. Mais il manque à tout cela une vibration, un frémissement. La vie en somme.

Honorable, mais sans plus.

Avatar du membre
fée de passage
Sympathique (dixit elle-même) bibliothécaire nécroglossophile
Sympathique (dixit elle-même) bibliothécaire nécroglossophile
Messages : 748
Enregistré le : 01 déc. 2006 20:20
Localisation : paris

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par fée de passage » 21 mai 2008 2:39

Ca y est, je reviens du cinéma. :youpiyouuu: On est allé à la séance de 24h01 :mrgreen: pour voir JUNIOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOR ! (indi pour les autres :-)p ).
Bon là il est trop tard puor donner mes impressions et demain faut tenir les 10 h de cours :plaitil: !
En tout cas rien que pour l'ambiance ça valait le coup (cris hurlement applaudissement, comme à un concert quoi :bongbong: )

ET ceci est un vrai spoiler :
Indi puorquoi tu me fais ça à la fin, la femme de ta vie c'est moi :nonméoh:
HIGITUS FIGITUS ZOMBRA KAMPO ... WOKETY POKETY WOKETY WOK ... ABRACABRACABRANACK ...HIGITUS FIGITUS MIGITUS WOUM PRESTIDIGITORIOUM ... ALICAFEZ BALAKAREZ MALAKAMEZ MERIPADEZ WOKETY POKETY WOKETY WOUM ...

http://feedepassage.over-blog.com/

Avatar du membre
Stéfanie
"Qu'est ce que tu fais pour la soirée?"
"Qu'est ce que tu fais pour la soirée?"
Messages : 7881
Enregistré le : 03 juil. 2006 17:55
Localisation : chez Diane
Contact :

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Stéfanie » 21 mai 2008 7:23

fée de passage a écrit :Ca y est, je reviens du cinéma. :youpiyouuu: On est allé à la séance de 24h01 :mrgreen: pour voir JUNIOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOR !
...et ça ne risque pas d'être la dernière fois, je te préviens -
"Juniooooooooooooooooooooooooor" part II la semaine prochaine, ça te dit ? :mrred:

Pour les 10h de cours t'as tout mon soutien (8h de cours "normaux", dernières répets' + présentation de théâtre [Feydeau youpi^^] pour moi), je compatis à fond...
on n'est pas encore rentrées à la maison...^^
"Je voyais passer des ombres, et quand je les appelais, comme dans un autre monde, le brouillard les avalait..."
- monsoleiiil -
"Celui qui anticipe tous les dangers ne prendra jamais la mer."

Damien A.
Dieu du stade.... mais pas ce soir
Dieu du stade.... mais pas ce soir
Messages : 1865
Enregistré le : 16 oct. 2006 23:43
Localisation : Sèvres (92)
Contact :

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Damien A. » 21 mai 2008 8:40

je comprends mieux les mp à trois heures du matin. J'avais envisagé un moment d'aller à l'avant première au Grand Rex mais c'était assez difficile pour moi après de rentrer chez moi, donc j'ai renoncé. Si vous y retournez, je suis interessé :mrgreen: car mes amis vont aller le voir sans moi ce week-end et je suis pas dispo ce week-end :plaitil:

Arya
Danse avec les loups .... garous
Danse avec les loups .... garous
Messages : 353
Enregistré le : 03 déc. 2006 14:53
Localisation : dans ma tanière, avec mes potos loups

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Arya » 21 mai 2008 10:46

La chance.. moi aussi je voulais me faire la séance de nuit mais mon père partait à Lyon très tôt le matin et finalement on l'a pas fait.. Bouh ! C'est tellement excitant généralement ces séances de nuit, j'avais fait la même pour Star Wars, c'était super.

En revanche, j'adore Indy hein, mais squatter 733 écrans c'est pas super.. à cause de ça, le Desplechin ne passe que sur 100 écrans, c'est--à-dire pas dans ma banlieue pourrie mais à Paris.. Je n'ai pas forcément le temps d'aller à Paris et je voulais le voir ce soir.. Je suis degoûtée.. :grrrrr:
"Le problème, c'est que tu me parles avec des mots, et moi je te regarde avec des sentiments" [Pierrot le Fou]

Avatar du membre
NowHere
En bénabarboteuse...
Messages : 182
Enregistré le : 16 août 2004 14:12

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par NowHere » 21 mai 2008 11:29

Pas de Desplechin chez moi non plus, mes perspectives de soirée de jeudi tombent donc à l'eau. Ecrans squattés pour la énième semaine par les Ch'tis et Disco, vive la diversité.

jujuju
Buveuse abusive de Chartreuse
Messages : 2225
Enregistré le : 09 juil. 2007 16:59
Localisation : Paris

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par jujuju » 21 mai 2008 13:51

fée de passage a écrit :Ca y est, je reviens du cinéma. :youpiyouuu: On est allé à la séance de 24h01 :mrgreen:
J'avoue que quand j'ai reçu ton texto j'ai pas bien compris ce qui m'arrivait! Maintenant tout s'éclaire!
Vive.

Avatar du membre
fée de passage
Sympathique (dixit elle-même) bibliothécaire nécroglossophile
Sympathique (dixit elle-même) bibliothécaire nécroglossophile
Messages : 748
Enregistré le : 01 déc. 2006 20:20
Localisation : paris

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par fée de passage » 21 mai 2008 15:09

Stéfanie a écrit : ...et ça ne risque pas d'être la dernière fois, je te préviens -
"Juniooooooooooooooooooooooooor" part II la semaine prochaine, ça te dit ? :mrred:

Pour les 10h de cours t'as tout mon soutien (8h de cours "normaux", dernières répets' + présentation de théâtre [Feydeau youpi^^] pour moi), je compatis à fond...
on n'est pas encore rentrées à la maison...^^
Ben oui, bien sûr qu'on va y aller toutes les deux !!! enfin si t'es sage :menfous: .
HIGITUS FIGITUS ZOMBRA KAMPO ... WOKETY POKETY WOKETY WOK ... ABRACABRACABRANACK ...HIGITUS FIGITUS MIGITUS WOUM PRESTIDIGITORIOUM ... ALICAFEZ BALAKAREZ MALAKAMEZ MERIPADEZ WOKETY POKETY WOKETY WOUM ...

http://feedepassage.over-blog.com/

Damien A.
Dieu du stade.... mais pas ce soir
Dieu du stade.... mais pas ce soir
Messages : 1865
Enregistré le : 16 oct. 2006 23:43
Localisation : Sèvres (92)
Contact :

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Damien A. » 21 mai 2008 15:10

Arya a écrit :La chance.. moi aussi je voulais me faire la séance de nuit mais mon père partait à Lyon très tôt le matin et finalement on l'a pas fait.. Bouh ! C'est tellement excitant généralement ces séances de nuit, j'avais fait la même pour Star Wars, c'était super.

En revanche, j'adore Indy hein, mais squatter 733 écrans c'est pas super.. à cause de ça, le Desplechin ne passe que sur 100 écrans, c'est--à-dire pas dans ma banlieue pourrie mais à Paris.. Je n'ai pas forcément le temps d'aller à Paris et je voulais le voir ce soir.. Je suis degoûtée.. :grrrrr:
Ah ah Star Wars :jumpy: , les avant premières, un vrai bonheur, les déguisements, les rencontres, on passait nos nuits à raconter et à re-re raconter les histoires, les personnages de nos lectures et d'autres. La première découverte des films en version remasterisé pour une première au ciné, les avant-premières de la nouvelle trilogie.

C'était le bon vieux temps tient. On était jeune, insouciant. Je me demandais à l'époque à chaque fois où je serais pour l'avant première du suivant. Ba maintenant je sais. :mrgreen:

C'était mon quart d'heure nostalgie. Arya me refait pas ça s'il te plait, je suis au boulot et bientôt je vais me mettre à pleurer :cry:

Avatar du membre
fée de passage
Sympathique (dixit elle-même) bibliothécaire nécroglossophile
Sympathique (dixit elle-même) bibliothécaire nécroglossophile
Messages : 748
Enregistré le : 01 déc. 2006 20:20
Localisation : paris

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par fée de passage » 22 mai 2008 11:54

Alors Mardi soir 24h01 :youpiyouuu: , direction le Max linder, qui est une cinéma que j’aime beaucoup, avec ma coloc. On retrouve clem’s devant. Je récupère les places soigneusement réservées sur internet et on fait la queue.
pourquoi ce déplacement nocturne ??? Pour voir indiana jones et le royaume du crâne de cristal.

Cohue pour entrer dans la salle, des tonnes de chapeaux indiana jones qui passant, roh même un masque harisson ford :-)p .
Un peu d’attente et là c’est le début du film :joiiiie: , applaudissements et cris à chaque nouvel écran et surtout au moment où :
Plan sur les pieds d’un homme, un chapeau à terre, une main qui le récupère et qui le met sur sa tête : Indi est là !
Sinon, le film garde assez bien l’esprit des autres indiana jones. Au moins ils n’ont pas cherché à rajouter des effets spéciaux (à part un sur la fin) à la moderne ! Perso, j’ai trouvé le scénario u peu moins bien que les autres, mais indiana jones reste un film de divertissement qui change les idées à la fin de la journée. Oui c’est pas réel, oui c’est exagéré et cul cul par moment, mais c’est comme ça qu’on aime ces films !
Bon je reste perplexe sur la fin qui ne va pas au personnage je trouve mais je ne doit pas être très objective !
HIGITUS FIGITUS ZOMBRA KAMPO ... WOKETY POKETY WOKETY WOK ... ABRACABRACABRANACK ...HIGITUS FIGITUS MIGITUS WOUM PRESTIDIGITORIOUM ... ALICAFEZ BALAKAREZ MALAKAMEZ MERIPADEZ WOKETY POKETY WOKETY WOUM ...

http://feedepassage.over-blog.com/

Avatar du membre
klem ogre de benabarback
"Pourrisseur noble" compulsif
Messages : 12610
Enregistré le : 10 juin 2003 18:05
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par klem ogre de benabarback » 22 mai 2008 13:02

bon ben pour moi ce sera comme les chtis, je le verrai sur M6 :mrgreen:
Photos ?
Bisou Petite Fleur :-x-:
EBT ?

Est-ce de ma faute à moi si j’aime le café et l’odeur des ptits chats
me coucher tard la nuit me lever tôt après minuit
aller au resto et boire des diabolos ?
à notre santé !


Urban Trip Paris

Avatar du membre
NowHere
En bénabarboteuse...
Messages : 182
Enregistré le : 16 août 2004 14:12

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par NowHere » 24 mai 2008 12:53

Je crois que là on tient un truc vraiment intéressant, un projet intelligemment mené. J'attends avec impatience :D

http://www.dailymotion.com/relevance/se ... shortfilms

Avatar du membre
Lena
Bénabarge
Bénabarge
Messages : 1396
Enregistré le : 16 févr. 2007 18:37
Localisation : Victime de la diaspora corse à Paris

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Lena » 26 mai 2008 12:45

Palmarès du 61ème Festival de Cannes :

Palme d'Or
ENTRE LES MURS, de Laurent CANTET

Grand Prix
GOMORRA, de Matteo GARRONE

Prix special du 61e Festival
UN CONTE DE NOËL, de Catherine DENEUVE

L'ÉCHANGE , de Clint EASTWOOD

Prix de la mise en scène
ÜÇ MAYMUN (LES TROIS SINGES), de Nuri Bilge CEYLAN

Prix du scénario
LE SILENCE DE LORNA, de Jean-Pierre et Luc DARDENNE

Prix d'interprétation féminine
LINHA DE PASSE, de Sandra CORVELONI

Prix d'interprétation masculine
CHE, de Benicio DEL TORO

Prix du Jury
IL DIVO, de Paolo SORRENTINO

Que pensez vous de ce palmarès ??
Pourtant Paris
C'est toute ma vie
C'est la plus belle
J'en fais le pari
Il n'y a qu'elle
C'est bien l'ennui

Avatar du membre
NowHere
En bénabarboteuse...
Messages : 182
Enregistré le : 16 août 2004 14:12

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par NowHere » 26 mai 2008 13:15

:jumpy: :jumpy: :jumpy: :jumpy:
Palme d'or aux petits oignons, Sean Penn ému, la joie sur la scène. Cantet humble et intelligent.

Léger foutage de gueule quand même pour Desplechin qu'on essaie de consoler en filant un prix spécial à Deneuve.
Idem pour Eastwood, en moins pire je dirais puisque le film ne semble tout de même pas le meilleur de sa carrière. Reste que là même avec un prix spécial il est totalement passé inaperçu, un peu la honte.
Dommage aussi pour le Two Lovers de James Gray... moi j'aurais aimé voir Joaquim Phoenix au palmarès.

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Cécilia » 27 mai 2008 1:36

Lena a écrit :Que pensez vous de ce palmarès ??
Difficile d'avoir un avis en ayant vu un seul film de la compétition :? , en l'occurrence Un conte de Noël (le seul qui soit sorti en salles pour l'instant). C'est sûr que Desplechin méritait mieux (même si le film n'est pas tout à fait du niveau de Rois et reine). Sinon, je suis un peu sceptique sur ce que j'ai vu du film de Cantet : je ne vois pas trop où est le cinéma dans ce que j'ai vu... Mais bon, on a vu à peu près deux minutes du film; donc, on ne peut pas juger sur si peu... Mais de Cantet, j'ai beaucoup aimé Ressources humaines et Vers le sud; donc, je sais de quoi il est capable (par contre, L'Emploi du temps m'a beaucoup ennuyée...).


A part ça, j'aimerais bien savoir quel est l'imbécile qui a demandé à Ari Folman, le réalisateur de Waltz with Bashir (que je n'ai pas vu - le film sort le 25 juin - mais que j'ai très envie de voir et que tout le monde, ou presque, attendait au palmarès...), de revenir pour la cérémonie de clôture... alors que le film n'a aucun prix !!! :-((






(Pour ce qui est du Prix de la Mise en Scène, je suis sûre qu'Arya est ravie... :-)p )

Avatar du membre
NowHere
En bénabarboteuse...
Messages : 182
Enregistré le : 16 août 2004 14:12

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par NowHere » 27 mai 2008 18:16

Sinon, je suis un peu sceptique sur ce que j'ai vu du film de Cantet : je ne vois pas trop où est le cinéma dans ce que j'ai vu...
Si tu as le temps, l'envie, tu peux m'expliquer ce que ça implique pour toi pour qu'un film soit "du cinéma", j'avoue que je ne comprends pas trop.

Avatar du membre
Num
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
CapelloNum, mo(déra)teur de recherche
Messages : 12689
Enregistré le : 01 mars 2003 13:45
Localisation : Qqpart sur Google Earth
Contact :

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Num » 27 mai 2008 22:20

Faudra me payer TRES cher si on veut que j'aille voir le film de Msieur Garrel (avec Junior) au "vu" de ce que j'ai entendu en tout cas :pasmoi:

sinon Sydney Pollack est mort

sinon j'ai vu Indy 4. Le temps a passé et des fois ça fait mal (le duo incendiaire Marion-Indy avec 30 ans de plus, ben c'est pas pareil). Pourtant il se fait toujours vanner sur son âge et ça c'est plutot un bon angle d'attaque (comme dans "Jamais plus jamais" tiens :mrgreen: ). Le climat guerre froide anti rouges est très très bien fait (ah la scène dans le village !!)
Pas convaincu par celui qui fait le jeune dans l'histoire.. même s'ils lui mettent des éléments mythologiques (pas un chapeau et un fouet mais pas loin ^^). Cate Blanchett est très bien en miiiichante soviétique brune castratrice qui en fait des tonnes (avec un gros accent russe qu'elle garde quand elle se parle à elle même :mrred: ). L'intrigue de fond est complètement loufoque et tordue (bon pas pire que rechercher l'Arche d'alliance ou le St Graal) mais un peu trop "fantastique" je trouve. Sinon y a de la musique un peu plombante par moment, y a toujours ce côté old school sympa qui en fait un bon divertissement (et rien de révolutionnaire).
Alors voilà, y a des défauts mais dans les précédents aussi. C'est sans doute moi qui ai changé, j'ai plus 10-15 ans après tout. Mais si c'est pas LE grand film que beaucoup espéraient, il a quand même pas mal de qualités (ah la poursuite en bagnole !)
Num héros vert ou héros de charme, ça dépend du T shirt
Tcqvépêrcv
"Is it that hard to make us look cool?" Jeff Bebe

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Cécilia » 27 mai 2008 23:50

NowHere a écrit :
Sinon, je suis un peu sceptique sur ce que j'ai vu du film de Cantet : je ne vois pas trop où est le cinéma dans ce que j'ai vu...
Si tu as le temps, l'envie, tu peux m'expliquer ce que ça implique pour toi pour qu'un film soit "du cinéma", j'avoue que je ne comprends pas trop.
Ce qu'il faut pour qu'un film soit "du cinéma", c'est difficile à dire... :rougit: C'est plus une question de "ressenti" qu'un jugement rationnel... C'est juste que les deux minutes que j'ai vues du film de Cantet donnent un peu l'impression d'un reportage un peu didactique. Mais ce ne sont que deux minutes du film et j'imagine (j'espère) que le film ne se réduit pas à ce "discours" un peu volontariste (c'est surtout ce que je vois dans ces deux minutes). Et j'ai très envie de voir le film.




Num a écrit :Faudra me payer TRES cher si on veut que j'aille voir le film de Msieur Garrel (avec Junior) au "vu" de ce que j'ai entendu en tout cas :pasmoi:
Il a l'air très bien, le film de Philippe Garrel... :rougit:
Louis Guichard, dans [url=http://www.telerama.fr/cinema/la-frontiere-de-l-aube-de-philippe-garrel-et-adoration-d-atom-egoyan,29293.php][i]Télérama[/i][/url], a écrit :
Mal accueilli par la presse, "La Frontière de l'aube" de Philippe Garrel, histoire d'amour entre une star hollywoodienne et un photographe, est pourtant à la hauteur de son film précédent, "Les Amants réguliers".

C’est la première sélection en compétition de Philippe Garrel, l’un des plus grands cinéastes français, mais La Frontière de l’aube a surtout récolté des ricanements et des sifflets en projection de presse. Trop romantique, trop ténébreux, trop littéraire ? C’est une histoire d’amour qui finit mal, pléonasme, entre un photographe (Louis Garrel) et une actrice (Laura Smet). Une histoire de hantise, de fantôme et d’au-delà du miroir, façon Cocteau. C’est aussi un drame existentiel : le bonheur est-il le deuil de la passion ? Comme souvent, Philippe Garrel filme en noir et blanc. Comme toujours, il juxtapose des instants plutôt que des scènes, et il lit le destin des êtres sur leur visage, dans leur regard, leurs postures. La barre était très haute après Les Amants réguliers (sur mai 68). Mais une fois encore, Garrel sait restituer cet état de « sauvage innocence » qui interdit à ses personnages de transiger avec leurs sentiments. Il nous rappelle que le cinéma n’est pas un anxiolytique light, mais au contraire le lieu de tous les extrêmes, aussi incompatibles soient-ils avec la vie courante.

Avatar du membre
Ananais
Un album sur Colette et l'apéro à 17°
Un album sur Colette et l'apéro à  17°
Messages : 1552
Enregistré le : 24 févr. 2006 0:20
Localisation : dans la ville Lumière
Contact :

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Ananais » 29 mai 2008 12:28

Bon je sais par trop si ce post a sa place ici, peut-être devrais-je plutôt le mettre dans le fil des séries TV...
Donc je suis allée voir Sex and the city-Le film! J'avais très très peur d'être deçue car j'adore la série et en fait j'ai été agréablement surprise! Malgré le passage d'un format de 28 minutes à un format 2h20 (oui quand même :plaitil: ) l'esprit de la série est assez bien conservé... même si le ton est un peu moins léger!
Bon y'a quand même quelques détails qui me laissent sceptique: l'histoire de l'assistante est bof! Je comprends que le personnage est nécessaire mais peut-être pas besoin de cette histoire à l'eau de rose tout à l'opposé de l'histoire de Carrie et Big...
Pareil, tout le fromage que fait Mirande parce que Steeve l'a trompé, ben ça ressemble pas à ce qu'aurait fait le personnage de la série, alors certes elle a changé en 4 ans mais je n'ai pas retrouvé mon personnage préféré :( !
La demande en mariage à la fin me laisse aussi un peu sceptique: ça fait ridicule, un peu trop compte de fée et en même temps c'est la demande en mariage idéale pour Carrie :mrgreen:
Sinon pour le reste ça va!
En résumé, pour les gens qui aiment la série ça fait plaisir de revoir nos quatres héroïnes, égales à elles-mêmes avec des histoires de coeur toujours aussi compliquées et improbables :mrred:
Ahh oui... dernière remarque: je veux le même appart :surlecul:

Et l'autre jour je suis aussi allée voir Indi 4... par contre là je connais presque pas la série... j'ai vu Indiana Jones et la dernière croisade pour la première fois il y a 10 jours :plaitil: donc forcément j'ai un peu du mal à comparer avec les autres :wink: ! Alors c'est un bon film d'aventures, avec des passages très drôles... sinon ça m'a fait un peu mal à mon art précolombien, mais il paraît qu'il faut pas faire gaffe à ces détails :-)p , et on va dire que l'explication tatalement fantastique aide un peu à passer la pillule! Sinon j'ai adoré la course poursuite en voiture avec duel d'escrime inclus :mrgreen: et je déteste les fourmis :chocottes: ! Ahh et enfin j'ai trouvé la fin totalement "cheezy" comme disent les américains... même si je connais pas trop le personnage d'Indi ça m'a pas l'air de trop lui aller :-s
Quand je veux m'jetter du pont du Carroussel
Je me dis finalement non la vie est belle
Quand quelqu'un me dit Dieu que la vie est belle
J'voudrais me jeter du pont du Carroussel

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Cécilia » 30 mai 2008 3:36

UN CONTE DE NOËL d'Arnaud Desplechin

Image


C'est l'histoire d'une famille où l'amour ne va pas de soi, où une mère n'aime pas forcément son fils, où un fils n'aime pas forcément sa mère, où une sœur décide un jour de bannir son frère, une famille où l'on se dit des choses horribles, mais sans forcément en faire un drame... Et voilà que les circonstances réunissent la famille pour Noël...

Un conte de Noël est à la fois l'un des meilleurs films de l'année... et une légère déception. Parce que le film vient après Rois et reine (si l'on met à part la parenthèse documentaire décevante qu'est L'Aimée) et que Rois et reine est juste l'une des plus belles choses qu'on ait vues au cinéma ces dernières années, un miracle qu'on ne croyait plus possible, un film parfait (si tant est que la perfection existe), une réussite au-delà de toutes les espérances (non, je n'exagère pas et encore là, je vous fais la version courte, parce qu'il y aurait beaucoup à dire sur le film...). Alors, Un conte de Noël ne réédite pas le miracle de Rois et reine, mais n'en est pas moins un film magnifique, inégal sans doute, qui met un peu de temps à démarrer vraiment, à trouver sa cohérence (en même temps, sa première partie "éclatée" est nécessaire : c'est parce qu'il y a éclatement, rupture, bannissement qu'il peut y avoir ensuite réunion), mais qui séduit, enchante souvent, qui nous parle, nous touche, qui a ses fulgurances, ses moments de grâce, qui bouleverse quand on ne s'y attend pas forcément (par exemple lorsque Sylvia/Chiara Mastroianni découvre l' "arrangement" dont elle a été autrefois l'objet à son insu...). C'est romanesque (comme toujours chez Desplechin ?), cruel, vivant, un peu bavard (?), imparfait, mais magnifique quoi qu'il en soit (je sais, je me répète...). La légère déception que l'on peut éprouver vient peut-être du sentiment que Desplechin se répète un peu, ne se renouvelle pas vraiment (mais un cinéaste peut-il se renouveler à chaque film ?). C'est surtout que la barre était placée très haut (trop haut) avec Rois et reine. On peut être un peu déçu aussi par le classicisme - narratif et formel - du film. C'est cela le problème avec les grands cinéastes : c'est qu'on attendrait presque qu'ils réinventent le cinéma à chaque film. Sinon, Desplechin a beaucoup regardé Bergman et ça se voit une fois encore ici...

Impossible de parler du film sans parler de sa distribution somptueuse, avec des habitués du cinéma de Desplechin et quelques nouveaux venus. Mention spéciale à Anne Consigny et Chiara Mastroianni, bouleversantes. Emmanuelle Devos a ici un rôle un peu décevant après la Nora de Rois et reine... Catherine Deneuve, quant à elle, est extraordinaire et d'une classe folle. Mathieu Amalric, Jean-Paul Roussillon (qui porte le même nom que dans Rois et reine, Abel Vuillard...), Melvil Poupaud, Hippolyte Girardot sont formidables. Mais je suis particulièrement touchée, pour ce qui est des garçons, par le tout jeune Emile Berling (oui, le fils de Charles), d'une finesse assez étonnante dans le rôle de Paul Dédalus (le nom que portait Amalric dans Comment je me suis disputé... !!!) - en plus, il est très joli garçon.





NÉS EN 68 d'Olivier Ducastel et Jacques Martineau

Image


Mai 1968. Catherine, Yves, Hervé et leurs amis font la révolution...

Les critiques étant moyennement enthousiastes, j'étais un peu inquiète en allant voir le film. Parce qu'un film de pratiquement 3 heures (quand même...) raté ou juste moyen, c'est tout de même long... Mais j'avais tort de m'inquiéter...

Alors oui, le film, qui commence en mai 1968 pour se terminer en mai... 2007 (après, il ne faut pas s'étonner que le film dure presque 3 heures !), est imparfait. Alors bien sûr, le film n'évite pas une certaine naïveté (inévitable quand on filme des utopies ?). Oui, le récit cède parfois le pas au discours. Oui, Ducastel et Martineau abusent des références historiques. Tout y passe, même si ce n'est parfois... qu'en passant, à l'arrière-plan. Il arrive un moment où ça devient un peu trop "fourre-tout", un peu trop "catalogue". Tout y passe...
la révolution, l'utopie hippie, l'amour libre, le féminisme, la légalisation de l'avortement, l'élection de Mitterrand, le sida, la chute du Mur de Berlin, l'élection de Chirac, les sans-papiers de l'église Saint-Bernard, le pacs, le 11 septembre 2001, Le Pen au deuxième tour de l'élection présidentielle de 2002, l'élection présidentielle de 2007...
Cela étant dit, Nés en 68 est un film formidable et souvent très émouvant; émouvant jusqu'à vous faire venir les larmes aux yeux. Et parfois quand vous ne vous y attendez pas. Le 10 mai 1981, François Mitterrand est élu président de la République et c'est... bouleversant. Enfin la gauche au pouvoir... Après, on peut penser ce qu'on veut de Mitterrand, mais l'espoir suscité par cette élection, ce n'est pas rien... "Les lendemains qui chantent" (l'expression est dans le film) : voilà ce que tous espèrent. Les autres bouleversements politiques - Le Pen en 2002, Sarkozy en 2007 (et son discours anti-mai 68 entendu à la fin du film) - sont des traumatismes. Nés en 68 est un film à la fois romanesque, historique et militant. Les acteurs sont pour la plupart formidables. Mention spéciale à Yannick Renier. Mais Laetitia Casta est également convaincante. Il y a aussi de formidables seconds rôles, féminins particulièrement - Christine Citti, Marilyne Canto, Fejria Deliba.

Dernière chose : on ne voit pas le temps passer... Ce qui est plutôt un exploit pour un film de cette durée.

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Cécilia » 05 juin 2008 2:57

FRANÇAISE de Souad El Bouhati

Image


Sofia, sa grande sœur Fouzia, son petit frère Rachid et leurs parents vivent en France. La famille est d'origine marocaine. Du jour au lendemain, la famille quitte la France pour le Maroc. C'est un déchirement pour Sofia... On la retrouve dix ans plus tard, alors qu'elle n'a qu'un rêve : retourner en France...

C'est un premier film modeste, attachant, qui vaut avant tout par la présence d'Hafsia Herzi. Elle est magnifique et porte littéralement le film. Les autres comédiens ont un peu de mal à exister autour d'elle. Formellement, narrativement, le film est assez classique et manque de souffle. Il n'y a rien de particulièrement audacieux ici. Juste le portrait d'une jeune fille qui poursuit un rêve avec obstination. Sofia veut simplement retourner dans son pays. Elle est née en France. Elle est française. Sa vie est là-bas.

Un film plutôt réussi, mais trop timide pour bouleverser vraiment.


Le film ressemble à ça...





GRACE IS GONE de James C. Strouse

Image


En l'absence de sa femme, Grace, partie combattre en Irak, Stanley Phillips s'occupe seul de ses deux filles, Heidi, 12 ans et demi et déjà presque une gravité d'adulte (?), et Dawn, 8 ans, plus insouciante, même si c'est difficile pour elle aussi. Un matin, deux officiers viennent sonner à la porte de Stanley...

Première réalisation de James C. Strouse, le scénariste de Lonesome Jim ( :love: ), Grace is gone est un beau film, émouvant, modeste, qui dit sans pathos la douleur, l'impuissance, la culpabilité d'un homme brisé. Et cette nouvelle qu'on lui apprend un matin, il doit l'annoncer à son tour à ses filles. Mais que c'est difficile... Comme si le chagrin ne suffisait pas, il y a la culpabilité : c'est lui qui aurait dû partir, pas sa femme... Le film, en passant, dénonce sans ambiguïté - mais sans lourdeur - les mensonges de l'administration Bush. Le film est subtil, sensible, tout en retenue. John Cusack est formidable, tout comme les deux gamines.

Cerise sur le gâteau : la musique du film est signée... Clint Eastwood. :o


La bande-annonce (qui en dit un peu trop) donne une idée du film...

Damien A.
Dieu du stade.... mais pas ce soir
Dieu du stade.... mais pas ce soir
Messages : 1865
Enregistré le : 16 oct. 2006 23:43
Localisation : Sèvres (92)
Contact :

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Damien A. » 05 juin 2008 22:39

Après avoir soignement évité les spoilers et autres trucs du genre, j'ai donc pu assister à une projection d'Indiana Jones et le Crane de Cristal mardi dernier (pas eu le temps de poster avant, c'est ma première soirée chez moi, depuis.... je sais plus tellement c'est loin).

Il en ressort deux choses. Premièrement, ca sent le Georges Lucas à plein nez derrière ce film et très peu de Steven Spielberg. Je m'explique (enfin je vais essayer car j'ai moi même toujours pas réellement compris ce qui me dérange dans ce film), tout ce que les gens avait pu reproché à Lucas sur la Prélogie (NDLR : Star Wars 1, 2 et 3 pour les non initiés) je le retrouve là. Sauf que cela ne m'avait pas géné dans SW où l'univers se portait plus à ce genre de chose. D'abord l'image. Il manque le charme des années 80 dans ce film. C'est trop lice, trop beau et à mon avis, ils ont abusé des ordinateurs à certains moments plutôt que d'utiliser de bon vieux décors en carton pâte qui ont un charme fou dans ce genre de film. En gros ca fait pas assez vieillo et personnellement ca me gène pour un film qui est censé se passer dans les années 50.

Autre petit souci qui me fait dire que c'est du Lucas tout cracher. Nous avons un nombre de clin d'oeil à l'histoire et aux autres films assez conséquent. Trop même et ce qui me faisait sourire dans SW me déplait beaucoup plus ici.

Enfin le plus important est l'absence d'un second rôle charismatique. Je n'ai jamais trop apprécié le Temple maudit pour cela et c'est ce qui me fait ne pas trop apprécié celui là. L'Arche Perdu avait Marion (présente ici mais elle a bien vieilli et n'a pas une grande importance. Dommage ses engueulades avec Indy sont sympas), la dernière croisade avait Henri Jones.

Bref un peu déçu. Une si longue attente pour cela, je pense que je vais me regarder la dernière croisade et l'arche perdu un de ces soirs histoire de me consoler.

PS : Mesdames, mesdemoiselles, ne soyez pas triste, l'histoire ne pouvait pas se finir autrement. Tous les jeunes hommes qui ont connu Marion dans ces jeunes années, aurait fait la même chose :mrred:

Avatar du membre
klem ogre de benabarback
"Pourrisseur noble" compulsif
Messages : 12610
Enregistré le : 10 juin 2003 18:05
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par klem ogre de benabarback » 05 juin 2008 23:37

j'aimerai bien aller voir Sex and the City, mais je sens que ça va être coton de trouver une salle à Bordeaux qui le passe en VOSTF :(
Photos ?
Bisou Petite Fleur :-x-:
EBT ?

Est-ce de ma faute à moi si j’aime le café et l’odeur des ptits chats
me coucher tard la nuit me lever tôt après minuit
aller au resto et boire des diabolos ?
à notre santé !


Urban Trip Paris

Avatar du membre
Ananais
Un album sur Colette et l'apéro à 17°
Un album sur Colette et l'apéro à  17°
Messages : 1552
Enregistré le : 24 févr. 2006 0:20
Localisation : dans la ville Lumière
Contact :

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Ananais » 06 juin 2008 7:52

Ahh oui, Klem je ne conseille vraiment pas la VF... Sex and the City est pour moi l'une des séries qui est relativement bien doublée, donc regarder ça sur M6 disons que je peux éventuellement comprendre et ne pas faire un scandale :mrgreen: !
Ceci dit, j'ai vu la bande-annonce du film en français et il m'a semblé que ce n'était pas les mêmes voix... donc là je le dis , ça craint :nonméoh: !
Voilà, c'est tout pour aujourd'hui :-)p
Quand je veux m'jetter du pont du Carroussel
Je me dis finalement non la vie est belle
Quand quelqu'un me dit Dieu que la vie est belle
J'voudrais me jeter du pont du Carroussel

Avatar du membre
Lyla
Bénabarge
Bénabarge
Messages : 804
Enregistré le : 26 nov. 2006 12:54
Localisation : 69300

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Lyla » 07 juin 2008 12:21

Moi j'ai été déçu par le film sex and the city personnellement. Mais peut être n'étais je pas d'humeur à voir un truc dans ce style...
Forum officiel d'Alexis HK: http://alexishk.aceboard.fr

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Cécilia » 08 juin 2008 1:37

Dans la rubrique : je pense que ça n'intéresse personne, mais tant pis... :?
EN KÄRLEKSHISTORIA (UNE HISTOIRE D'AMOUR / A SWEDISH LOVE STORY) de Roy Andersson (1970)

Image

En VO (c'est-à-dire en suédois), ça s'appelle En Kärlekshistoria, c'est-à-dire Une histoire d'amour. Réalisé en 1970, le film, le premier du peu prolifique Roy Andersson (dont je n'ai pas vu les autres films, qui, apparemment, ne ressemblent pas beaucoup à celui-ci...), sort (curieusement) sous un titre anglais,
A Swedish Love Story... Enfin bref... Le film raconte donc... une histoire d'amour. Pär (Rolf Sohlman) a 15 ans, Annika (la magnifique Ann-Sofie Kylin, jolie comme ce n'est pas permis...) "presque 14 ans". Ils se croisent, se recroisent, ont envie de se parler, n'osent pas. Une amie d'Annika et un copain de Pär servent d'intermédiaires...

Alors, c'est un beau film (un peu long peut-être ?), assez touchant et lumineux quand il s'agit de montrer l'amour naissant de ses (très) jeunes amoureux, assez grinçant et désenchanté quand il s'agit d'épingler les adultes pathétiques qui gravitent autour d'eux - Pär et Annika deviendront-ils comme eux ? ça fait peur (la fin, en particulier, est impitoyable). En bref, c'est formidable.


(A signaler, dans un petit rôle, Björn Andrésen, le futur Tadzio de Mort à Venise... Le voir dans autre chose que Mort à Venise, ça fait bizarre...)

steffie
En bénabarboteuse...
Messages : 259
Enregistré le : 28 juin 2007 22:27
Localisation : Hauts de Seine
Contact :

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par steffie » 09 juin 2008 19:41

Je vous fait profiter d'un petit film d'animation réalisé entièrement avec des logiciels libres. Il dure 10 minutes et c'est plutôt rigolo:

http://www.dailymotion.com/video/x5piu2 ... y_creation
"De toute façon,faut qu'on brûle nos fringues,qu'on change la moquette,faut qu'on rase le chat,qu'on dégraisse la couette" (Bénabar, La pierrade)

Avatar du membre
Cécilia
Change de monomanie de temps en temps
Messages : 1126
Enregistré le : 02 nov. 2006 0:12

Re: Un peu de cinéma (2008)

Message par Cécilia » 11 juin 2008 1:01

Au programme du week-end dernier : deux films de Philippe Garrel, un moyen et un bon...


LES BAISERS DE SECOURS (1989)

Le début n'est guère engageant. Jeanne reproche à Mathieu, son mari, le père de son fils, de faire jouer son rôle par une autre (affublée d'un prénom impossible... Minouchette ! - c'est Anémone qui l'interprète) dans le film qu'il prépare sur leur vie, alors qu'elle-même est comédienne - Mathieu devant par contre jouer son rôle à lui ! Dialogue anti-naturaliste au possible, un peu verbeux (?), jeu théâtral de Brigitte Sy : on sent qu'on va avoir du mal à se passionner pour ce cinéma narcissique et satisfait de lui-même, pour ces ressassements obsessionnels, pour cette logorrhée qui lasse d'emblée et tout simplement pour cette histoire. Les choses s'arrangent un peu par la suite, mais pas complètement. L'histoire est anecdotique, mais après tout, l'histoire, dans un film, ce n'est pas tout... Traitée autrement, jouée autrement, cette histoire aurait pu donner un grand film. Le plus gros défaut du film, c'est tout de même... Philippe Garrel lui-même ! Apparemment, le talent d'acteur chez les Garrel a sauté une génération... Parce que Philippe Garrel acteur, c'est une catastrophe (du moins dans ce film-ci)... Comment dire ? Il est juste mauvais. Et complètement apathique. En plus, il a l'air de s'ennuyer ferme - dans son propre film : c'est un comble ! (Et encore, je dis "s'ennuyer" pour rester polie...) Avec un autre acteur que Philippe Garrel, on imagine que le film aurait beaucoup gagné. Quand je dis "avec un autre acteur", je veux dire : avec un acteur tout court. S'il pouvait jouer avec un minimum de conviction... Heureusement, pour remonter le niveau, il y a son père, le grand Maurice Garrel.

A l'arrivée, le film (qui a un bien joli titre, soit dit en passant...) n'est pas complètement raté (il y a même de beaux moments), mais ça reste à mon avis un film mineur.

Ah oui ! il y a aussi dans le film un joli petit garçon tout blond (6 ans en 1989, 5 au moment du tournage ?). Comment s'appelle-t-il ? :heinnn: Ah oui ! Louis Garrel... :siffle:


J'ENTENDS PLUS LA GUITARE (1991)

C'est une histoire d'amour(s), de désamour(s), l'histoire d'une femme qui part, qui revient, qui repart, de l'homme qui l'aime, d'un autre couple...

Déjà, bonne nouvelle : Philippe Garrel ne joue pas dans le film... Ouf... Alors, ce n'est pas un film parfait : c'est très écrit (je ne sais pas si ça veut dire quelque chose, "très écrit", mais je me comprends), un peu bavard, on y décortique un peu trop les sentiments (pas sûr que les sentiments soient du domaine du rationnel pourtant : bon, on peut en parler, mais faut-il tout analyser ?), mais ce film-ci me parle plus que le précédent, c'est sûr... Le film a sa petite musique, parfois légèrement agaçante quand même, mais dans l'ensemble, c'est vraiment bien. Et la lumière de Caroline Champetier est très belle. Le film, par ailleurs, permet de revoir Benoît Régent :( (un peu "absent" par moments ?) ou bien Mireille Perrier, un peu perdue de vue depuis.

J'ai cru que ce film-ci était moins personnel que l'autre. J'ai compris à la fin du film que c'était tout le contraire ! Le personnage de Marianne - joué (très bien) par Johanna Ter Steege - doit en effet beaucoup à Nico (à qui, d'ailleurs, le film est dédié). Il y avait au cours du film (au moins) un indice de taille...
le fils de Marianne élevé par la mère d'Alain Delon, Edith Boulogne, qui joue dans le film - on doit la voir au plus 5 minutes ?
mais ce n'est qu'à la fin que j'ai vraiment compris...
Marianne meurt à peu près de la même façon - et au même endroit, Ibiza - que Nico...
Du coup, on voit le film autrement.

Et on peut trouver légèrement indécente la façon qu'a Philippe Garrel de nourrir sa fiction de cette réalité-là...

Répondre